jump to navigation

Actualités en bref 28 décembre 2018

Posted by thparisot in Actualités, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

Five Guys digitalise ses factures fournisseurs. La chaîne de restauration rapide américaine a choisi d’automatiser son processus de facturation fournisseurs, en France, pour gagner en fiabilité et en rapidité. Basé sur la solution Yooz, retenue notamment pour son ergonomie, le dispositif garantit une sécurisation et une traçabilité totale des opérations sur l’ensemble des dix restaurants actuellement ouverts dans l’Hexagone. Une fois numérisées, les factures sont lues automatiquement pour générer et transmettre les écritures comptables au progiciel Sage 1000. En fonction du montant et du type de factures, différents circuits de validation sont activés pour obtenir le bon à payer électronique auprès des interlocuteurs idoines. La version nomade YoozMobile a aussi été déployée.

L’Etat choisit ses certificats d’e-signature. Dans le cadre de la dématérialisation complète des appels d’offres publics supérieurs à 25 000 euros, l’Etat a choisi les certificats de signature électronique Certigna. Depuis octobre dernier, les acheteurs publics et les entreprises doivent s’équiper de certificats numériques permettant de réaliser de la signature électronique « avancée » selon le Règlement européen eIDAS, en accord avec l’arrêté du 12 avril 2018. Ceux qui étaient déjà équipés d’un certificat RGS (Référentiel général de sécurité) pourront continuer à l’utiliser jusqu’à la fin de sa validité. Parmi les autorités de certification existantes, Certigna serait l’une des plus normées en Europe pour ses certificats d’authentification, de signature électronique, de chiffrement et d’horodatage.

Prévisions en baisse pour les logiciels. Après la hausse de 5,3 % attendue pour 2018, pour un chiffre d’affaires total de 12,4 milliards d’euros, le marché français de l’édition de logiciels devrait légèrement fléchir en 2019, selon le dernier observatoire semestriel de Syntec numérique. Pour l’ensemble du secteur des logiciels et services, la croissance est soutenue par les projets de transformation numérique, notamment les Smacs (Social, Mobilité, Analytics, Cloud, Sécurité), qui devraient progresser de 14,7 % en 2019, après les +15,4 % de 2018, et atteindre 28,5 % du marché. Dans l’édition de logiciels, le développement du modèle SaaS et la mise sur le marché de nouvelles offres logicielles sont d’autres moteurs de croissance. Source : Acxias

La facture papier fait de la résistance. Alors que la dématérialisation de la chaîne Procure-to-pay s’impose pour simplifier la coopération entre partenaires commerciaux et optimiser les traitements, 92 % des entreprises utiliseraient encore la facture au format papier ou PDF par email selon une récente étude d’OpinionWay pour l’éditeur de logiciels Comarch. Plus de quatre sur dix (42 %) disposeraient toutefois d’un système d’échange de données informatisé (EDI) ou passeraient par un portail dédié. Pour améliorer le processus de facturation, diminuer les coûts associés et réduire les risques, 41 % des 200 décideurs interrogés (DSI, directeurs financiers, directeurs achats, etc.) se disent prêts à faire appel plus largement au digital. Source : Acxias

Publicités

Actualités en bref 21 novembre 2018

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Tendances.
Tags: , , , , ,
add a comment

Horeca-Achats lance un extranet. La centrale d’achats lyonnaise créée en 2016, qui compte aujourd’hui une cinquantaine d’adhérents restaurateurs, lance un extranet pour faciliter l’accès à ses services (annuaire, fiches produits, actualités sur le secteur, etc.) et simplifier les échanges avec les fournisseurs. Horeca-Achats Connect permet par exemple à un restaurateur de comparer les offres des fournisseurs grâce à un outil de recherche avancée, ou de créer des listes produits et d’envoyer des bons de commande. Les fournisseurs ont, eux, la possibilité de retrouver toutes leurs commandes ou d’indiquer leurs promotions sur un calendrier en ligne. Limitée aux seuls adhérents et fournisseurs disposant d’un mot de passe, l’application est disponible sur ordinateur, tablette et smartphone.

Ricoh numérise les notes de frais. En lançant Ricoh Expense Manager (REM), le groupe japonais de solutions bureautiques entend simplifier et accélérer le processus de traitement des notes de frais. Il s’agit de supprimer les étapes de saisie, d’envoi et de validation des récépissés, puis leur conservation, en proposant à l’utilisateur de l’application mobile REM de prendre ses tickets de caisse en photo. Chaque ticket numérisé est envoyé au serveur pour une reconnaissance de contenus, avec création automatique de la note de frais respectant les règles de l’entreprise et légales (TVA, devises, etc.). Si l’entreprise dispose d’un système d’archivage certifié NF461, une copie électronique peut-être conservée sur le long terme.

Powerchina digitalise sa fonction achats. Le groupe Power Construction Corporation of China (Powerchina), équipementier public dans le secteur de l’énergie électrique, a choisi la plate-forme SynerTrade Accelerate pour digitaliser ses achats. Ce contrat, conclu par l’intermédiaire du prestataire local Zber qui prendra en charge la mise en œuvre, porte précisément sur le déploiement de 15 Apps de la suite pour soutenir la fonction sur les activités relatives au Sourcing stratégique, notamment la gestion de la relation fournisseurs, et au Procure-to-pay. Le projet doit aussi permettre à la direction des achats du groupe d’améliorer le pilotage de sa performance grâce aux capacités avancées d’analyse et de reporting de la solution.

Ivalua distingué par Syntec numérique. A l’occasion de la présentation par Syntec numérique de son dernier Top 250 des éditeurs de logiciels français, Ivalua s’est vu décerner le Trophée 2018 de la meilleure « Transition Saas ». En 2017, alors que 31 % des revenus du panel ont été réalisés par la fourniture de solutions en SaaS, l’éditeur e-achat d’Orsay se félicite d’avoir « converti 90 % de son chiffre d’affaires vers ce mode » en deux ans, tout en maintenant une « croissance exceptionnelle ». Classé l’an dernier 53ème du Top, Ivalua gagne dix places cette année, avec un chiffre d’affaires 2017 de 44 millions d’euros (+40 %). Syntec numérique a par ailleurs attribué le « Prix du Jury » à la start-up Toucan Toco, qui propose une plate-forme pour créer des applications de « data storytelling » métier, notamment aux achats.

Actualités en bref 25 juillet 2018

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Ressources, Tendances.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

La moitié des entreprises prêtes pour l’IA. D’après une étude internationale réalisée par Forrester Consulting pour le compte d’Ivalua, auprès de responsables achats et supply chain, plus d’une entreprise sur deux se dit prête à réaliser un investissement conséquent en intelligence artificielle dans l’année (46 %) ou les deux ans (9 %) à venir. Parmi les principaux freins au lancement de projet, l’immaturité des applications dédiées arrive en tête, mentionnée par 61 % des sondés, et en particulier leur incapacité à répondre à certains scénarios métiers. Viennent ensuite la qualité médiocre des données (59 % de citation), qui fausserait les résultats et les décisions, puis le manque de compétences spécifiques en interne (44 %).  

Goodwease optimise la relation fournisseurs. En version bêta depuis fin 2017, et testée par plusieurs grands comptes partenaires dans le cadre d’un « Proof of concept », la solution de Goodwease destinée aux directions des achats vient d’être lancée sur le marché. Outil d’aide à la décision, elle s’articule autour de deux axes. D’une part, une vision fournisseurs, avec une approche originale d’évaluation réciproque. D’autre part, un module de sourcing dans les domaines de l’informatique et du marketing-communication, avec une base de 8 000 références actuellement, apportant trois types d’informations : présentation de la prestation ou du produit, niveau de qualification, évaluation (compétence, qualité relationnelle, axes d’amélioration).

Le marché des logiciels garde le cap. A l’occasion de sa dernière conférence semestrielle, Syntec numérique a confirmé la bonne dynamique du marché des logiciels, révisant la croissance pour 2017 à 5,2 %, contre +4,7 % initialement annoncé. Elle devrait atteindre 5,4 % en 2018, tirée par les secteurs de l’industrie, de la banque-assurance, de la finance et de la distribution, amenant le marché à environ 13 milliards d’euros. Proposant un éclairage sur l’Intelligence artificielle (IA), le syndicat professionnel a annoncé une hausse de 40 % du marché des plates-formes, logiciels et services associés en 2017, à 125 millions d’euros, malgré des initiatives et des projets encore limités (27 %) dans les entreprises. Il table sur une progression de +49 % en 2018. Source : Acxias

Les acheteurs du bâtiment boudent Internet. Selon une étude de LEK Consulting, Internet ne serait pas encore un véritable canal d’achat pour les entreprises du bâtiment. Si 70 % d’entre elles déclarent utiliser « de temps en temps » ou « souvent » les sites des industriels et fabricants, et presque 60 % ceux des distributeurs, c’est d’abord pour y trouver des informations : sur les produits (91%), sur les prix (52%) ou des informations pratiques (38 %) comme les horaires ou la localisation. Seulement 27 % y passent commande. En choisissant des canaux plus traditionnels ou des échanges directs, les acheteurs apprécient la convivialité de la relation ainsi que la possibilité de négocier les prix ou de recevoir des conseils techniques. Source : Acxias

Actualités en bref 14 février 2018

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

Nouveau directeur général EMEA chez Ivalua. Franck Lheureux (42 ans, diplômé de l’ESCC) est nommé par Ivalua au poste de directeur général EMEA, pour développer les activités sur toute la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique depuis Paris. Ayant passé 18 ans au sein d’éditeurs de logiciels de toutes tailles, où il a accompagné de nombreuses grandes entreprises dans la mise en œuvre de leur programme de transformation « Digital & Supply chain », il était précédemment à la tête de la division Retail & CG chez SAS France. Auparavant, Franck Lheureux a également passé dix ans chez JDA Software, notamment comme directeur général EMEA et membre du comité de direction, et occupé des postes de direction chez Soft Solutions.

Orientis Gourmet dématérialise ses factures. Le groupe spécialisé dans les thés et infusions (Kusmi Tea, Lov Organic, etc.) a opté pour la dématérialisation de ses factures fournisseurs de frais généraux afin d’accélérer et de sécuriser leur traitement. Présent dans une trentaine de pays à travers le monde, le groupe dispose d’une comptabilité centralisée au Havre où 12 personnes traitent chaque année 12 000 factures, reçues à 95 % au format papier. La mauvaise traçabilité, l’opacité du workflow de validation et les retards de paiement entraînaient une surcharge de travail et une détérioration de la relation avec les fournisseurs. La solution mise en place par Esker, synchronisée avec l’ERP Cegid, optimisera le dispositif.

Affiliation totale de Concur à la marque SAP. Trois ans après son rachat, l’éditeur spécialisé dans la gestion des frais et des déplacements professionnels annonce son « intégration totale » à la marque SAP. Ce rapprochement va permettre à SAP Concur, le nouveau nom de Concur depuis 2018, de renforcer sa capacité d’innovation et de continuer à œuvrer pour la simplification du pilotage des dépenses en entreprise. En particulier, il va pouvoir s’appuyer sur le réseau d’intégrateurs de SAP et profiter de ses investissements en R&D pour offrir les meilleures solutions au marché, en lien avec les autres offres orientées achats, notamment les outils hérités du rachat de Fieldglass (achats de ressources externes) et surtout la plate-forme SAP Ariba. Source : Acxias

Prévision à +4,7 % pour l’édition de logiciels. Après la hausse de 3,4 % du marché des logiciels et services en 2017, la plus forte depuis 2011, Syntec numérique estime que 2018 devrait être encore meilleure. Lors de sa dernière conférence semestrielle, le syndicat professionnel a annoncé une hausse prévisionnelle de 3,6 % du chiffre d’affaires cumulé des entreprises du secteur, tirée notamment par les +4,7 % attendus sur le segment de l’édition de logiciels, en particulier le SaaS qui continue de porter la croissance alors que le on-premise tend à stagner. En termes de technologies, les « Smacs » (social, mobilité, analytics, cloud, sécurité) devraient à nouveau progresser de 15 %, pour atteindre 22,6 % du marché contre 20,4 % l’an dernier. Source : Acxias

Actualités en bref 31 octobre 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Ressources, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

Nouvelle version de Kimoce Achats. Avec Schoelcher, la nouvelle version de sa solution Kimoce Achats, l’éditeur alsacien propose un portail dédié à la gestion des catégories indirectes. Alors que, selon Kimoce, l’acheteur consacre 50 % à 70 % de son temps à des tâches administratives ou transactionnelles, ce portail « full web » permet aux clients internes d’émettre des demandes d’achats à partir d’un catalogue interactif puis de les suivre en temps réel. Il leur offre aussi la possibilité, une fois la marchandise réceptionnée ou la prestation réalisée, de donner une note selon des critères simples : qualité, efficacité, etc. Du côté de l’acheteur « business partner », Schoelcher répond à trois enjeux clés : optimisation des coûts, fluidification des process achats, amélioration de la relation fournisseurs.

Les enjeux de l’IA décryptés. Le Cigref, réseau de grandes entreprises, vient de publier un rapport de 36 pages décryptant les enjeux de mise en œuvre opérationnelle de l’intelligence artificielle (IA) dans les organisations. Selon son analyse, « les projets se concrétisent et semblent se structurer de plus en plus autour d’une vision globale et à long terme », touchant toujours plus de métiers et fonctions dans l’entreprise. Si elle permet d’améliorer des processus déjà existants (lutte contre la fraude, aide à la décision, etc.) et de proposer de nouveaux services (chabots), y compris à travers une « IA as a Service » permettant des prototypages rapides, la technologie répond aussi de plus en plus à des enjeux stratégiques. Source : Acxias

Cegid met la main sur Qualiac. L’éditeur lyonnais de la gamme Yourcegid annonce l’acquisition de Qualiac pour élargir ses marchés et accélérer sa croissance. Avec comme objectif de répondre à ses clients grandes entreprises souhaitant étendre leur partenariat au-delà de la paie, du « talent management » et de la fiscalité, mais aussi de mieux accompagner les organisations de taille intermédiaire dans leur projet, Cegid pourra notamment s’appuyer sur la solution Qualiac Achats, en cours d’enrichissement sur les volets e-sourcing et gestion de la relation fournisseurs. Qualiac continuera dans un premier à distribuer ses produits sous son nom, avant un regroupement sous la seule marque Cegid de l’ensemble des solutions ERP des deux sociétés. Source : Acxias

Croissance soutenue pour l’édition de logiciels. Selon le Top 250 de Syntec numérique, classement qui regroupe 358 éditeurs de logiciels français, notamment dans les achats, le secteur affiche une croissance d’environ 12 % en 2016, à 13,5 milliards d’euros. Elle était de 15 % en 2015. Parmi les tendances marquantes, le syndicat professionnel des entreprises du numérique (services, édition, conseil) souligne la percée du mode SaaS, dont la part dans le chiffre d’affaires global du panel atteint 32 %, soit 7 points de plus qu’en 2015. Cette tendance est particulièrement marquée pour les éditeurs ayant récemment débuté leur activité, puisque près de la moitié de ceux affichant moins de huit ans d’ancienneté privilégient désormais le modèle. Source : Acxias 

Actualités en bref 10 mai 2017

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Agoply, nouvelle plate-forme d’achats professionnels. Contraction des mots « agora » et « supply », Agoply propose aux entreprises, collectivités, administrations, associations et professionnels indépendants de centraliser leurs achats hors production sur une plate-forme unique répertoriant 600 000 produits dans plus de 4 000 catégories : fournitures de bureau, outillage, multimédia, matériel médical, etc. En plus de pouvoir comparer et acheter aux meilleures conditions, grâce à une mise en concurrence et à une sélection des fournisseurs (prix, disponibilité des produits, respect des délais, etc.), l’outil simplifie les traitements par une facturation centralisée. La « gratuité » des livraisons serait aussi à l’étude à travers un système d’abonnement. Source : Acxias

Bonnes perspectives pour l’édition de logiciels. A l’occasion de sa dernière conférence semestrielle, fin mars, Syntec numérique a légèrement révisé à la baisse la croissance 2016 du marché français de l’édition de logiciels, à 3,4 %. En revanche, l’accélération devrait être plus marquée que prévu cette année, avec une hausse de 4,2 % contre 4 % anticipés initialement, pour un chiffre d’affaires qui avoisinerait alors les 12 milliards d’euros. Près de huit éditeurs sur dix attendent une progression de leurs ventes, tirées notamment par les projets SaaS et à l’international. Au-delà de ses prévisions, le syndicat professionnel a profité de sa conférence pour évoquer la trop faible place accordée au numérique dans la campagne présidentielle en cours. Source : Acxias

La ville de Marseille automatise ses processus. Pour rationaliser et moderniser les processus achats et approvisionnements gérés par son service de logistique opérationnelle, Marseille a fait appel à Kimoce. Alors que tous les dossiers sont traités dans le cadre d’appels d’offres encadrés par le code des marchés publics, avec des procédures et des délais plus ou moins longs, la solution Kimoce Achats a permis d’automatiser les opérations, de la gestion de la demande à la sortie de stock, et de supprimer les tâches administratives chronophages. Elle offre également la possibilité de lisser les achats et de rationaliser le budget alloué, en le modulant toute l’année, ou encore d’effectuer des reporting, via Crystal Report, pour suivre l’évolution des besoins. Source : Acxias

Naos encadre et fluidifie ses flux achats. Pour accélérer la professionnalisation de la fonction achats, dans un contexte de forte croissance de son activité, l’entreprise française spécialisée dans la cosmétique a décidé de se doter d’un système intégré couvrant la gestion de la relation fournisseurs, du sourcing et des approvisionnements. En optant pour la solution d’Oxalys Technologies, interfacée à l’ERP SAP dont le déploiement a été effectué en simultané, Naos entend réduire ses coûts par un meilleur respect de la politique achats et augmenter la qualité de service délivré par la fonction en fluidifiant et sécurisant les flux. Après un déploiement auprès de 100 premiers utilisateurs, le système en touchera à terme environ le double. Source : Acxias

Actualités en bref 16 décembre 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Ressources, Tendances.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

Le marché des logiciels accélère. Après les +3,5 % attendus pour 2016, en légère hausse sur douze mois, la croissance du marché français de l’édition de logiciels devrait s’accélérer l’an prochain. Selon les dernières prévisions de Syntec numérique, elle devrait s’établir à 4 %, pour un chiffre d’affaires cumulé qui approcherait alors les 12 milliards d’euros. Pour plus de la moitié (53 %) des éditeurs, les carnets de commandes progressent, les secteurs de l’industrie et de la banque-assurance-finance contribuant le plus à la dynamique générale. En termes de technologies, la proportion des « Smacs » (social, mobilité, analytics, cloud, sécurité) continue de croître : elles devraient totaliser 30 % des ventes l’an prochain. Source : Acxias

Un réseau social pour les acheteurs de l’Etat. Pour favoriser la collaboration transverse et la mobilité des intéressés, la Direction des achats de l’Etat (DAE) a mis en place un réseau social professionnel à destination des acteurs de la fonction, en central ainsi que dans les services décentralisés des ministères et les établissements publics rattachés. A sa création, au printemps 2016, la DAE comptait 85 agents. Elle a en charge la définition et la mise en œuvre de la politique des achats de l’Etat, avec comme principal objectif d’augmenter le niveau des économies grâce notamment à des « mutualisations pertinentes ». Parmi ses missions figurent aussi le développement des achats responsables, de l’accès des PME à l’achat public et de l’innovation. Source : Acxias

Mercateo évolue vers l’intermédiation. A l’occasion de la publication de ses résultats 2015, avec un chiffre d’affaires de 200,2 millions d’euros, en hausse de 25 %, l’opérateur allemand de la plate-forme d’achats indirects Mercateo a annoncé la mise en œuvre d’un nouvel outil à destination des fournisseurs, Business Shop. D’ores et déjà disponible en Allemagne, il leur permet de proposer des produits dans un « shop » sur la plate-forme, auquel peuvent se connecter leurs clients. Selon Mercateo, cette fonctionnalité d’intermédiation est amenée à se développer, pour faciliter les relations directes entre acheteurs et vendeurs, contribuant ainsi à la digitalisation de l’écosystème et à l’automatisation des transactions commerciales. Source : Acxias

Les facteurs de succès du purchase-to-pay. Dans sa dernière étude sur le purchase-to-pay, The Hackett Group cite les catalogues, la facturation électronique et l’analyse des dépenses parmi les principaux leviers d’optimisation. Réalisée en 2005 auprès d’un panel d’entreprises matures, en partenariat avec Zycus, cette étude insiste également sur l’importance de la gestion de l’information fournisseurs, en renforçant la mise en qualité des données, et du pilotage des risques. Au-delà de ces recommandations, Acxias préconise un co-sponsorship fort du projet par les directions achats et financière, voire la direction générale, et d’investir sur la conduite du changement à un niveau équivalent aux investissements technologiques. Source : Acxias

Actualités en bref 7 novembre 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Tendances.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

GT Logistics offre un simulateur aux achats. Le prestataire logistique lance un configurateur permettant aux directions des achats de simuler gratuitement, en ligne, le coût d’une démarche d’externalisation. Après identification et accès à un espace privatif sécurisé, l’utilisateur doit préciser sa situation, ses spécificités, ses souhaits et saisir différentes informations de dimensionnement : volumes concernés, ressources actuelles, etc. Il se voit alors proposer une évaluation budgétaire, qui pourra être suivie d’une étude approfondie conduite par les chefs de projet de GT Logistics pour mesurer les pistes d’optimisation et proposer une offre. Des tutoriels ont été prévus pour faciliter l’utilisation du configurateur et apporter des précisions. Source : Acxias

Nouveau bureau pour SynerTrade à Francfort. Après Munich et Berlin, l’éditeur de solutions e-achats du groupe Econocom annonce l’ouverture d’un troisième bureau en Allemagne, à Francfort. Ces trois sites complètent les bureaux déjà opérationnels ailleurs en Europe (France, Espagne, Italie, Pays-Bas, Roumanie, Royaume-Uni, Suède), aux Etats-Unis, en Chine, au Brésil, à Dubaï et en Inde. Francfort étant une plateforme logistique importante ainsi qu’une place financière de premier plan, SynerTrade a jugé qu’il était important de s’y implanter, en profitant du siège allemand de sa maison mère, pour être au plus près de ses clients actuels et potentiels. Actuellement, l’éditeur emploie environ 200 collaborateurs à travers le monde. Source : Acxias

Les éditeurs français au top. Le dernier Top 250 des éditeurs de logiciels français de Syntec numérique, où figurent plusieurs spécialistes e-achats (Ivalua, Ach@t Solutions, SynerTrade, Per Angusta) et quelques acteurs de la dématérialisation (Esker, Itesoft), évalue le chiffre d’affaires global du secteur à 12,4 milliards d’euros en 2015, en hausse de 15 %. Le SaaS, qui représente 25 % du chiffre d’affaires contre 22 % en 2014, arrive en tête des priorités de développement devant la mobilité, le Big Data et la sécurité. Enfin, la part des ventes à l’international, qui oscille entre 16 % en moyenne pour les petits éditeurs et 64 % pour les grands, démontre la nécessité de sortir des frontières françaises pour croître et atteindre une taille critique. Source : Acxias

Rachat de JCatalog par OpusCapita. L’éditeur norvégien, spécialisé dans les traitements financiers et la facturation électronique, finalise l’acquisition de l’Allemand JCatalog annoncée début 2016. L’opération, dont le montant n’a pas été communiqué, lui permet de compléter sa gamme de solutions, en intégrant des fonctionnalités d’e-procurement, de gestion des catalogues et des approvisionnements, et de développer sa présence géographique désormais étendue aux pays nordiques, à l’Allemagne et à la Pologne. Le nouvel ensemble emploie plus de 2100 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires cumulé de 267 millions d’euros en 2015, avec environ 8 000 clients dans une cinquantaine de pays. Source : Acxias

Actualités en bref 30 juin 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre.
Tags: , , , ,
add a comment

Syntec numérique renouvelle son bureauGodefroy de Bentzmann, co-président de Devoteam, succède à Guy Mamou-Mani à la tête du syndicat professionnel des entreprises du numérique, qui compte 1 500 adhérents représentant environ 80 % du chiffre d’affaires du secteur. A l’occasion de l’assemblée générale ordinaire, début juin, neuf administrateurs avaient été nommés au sein des trois collèges (entreprises de services du numérique, éditeurs de logiciels, sociétés de conseil en technologies) du conseil d’administration. Pour le collège des éditeurs (700 adhérents), qui couvre notamment le marché des solutions e-achats, il s’agit de Muriel Barnéoud (Docapost), Marc Genevois (SAP) et Gilles Mezari (Saaswedo). Source : Acxias

Tradeshift lève 75 millions de dollars. L’éditeur annonce une levée de fonds de 75 millions de dollars auprès de ses investisseurs historiques et de nouveaux entrants dont Data Collective, HSBC, American Express Ventures, Notion Capital, CreditEase Fintech Investment Fund et Pavillon Capital. En plus de renforcer le dispositif commercial et R&D, ces nouvelles ressources doivent être consacrées au lancement d’outils permettant aux entreprises d’optimiser leurs délais de paiement et leur trésorerie. La plate-forme Tradeshift de gestion des échanges acheteurs-fournisseurs, dont l’activité aurait progressé de 250 % entre 2014 et 2015 pour atteindre plusieurs milliards de dollars de flux, totaliserait 800 000 utilisateurs dans 190 pays. Source : Acxias

Forte croissance de Generix dans le Saas. Generix Group, dont les solutions couvrent en partie les achats, annonce un chiffre d’affaires de 53,7 millions d’euros pour son exercice 2015 (clos le 31 mars), en hausse de 9 %. Cette croissance repose principalement sur le succès des offres en mode Saas qui s’est confirmée sur les douze derniers mois, avec une augmentation de 19 % des revenus associés. Avec les 12 millions d’euros de nouveaux contrats Saas signés depuis avril et le début du nouvel exercice, l’éditeur ambitionne de rester dans cette dynamique de croissance, d’autant que la récente acquisition de GMI Connectivity renforce son expertise dans la digitalisation des flux inter-entreprises et sa capacité à lancer de nouveaux services. Source : Acxias

Lancement d’Ivalua Academy. Annoncé lors de la dernière édition d’Ivalua On Air, en octobre 2015 à Paris, le centre d’e-learning Ivalua Academy est aujourd’hui opérationnel, pour l’ensemble des modules et fonctionnalités de la suite. Les tutoriels multimédias et les sessions de formation proposées s’adressent à tous les profils d’utilisateurs, qu’ils soient débutants ou expérimentés, occasionnels ou réguliers, ainsi qu’aux administrateurs de la plate-forme chez les clients. L’éditeur met également Ivalua Academy à disposition de son réseau de partenaires intégrateurs à travers le monde, pour leur permettre d’acquérir les connaissances nécessaires au déploiement des solutions, et ainsi opérer en totale autonomie. Source : Acxias

Actualités en bref 9 décembre 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Tendances.
Tags: , , , , ,
add a comment

L’édition de logiciels en bonne forme. En 2016, après une progression confirmée de +3,4 % en 2015, le marché français de l’édition de logiciels devrait poursuivre sa croissance, à un taux de l’ordre de 3,6 % selon les dernières prévisions de Syntec numérique. Le chiffre d’affaires cumulé des éditeurs dépasserait alors les 11 milliards d’euros, avec une proportion toujours plus importante des technologies « Smacs » : social, mobilité, analytics, cloud, sécurité. En termes de projets, de plus en plus portés par les métiers, le syndicat professionnel des entreprises du numérique souligne une dynamique particulièrement marquée dans le secteur public-santé, le commerce-distribution et les services non financiers. Source : Acxias

Partenariat d’Ivalua avec MyProcurement. L’éditeur français annonce un accord de partenariat avec MyProcurement, la plate-forme de collecte et de contrôle des documents légaux obligatoires des entreprises, pour accompagner ses clients dans leur politique de maîtrise des risques. MyProcurement prend en charge le contact avec les fournisseurs, la relance en cas d’absence ou d’expiration des documents, ainsi que le contrôle de leur conformité. En matière de gestion de l’information fournisseurs, Ivalua proposait déjà des contenus via un ensemble de partenaires : Altares (Dun & Bradstreet), Bureau van Dijk et Coface autour des aspects financiers et juridiques, Ecovadis et Vigeo autour des enjeux de développement durable. Source : Acxias

Market Dojo lorgne sur le France. Souhaitant renforcer sa présence à l’international, l’éditeur e-achat anglais créé mi-2010 s’est mis en quête de partenaires sur le marché français. Son offre comprend trois solutions principales : Market Dojo pour les traitements d’e-sourcing  (demandes d’informations, appels d’offres, enchères, etc.), Category Dojo pour le pilotage des dépenses (identification et sélection de pistes d’économies), Innovation Dojo pour la gestion de la collaboration avec les fournisseurs. S’y ajoute SIM Dojo, un outil regroupant les procédures d’enregistrement et de qualification des fournisseurs, avec un suivi des informations. Un premier partenariat a déjà été initié l’an dernier avec l’éditeur lyonnais Per Angusta. Source : Acxias

STX France passe à l’e-facturation. Le groupe de construction navale entend accélérer le traitement de ses 50 000 factures fournisseurs annuelles en s’appuyant sur la technologie de dématérialisation d’Esker. Le projet a été lancé suite à un double constat, renforcé par l’accroissement d’activité lié à la construction du plus grand navire de passagers au monde : d’une part, un grand nombre de fournisseurs répartis dans le monde entier, d’autre part, plus de 500 responsables de la validation des factures souvent en situation de mobilité. Intégrée au système comptable et financier, la solution permet une quasi-suppression des interventions manuelles et un rapprochement automatique des factures avec les commandes saisies dans SAP. Source : Acxias