jump to navigation

Actualités en bref 17 juin 2019

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

Jean-Luc Baras, nouveau président du CNA. Réuni mi-juin, le conseil d’administration du CNA (Conseil national des achats) a élu Jean-Luc Baras, directeur des achats du groupe Eiffage, comme nouveau président de l’association. Il succède à Marc Sauvage, directeur général adjoint de la Région Ile-de-France en charge des achats, qui occupait le poste depuis six ans. Après avoir débuté sa carrière comme acheteur chez Schneider Electric, puis responsable de catégorie chez Arcelor, Jean-Luc Baras (55 ans, diplômé de l’Enit et titulaire d’un MAI de Kedge) a successivement occupé les postes de directeur des achats et de directeur industriel chez Tata Steel entre 1996 et 2003, avant de rejoindre Eiffage en 2004. D’abord à la tête des achats d’Eiffage Construction, puis de ceux d’Eiffage Energie en 2008, il a pris ses fonctions actuelles à la création de la direction des achats du groupe en 2014.

Jaggaer met des robots dans son moteur. EdgeVerve Systems, filiale d’Infosys, annonce un partenariat avec Jaggaer pour intégrer la RPA (Robotic process automation) au sein des processus d’analyse des dépenses. Par la mise à disposition des solutions Infosys Nia et AssistEdge, les directions de achats utilisant la plate-forme Jaggaer One pourront mettre en œuvre des fonctionnalités d’intelligence artificielle et d’automatisation intelligente pour optimiser une partie de leur travail. Les mécanismes de RPA proposés par EdgeVerve, en automatisant « des processus répétitifs et obéissant à des règles », permettrons aux acheteurs de se concentrer sur les cas complexes ou à des tâches à forte valeur ajoutée. En outre, selon Jaggaer, la robotisation pourra gérer les échanges de données avec des systèmes tiers lorsqu’il n’existe aucune interface d’application classique.

Tubacex optimise ses systèmes achats. Le groupe industriel espagnol, spécialisé dans la fabrication de tubes sans soudure en acier inoxydable et alliages de nickel, a lancé un programme pour améliorer l’automatisation de ses processus achats. Mené dans le cadre du plan de transformation digitale de toute l’organisation, ce projet, pour lequel SynerTrade a été retenu, vise deux objectifs principaux. D’une part, optimiser la relation avec les fournisseurs, en instaurant des mécanismes d’évaluation et d’amélioration continue. D’autre part, contribuer davantage à la conception de nouveaux produits pour les clients, tout en renforçant le service rendu et la compétitivité. Tubacex commercialise ses produits principalement auprès des industries pétrolières, du gaz, de la pétrochimie, de la chimie, de l’énergie et de l’aérospatiale.

Une offre Sylob pour les petites entreprises. L’éditeur et intégrateur Sylob lance une offre SaaS dédiée aux start-up et PME industrielles, pour les accompagner dans la mise en place d’un premier ERP. Cette offre « Starter », qui s’appuie sur la version SaaS de Sylob 5 et garantit un hébergement sécurisé des données dans les data centers AWS basés en France, propose une couverture fonctionnelle incluant la gestion des ventes, des achats et des stocks, la production et les données techniques. Produit très personnalisable adapté aux spécificités des petites structures, Sylob Starter a pour but de fixer un cadre de départ, puis d’élargir le périmètre et de faire évoluer les processus au rythme de la croissance de l’activité. Selon l’éditeur, le démarrage, sans aucun investissement initial et quelques sessions de formation, peut s’effectuer en quatre jours.

Publicités

Actualités en bref 28 décembre 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Partenariat entre Ivalua et KPMG. L‘éditeur e-achat et le cabinet KPMG annoncent la signature d’un partenariat stratégique en Amérique du Nord pour proposer conjointement aux directions des achats de les accompagner dans la mise en œuvre des processus et des outils pour tirer davantage de valeur ajoutée de leur chaîne source-to-pay, Avec comme objectif de générer des économies supplémentaires et de sécuriser les opérations, l’optimisation et l’automatisation des achats permettent d’améliorer l’analyse des dépenses, de réduire les risques fournisseurs et d’assurer une conformité accrue aux règles et procédures en place. Elles visent également à renforcer le contrôle budgétaire et à développer l’innovation. En France et en Europe, pour proposer ce même type d’accompagnement, Ivalua s’appuie également sur une dizaine de cabinets de conseil partenaires.

First Group informatise son suivi de performance achats. Le groupe britannique de transport public de voyageurs, qui opère également dans plusieurs pays outre-Atlantique (Etats-Unis, Canada, Mexique, etc.), a pour objectif de répondre à ses problématiques de consolidation et de fiabilisation du reporting achats. Visant à offrir une visibilité globale sur les activités, alors que l’équipe achats compte plus de trente personnes réparties à travers le monde, l’outil de l’éditeur lyonnais Per Angusta aurait déjà permis de détecter des synergies et d’initier un partage de bonnes pratiques. Il devrait aussi faciliter le pilotage des actions et renforcer la gouvernance et la traçabilité, notamment lors de la revue et la validation des gains avec la direction financière. Source : Acxias

Tradeshift renforce ses positions en Chine. Trois ans après son entrée sur le marché chinois, l’opérateur américain de la plate-forme éponyme de gestion des interactions entre entreprises annonce deux nouvelles joint-ventures avec des acteurs locaux pour faciliter le commerce transfrontalier. La première, avec Shenzhen XunLian Technology Development, devra permettre aux entreprises de la région de Chongqing de fluidifier leur chaîne d’approvisionnement. La seconde, en partenariat avec la société Baiwang spécialisée dans les services de collecte de taxes, se focalisera sur la facturation électronique. Fin octobre, Tradeshift avait annoncé son expansion sur d’autres zones d’Asie-Pacifique, notamment en Australie et en Nouvelle-Zélande. Source : Acxias

Nouvelle version de Sylob 9. L’éditeur-intégrateur français annonce la version 4 de Sylob 9, annoncé comme le plus complet de ses ERP. Parmi les innovations fonctionnelles, elle propose la prise en compte de la notion de fabricant dans le domaine de la gestion des achats et des articles, ou encore des possibilités d’ajustement de la production en cas de problèmes d’approvisionnements. L’ergonomie aurait également été améliorée, avec de nouvelles possibilités d’affichage (plein écran, surlignage, etc.) et des fonctions de recherche avancées (saisie assistée, fonctions mathématiques, etc.). Enfin, cette version disponible en mode on premise ou cloud intègre Sylob Mobility, un module permettant d’accéder à l’ERP à partir de tablettes ou smartphones. Source : Acxias

Actualités en bref 12 octobre 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre.
Tags: , , , , ,
add a comment

SynerTrade dévoile sa roadmap. A l’occasion de son Digital Procurement Summit, mi-septembre, SynerTrade a dévoilé les grands axes de sa roadmap à court et moyen terme. Entre fin 2016 et mi-2017, l’éditeur d’origine franco-allemande racheté l’an dernier par Econocom a notamment planifié des innovations autour de la dématérialisation des factures et de la signature électronique. Il annonce également une amélioration de la connexion entre le source-to-contract et l’e-procurement, ainsi qu’une refonte de l’interface utilisateur à travers SynerSpace, une page d’accueil repensée et épurée. Enfin, SynerTrade compte lancer un « Community Portal » pour faciliter les échanges entre les parties prenantes des projets, y compris avec ses équipes. Source : Acxias

Philippe de Grossouvre rejoint Ivalua. Philippe de Grossouvre (46 ans, Prépa Sciences-Po, licence de langues et civilisations étrangères) vient de rejoindre Ivalua au poste de Business Development Manager. Possédant plus de huit années d’expérience dans des sociétés informatiques spécialisées dans l’édition de logiciels orientés achats et supply chain, et vingt dans le commercial-marketing, il a notamment occupé les postes de Sales Manager EMEA chez MFG.com puis de Country Manager chez Pool4Tool, avant de fonder le cabinet de conseil Lion and Bee Productions pour accompagner le développement de start-ups. Chez Ivalua, il travaillera principalement sur les dossiers portant sur des projets à l’international. Source : Acxias

Itesoft W4 lance deux nouvelles solutions. Le groupe spécialisé dans l’automatisation des processus métiers et la dématérialisation, né il y a un an du rachat de W4 par Itesoft, dévoile Itesoft. Balance, une nouvelle solution pour maîtriser le traitement des factures fournisseurs. Disponible en mode cloud et on-premise, cette solution permet de mettre en place des processus de contrôle et de validation des factures, avant leur comptabilisation puis leur paiement. Basée sur la plate-forme BPM (gestion de processus métiers) de W4, elle s’intègrerait avec n’importe quel ERP, selon le communiqué. L’éditeur a par ailleurs lancé Itesoft.Inflow, un outil pour optimiser la classification et l’indexation des documents difficiles à traiter de façon automatique. Source : Acxias

Sylob mise sur le cloud et la mobilité. L’éditeur-intégrateur d’Albi, dont le plus abouti des ERP (Sylob 9) couvre le processus achats allant de l’appel d’offres à la commande et au règlement, annonce un chiffre d’affaires de 9,4 millions d’euros pour l’exercice 2015-2016 clos fin juin, en progression de 5,5. Ce bon résultat fait suite à la signature de 31 contrats, avec des entreprises de toute taille, dont la proportion optant pour le mode cloud aurait plus que doublé. En plus d’une série d’améliorations sur les fonctionnalités existantes et de nouvelles possibilités en matière d’accès mobile, la roadmap prévoit une évolution de l’ergonomie pour faciliter encore davantage le travail au quotidien et l’appropriation de l’outil par les utilisateurs. Source : Acxias

Actualités en bref 12 mai 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Tendances.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Sylob passe sous pavillon américain. Créé en 1991 et basé à Albi, Sylob annonce son rachat par Forterro, un groupement américain d’éditeurs-intégrateurs d’ERP pour les PME et les ETI, positionnés sur des zones géographiques ou des marchés verticaux. Employant une centaine de collaborateurs pour 8,9 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015, Sylob cible le secteur industriel à travers un ensemble de solutions adaptées à la taille et aux besoins de chaque organisation. Le plus abouti de ses ERP, Sylob 9, couvre l’ensemble des besoins fonctionnels spécifiques et connexes à la gestion de production, en environnement multi-sites, y compris le processus achats allant de l’appel d’offres à la commande et au règlement.

Changements payants pour Divalto. L’éditeur français de l’ERP Divalto Infinity, qui couvre l’essentiel du processus achats hormis l’e-sourcing et la gestion de la performance, annonce un chiffre d’affaires de 19,6 millions d’euros pour 2015, en hausse de 17 %. En plus des évolutions technologiques, en particulier vers le Cloud et la mobilité, il explique ces bons résultats par deux facteurs : l’évolution vers une organisation favorisant les synergies et le travail d’équipe, le recrutement de « master-distributeurs » à l’international ayant la responsabilité du développement d’un réseau de partenaires-intégrateurs dans leur pays respectif. Le modèle est déjà déployé en Belgique, en Espagne, au Luxembourg et dans plusieurs pays d’Afrique. Source : Acxias.

Ivalua poursuit son expansion. Fort d’un chiffre d’affaires en hausse de près de 15 % en 2015, à 21 millions d’euros, et d’une trentaine de nouveaux clients, soit deux fois plus qu’en 2014, l’éditeur d’Orsay poursuit son expansion à l’international. Déjà présent en Italie, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, au Canada et au Brésil, ainsi qu’en Allemagne à travers T-Systems, Ivalua opère désormais aussi à Dubaï et aux Philippines grâce à un accord conclu avec Consus, l’un des plus importants prestataires de services en Asie. Du côté de l’offre, les innovations annoncées à l’automne sont désormais disponibles, à l’exception de l’AddOn Store, une plate-forme d’extensions préconfigurées attendue dans les prochaines semaines. Source : Acxias

Les technologies Big data ont le vent en poupe. Le Big data, que certains acteurs de l’e-achat commencent à introduire dans leur offre, serait aujourd’hui l’un des segments qui progresserait le plus sur le marché du numérique. Selon une récente enquête réalisée par le cabinet PAC pour le groupe GFI Informatique, la fourniture de logiciels et de services dans ce domaine augmentera de 35 % par an en moyenne, en France, entre 2015 et 2019. D’ici trois ans, le Big data devrait ainsi peser plus de la moitié du marché global du traitement de la donnée, estimé quant à lui à près de 5 milliards d’euros. Dans les achats, trois domaines d’application sont particulièrement visés : la gestion des dépenses, des budgets et du risque fournisseurs. Source : Acxias

Actualités en bref 8 février 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

Les éditeurs trop frileux à l’international. Il existe une corrélation forte entre le succès des éditeurs français, notamment dans le domaine de l’e-achat, et leur développement à l’international. Ce constat, mis en exergue dans la première étude sur le sujet, a conduit la Direction générale des entreprises (DGE) et l’Association française des éditeurs de logiciels et solutions Internet (Afdel), avec le soutient des cabinet KMPG et CXP Group, à formuler une série de recommandations. Pour réussir, il est nécessaire de développer une culture internationale dans l’entreprise, d’identifier les destinations au plus fort potentiel (sans se limiter aux pays limitrophes), de rechercher un financement adapté et de s’appuyer sur un homme de terrain.

TF1 optimise ses achats de prestations. Le groupe audiovisuel a retenu Opase et sa solution OBMS (Opase Business Management Services) pour optimiser son processus d’achat de prestations intellectuelles informatiques. L’outil, qui permet de faire collaborer les différents acteurs impliqués dans la chaîne de traitement (donneurs d’ordres, acheteurs spécialisés, contrôleurs de gestion, etc.), assure notamment la gestion des appels d’offres et le suivi d’exécution des prestations, en lien avec SAP. Il va également permettre d’optimiser les processus de gestion des ressources externes (intérimaires, consultants, prestataires de services, etc.) du groupe et de ses sept filiales. En 2009, TF1 avait choisi la solution Oalia SPM, comme surcouche à SAP, pour couvrir ces catégories d’achats spécifiques.

SAP en ligne avec ses objectifs. A l’occasion de la publication de ses résultats préliminaires pour le dernier trimestre 2015, mi-janvier, l’éditeur allemand a indiqué que son chiffre d’affaires pour l’ensemble de l’exercice avoisinerait 20,8 milliards d’euros, en hausse de 18 % (10 % à taux de change constant). Les revenus issus de la vente des solutions en mode Cloud, notamment autour de l’offre Ariba, représentent 2,3 milliards d’euros : ils ont plus que doublé (+109 %, +82 % à taux de change constant) par rapport à 2014. Selon les prévisions, ce segment devrait encore enregistrer la plus forte croissance cette année, SAP tablant sur un chiffre d’affaires autour de 3 milliards d’euros, soit une progression de +33 %. Source : Acxias

TPI automatise ses achats avec Sylob. Suite à sa cession par le groupe Areva, TechnoPlus Industries (TPI) a retenu et déployé l’ERP de Sylob pour gérer la totalité de ses activités, notamment le processus achats allant de l’appel d’offres à la commande et au règlement. Du fait de la spécialisation de la société dans la mécanique de précision, principalement pour les secteurs du nucléaire et de l’aéronautique, la précision d’exécution et la fiabilité étaient des critères fondamentaux de choix. TPI avait également une exigence forte en matière de traçabilité. En incluant l’étude de marché et l’important travail de transfert de données depuis l’ERP d’Areva, le projet s’est échelonné sur six mois. Aucun développement spécifique n’a été réalisé. Source : Acxias