jump to navigation

Actualités en bref 29 mai 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

Coupa acquiert Trade extensions. L’éditeur e-achat américain annonce avoir finalisé l’acquisition de la société Trade Extensions, basée à Uppsala (Suède), qui propose une plate-forme de sourcing stratégique dotée de fonctionnalités d’« optimisation mathématique » pour accroitre la performance de la chaîne d’achats et d’approvisionnements. Lors de la phase d’analyse des offres, de nombreux scénarios pourraient être simulés pour aider les équipes achats à identifier la solution répondant le mieux aux besoins des clients finaux, en tenant compte des caractéristiques des articles, des capacités exprimées par les fournisseurs et des critères d’attribution définis. L’objectif de Coupa reste de proposer une solution e-achat globale. Source : Acxias

Basware connecte achats et finance. A l’occasion de la deuxième édition de son Basware Connect, fin avril, l’éditeur finlandais a détaillé les enjeux de la digitalisation des processus achats-finance, en insistant sur « l’importance du binôme capital humain / technologie ». Dans une intervention sur la révolution digitale et la création de valeur, Henri Isaac, maître de conférences à l’université Paris-Dauphine, a ensuite expliqué comment les nouveaux modèles de revenus et de consommation placent les données au centre de cette transformation, et le rôle croissant des technologies d’intelligence artificielle. Le témoignage de TF1, autour de la dématérialisation des factures et de la chaîne procure-to-pay, est venu illustrer le propos. Source : Acxias

Generix Group progresse de 8 %. L’éditeur français de logiciels pour les secteurs industriels, logistiques et commerciaux annonce un chiffre d’affaires de 63 millions d’euros pour son exercice 2016-2017, clos le 31 mars, en hausse de 8 %. Cette croissance est principalement tirée par l’activité SaaS qui, avec un chiffre d’affaires de 21,6 millions d’euros, affiche une progression de +21 % par rapport à l’exercice précédent. Dans le domaine des achats, l’offre Generix Collaborative Purchase-to-pay couvre surtout les fonctionnalités aval d’e-procurement et de supply chain management, ainsi que la facturation électronique. Sur la partie e-achat, en amont, la couverture reste partielle, encore focalisée sur la relation fournisseurs. Source : Acxias

L’IMM automatise le traitement des factures. L’Institut mutualiste Montsouris (IMM), établissement de santé privé d’intérêt collectif, a déployé un système de dématérialisation de ses factures fournisseurs en s’appuyant sur la solution codéveloppée par les éditeurs Qualiac et Serensia, partenaires depuis mi-2016. En restructurant le service comptable et en consolidant le référentiel fournisseurs, ce système aurait permis d’uniformiser les traitements et de centraliser la facturation. Selon l’équipe projet de l’IMM, le coût de traitement d’une facture aurait ainsi été « très nettement » réduit. Le planning prévoit désormais l’intégration progressive des bons de commande et de livraison, pour automatiser le rapprochement des données et sécuriser le processus. Source : Acxias

Publicités

Actualités en bref 21 avril 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Rapprochement entre Axiscope et LMG Finance. Axiscope, éditeur de solutions collaboratives de gestion des achats, et LMG Finance, holding financière du Groupe LMG spécialisé dans le sourcing international, annoncent leur rapprochement. Par cet accord, qui voit LMG Finance passer de 10 à 51 % de son capital, Axiscope entend proposer « une offre digitale (…) sur l’ensemble de la chaîne de valeur des achats » avant fin 2017, en renforçant la gestion du paiement et en ajoutant une brique dédiée à la dématérialisation des factures. Dans sa version actuelle, la solution Axiscope Digital Sourcing Platform (DSP) couvre déjà la gestion de la relation et de la performance fournisseurs, l’e-sourcing, la gestion partagée des contrats, le décisionnel et l’e-procurement. Source : Acxias

Le chiffre d’affaires d’Ivalua bondit de 50 %. L’éditeur e-achat français annonce un chiffre d’affaires de 31,5 millions d’euros en 2016, en hausse de 50 % par rapport à l’exercice précédent, pour un effectif avoisinant désormais 190 personnes. Pour expliquer ce bond spectaculaire, ses dirigeants invoquent notamment une forte hausse des signatures, en particulier sur le continent américain, qui lui aurait permis d’atteindre la barre des 250 clients à travers le monde. Parallèlement, Ivalua annonce le lancement de solutions e-achats sectorielles dédiées à cinq filières industrielles, de sept packages prédéfinis couvrant les besoins des principaux processus achats, ainsi qu’un système de gestion des données source pour les bases fournisseurs et articles. Source : Acxias

Captio lance son outil en France. L’éditeur espagnol Captio, fondé en 2012, annonce le lancement sur le marché français de son outil de gestion des frais de déplacements professionnels, via mobile. Après la capture d’un justificatif à partir de l’appareil photo d’un smartphone, l’application récupère par OCR les informations clés (fournisseur, type de frais, date, etc.) puis vérifie automatiquement que les dépenses respectent la politique achats de l’entreprise. Le superviseur reçoit alors toutes les notes de frais des collaborateurs, selon la classification souhaitée, qui sont ensuite regroupées et transmises dans un flux unique au service comptabilité. Captio peut aussi importer les relevés bancaires des cartes fournies aux salariés. Source : Acxias

Bon cru 2016 pour Econocom. Le groupe informatique, dont la filiale Digital Dimension détient depuis mi-2015 l’éditeur e-achat SynerTrade, affiche un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros en 2016 contre 2,3 milliards un an plus tôt, soit une hausse de 9,5 % (6,7 % de croissance organique). Ce bon résultat est notamment porté par l’activité « products & solutions », qui totalise un chiffre d’affaires de 475 millions d’euros (+8,6 % dont +6,8 % organique) et a gagné des parts de marché dans le secteur public : hôpitaux, éducation. Après Mutation 2013-2017, qui lui a permis d’atteindre 10 000 collaborateurs dans 19 pays, Econocom présentera en septembre un nouveau plan stratégique baptisé « E comme Excellence ». Source : Acxias

Actualités en bref 20 février 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Hausse de 10 % des achats professionnels en ligne. En France, le montant des achats réalisés sur les neuf sites « leaders » de ventes aux professionnels référencés par l’indice iCE 40 a augmenté d’environ 10 % en 2016, selon le dernier bilan de la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad), contre +11 % un an plus tôt. Les vingt-et-un sites de produits grand public référencés affichent pour leur part une croissance de l’ordre de 9 %. Au total, sur les quelque 200 000 sites marchands actifs, les internautes français auraient dépensé 72 milliards d’euros en 2016, pour un total de plus d’un milliard de transactions. La fédération, qui pointe aussi la bonne dynamique des places de marchés et du m-commerce, table sur 80 milliards d’euros en 2017. Source : Acxias

SAP poursuit sa percée dans le cloud. A environ 3 milliards d’euros, les revenus de SAP issus de la vente de ses solutions en mode cloud, notamment autour de l’offre Ariba, ont bondi de 31 % l’an dernier, après avoir déjà plus que doublé en 2015. Dans les commentaires de ces résultats préliminaires, l’éditeur souligne la montée en puissance de son Business network, qui référencerait aujourd’hui quelque 2,5 millions d’entreprises à travers le monde, et les capacités de ses outils issus des rachats de Concur (voyages et frais professionnels) et Fieldglass (interim). Au plan global, le chiffre d’affaires de SAP a augmenté de 6 % (7 % à taux de change constant) en 2016, à 22,1 milliards d’euros, contre +18 % (+10 %) lors de l’exercice précédent. Source : Acxias

Bouygues Immobilier optimise son sourcing stratégique. La filiale de promotion immobilière du groupe Bouygues a choisi de déployer le module de sourcing stratégique d’Ivalua pour gérer plus efficacement les différentes étapes de ses dossiers d’achats complexes, à travers ses 33 implantations en France et 4 entités à l’étranger (Europe et Maroc). En plus de standardiser les processus pour les projets de logements, d’immeubles de bureaux et de parcs commerciaux, et d’apporter une aide à l’analyse et à la prise de décision, l’outil devrait permettre d’optimiser la relation avec le tissu de fournisseurs. Au-delà des aspects fonctionnels, Bouygues Immobilier explique son choix par l’ergonomie de la solution et sa rapidité de prise en main. Source : Acxias

Disponibilité de la Version 17 de Coupa. L’éditeur américain annonce la disponibilité de Coupa R17 (version 17) qui, selon le communiqué, propose des fonctionnalités décisionnelles avancées permettant de mieux visualiser, analyser et exploiter les données liées aux dépenses. Cette version aurait également été renforcée sur les plans du pilotage de la performance (indicateurs), de la conformité réglementaire (modèles de facturation avec de nouveaux pays) et de la collaboration fournisseurs (espaces d’échanges, systèmes d’alertes). Enfin, la plate-forme irait plus loin dans les options de configuration (adaptations graphiques, ajout de champs de validation, etc.) et permettrait d’intégrer des fichiers concernant les frais de déplacement. Source : Acxias

Actualités en bref 6 février 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets.
Tags: , , , , , , , , , , ,
add a comment

Dhatim révolutionne la gestion des dépenses. La société Dhatim, qui édite une solution de gestion automatisée des dépenses en mode SaaS, annonce une levée de fonds de 2,5 millions d’euros auprès d’Amundi PEF afin d’accélérer son développement en France et en Europe. Sa plate-forme Conciliator s’appuie sur les technologies d’intelligence artificielle pour extraire et analyser n’importe quelle facture, en particulier sur un moteur de règles breveté qui permet d’automatiser les actions de vérification, de corrélation, de réconciliation et d’optimisation des dépenses. Fondée en 2008 à Paris, Dhatim emploie une quarantaine de personnes en France et à l’étranger (Argentine, Mexique, Singapour), et a réalisé un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros en 2015. Source : Acxias

Cegid Optimise l’analyse de performance. Dans Yourcegid Manufacturing PMI, la nouvelle version majeure de son ERP industriel, l’éditeur lyonnais a ajouté des fonctionnalités décisionnelles pour renforcer l’aide à la décision et au pilotage d’activités, en particulier dans les fonctions achats et ventes. A travers une cinquantaine d’indicateurs, elles permettent d’optimiser la mesure de performance et la définition de plans d’actions, en proposant notamment une vision globale (chiffre d’affaires, classement des fournisseurs, etc.) et détaillée (analyse de sous-ensembles, comparatifs, etc.) sur les achats. Disponible en mode SaaS et on-premise, l’ERP a aussi été enrichi de nombreuses API pour communiquer avec des solutions métiers tierces. Source : Acxias

Castel réduit son cycle de facturation. Pour réduire le temps de traitement de ses 150 000 factures fournisseurs et frais généraux annuelles, le groupe industriel français du secteur des boissons (production et négoce) a opté pour la dématérialisation, qui évite les opérations répétitives tout en facilitant l’archivage, la recherche et la consultation des documents au format électronique. Le dispositif retenu, basé sur les solutions ELOprofessional et DocXtractor d’ELO Digital Office, mises en œuvre par la société DMS, permet d’extraire automatiquement les données et d’accélérer leur traitement. Selon l’équipe projet, le temps de gestion et de validation des factures serait passé de 3 semaines à 3 jours, avec des coûts réduits. Source : Acxias

Résultats record pour Esker en 2016. L’éditeur lyonnais spécialisé en gestion documentaire et en dématérialisation annonce un chiffre d’affaires de 66 millions d’euros en 2016, la « meilleure année depuis sa création », en hausse de 13 % (12 % à taux de change et périmètre constant). Les revenus des solutions en mode SaaS ont progressé de 20 % et pèsent désormais pour plus des trois quarts (77 %) dans l’activité du groupe. Ces bons résultats s’expliquent par la forte récurrence de l’activité, pour près de 80 % du chiffre d’affaires sur le quatrième trimestre 2016, et la signature d’un nombre « historique » de nouveaux contrats. Pour 2017, Esker anticipe à nouveau une croissance organique à deux chiffres. Source : Acxias

ACTU – Une division Business network chez SAP 23 janvier 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités.
Tags: , , , , ,
add a comment

En ligne avec le groupe, le chiffre d’affaires de SAP France a continué de progresser l’an dernier, porté par l’offre Hana. Et ce, malgré le virage engagé vers le cloud. Dans le domaine des achats et de l’e-commerce, où les solutions Ariba affichent également une belle performance, deux nouvelles divisions sont annoncées, dont une dédiée au Business network.

Si le chiffre d’affaires de SAP n’a progressé que de 4 % l’an dernier, à 17,6 milliards d’euros (962 millions d’euros pour la France, +11 %), les revenus issus de la vente des solutions en mode « cloud » ont bondi de 45 %. Certes, la barre du milliard d’euros – 1,1 milliard exactement – vient seulement d’être dépassée. Mais la transition est désormais une évidence pour le géant allemand des logiciels. Qui estime que les revenus du cloud devraient encore doubler en 2015, et rattraper rapidement ceux issus des ventes de licences classiques pour des installations « on premise » (sur site). « Le point d’inflexion pourrait être atteint en 2018, Henri van der Vaeren, SAP-France 3bis - 01-2015peut-être dès 2017″, avance Henri van der Vaeren, directeur général de SAP France & Belux (photo ci-contre), admettant que l’effort actuel pour accélérer la transition se fait au détriment de la profitabilité.

Au-delà du mode de fourniture des solutions, qui voit aussi un intérêt croissant pour les dispositifs hybrides, l’offre Hana reste l’élément central de la stratégie de SAP. Cette technologie de base de données, qui simplifie l’architecture et offre des analyses en temps réel, et se décline à tous les niveaux de l’offre, est en effet devenue le moteur pour remporter de nouveaux contrats. En particulier en France, devenu le premier marché du groupe sur ce segment avec +326 % de croissance, où une grande partie des 180 nouveaux contrats signés en 2014 l’ont été avec des directions métiers. « Quand l’informatique et les métiers s’allient et choisissent ensemble la meilleure solution, la valeur générée est au final plus importante », explique Henri van der Vaeren, de citer deux nouvelles références importantes : Euromaster (finances et logistiques) et Thales (ERP). Mais aussi Atos, Faurecia, JA Delmas (distributeur Caterpillar), Motul, Picard ou encore Safran.

(suite…)

ACTU – Ivalua plus en forme que jamais 4 juillet 2014

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités.
Tags: , , ,
add a comment

En 2013, l’éditeur e-achat français créé en 2000 a enregistré la plus forte croissance de son histoire, après l’excellent exercice déjà réalisé en 2012. Avec le renforcement de sa présence à l’international et la multiplication des contrats, la dynamique devrait se poursuivre.

Avec un chiffre d’affaires 2013 supérieur à 13 millions d’euros, en progression de plus de 50% sur un an, Ivalua confirme son positionnement parmi les leaders mondiaux du marché des solutions e-achat. Sa force ? D’abord sa suite métier Buyer, qui répond aux attentes du marché sur la chaîne source to pay et s’enrichit sans cesse de nouvelles fonctionnalités. Mais Ivalua bénéficie aussi d’une présence géographique de plus en plus étendue, facilitant le déploiement de projets à l’international.

Dans la foulée du lancement d’un bureau en Italie à la fin de 2013, après les Etats-Unis et l’Allemagne, l’éditeur annonce ainsi le démarrage de ses activités au Canada et en Angleterre. « Ces marchés ont très vite montré un intérêt pour notre outil, explique David Khuat-Duy, son président. C’est pourquoi nous avons décidé de mettre en place des équipes sur place, chargées de développer notre présence localement ». Avec ces nouveaux recrutements, Ivalua compte désormais plus de 130 collaborateurs à travers le monde, contre moins de 100 il y a un an.

La situation ne devrait pas en rester là. « Nous sommes constamment à la recherche de nouveaux talents au profil international, tant dans le domaine commercial que technique, en Gérard Dahan, Ivalua - 07-2014France mais aussi dans nos bureaux en Angleterre, en Italie et en Allemagne », indique Gérard Dahan, président EMEA d’Ivalua (voir photo ci-contre). En ajoutant les Etats-Unis et le Canada, une vingtaine de postes sont aujourd’hui à pourvoir.

En termes de projets, outre le fait que 98% des sociétés déjà utilisatrices continuent de lui faire confiance en migrant vers sa nouvelle version de Buyer, Ivalua souligne l' »acquisition significative » de nouveaux clients. Ainsi, plus de dix projets ont été remportés au cours du premier trimestre 2014, avec par exemple IBP, Sagemcom, Pierre & Vacances, Total MS, Thales et la Fnac en France, ou Zambon en Italie. Un trimestre qualifié d' »exceptionnel » qui ne demande qu’à être confirmé.

ACTU – En France, Pool4Tool cherche ses marques 14 avril 2014

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités.
Tags: , ,
add a comment

Après un an et demi d’existence et un démarrage plus poussif que prévu, la filiale française de Pool4Tool s’attend à voir son activité décoller dans les prochains mois.

L’année 2013 a confirmé la bonne progression de Pool4Tool. Par un long communiqué, l’éditeur d’e-achat autrichien vient en effet d’annoncer un chiffre d’affaires en hausse de près de 10%, à 8,3 millions d’euros, la prise de participation d’un fonds d’investissement et la création de deux nouvelles structures : un centre informatique à Belgrade, en Serbie, et une coentreprise avec le groupe GDP, spécialisée dans les échanges EDI.

Pour autant, la situation n’est pas totalement rose. D’abord, parce que malgré leur progression, les ventes ont connu un ralentissement après les +24% enregistrés en 2012. Surtout, les filiales à l’étranger peinent à s’imposer, en particulier la succursale commerciale ouverte à Paris à la fin de 2012. « A l’échelle du groupe, le ralentissement général de 2013 s’explique Philippe de Grossouvre - 1, Pool4Tool - 04-2014, redimensionnéepar le nombre et l’importance des projets signés lors de l’exercice précédent, commente Philippe de Grossouvre, directeur général de Pool4Tool en France (photo ci-contre). Au niveau de l’Hexagone, où les projets tardent à se multiplier après un premier contrat décroché avec VMI, les dirigeants ont sans doute sous-estimé le temps nécessaire pour faire connaître la solution et installer la marque ».

Mais l’espoir demeure. Une dizaine d’affaires seraient en cours de discussion, dans la dernière ligne droite. « Sept d’entre elles pourraient être signées avant l’été », annonce le responsable, insistant sur l’allongement des cycles de décision dans les entreprises et des critères de choix de plus en plus nombreux. Des critères pas toujours connus, d’ailleurs. « Une chose est sûre, indique Philippe de Grossouvre : lorsque notre solution n’est pas retenue, sa couverture fonctionnelle n’est pas en cause, puisqu’elle gère la totalité du processus d’achats, voire au-delà vers l’ingénierie, la qualité ou la logistique, et n’arrête pas de s’enrichir. Ni son prix, négociable en fonction du profil de l’entreprise et de la nature du projet ».

(suite…)

ACTU – Dans les achats, SAP mise sur son réseau fournisseurs 10 février 2014

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Autres, Réseau d'échanges.
Tags: , , , , ,
add a comment

A l’occasion d’une récente conférence pour commenter les résultats 2013, l’éditeur allemand a précisé sa stratégie sur le marché des achats, dont il occupe la tête depuis l’acquisition d’Ariba en 2012.

En ligne avec ses pré-annonces de début janvier, SAP vient de confirmer un chiffre d’affaires de 16,8 milliards d’euros pour 2013, en hausse de 4 % (8 % à taux de change constant). Sur le marché européen, l’éditeur indique avoir également enregistré une « croissance forte », notamment en France. « Nous y avons réalisé le meilleur quatrième trimestre de ces 7 ou 8 Franck Cohen, COO EMEA SAPdernières années, grâce à la signature d’une série d’importants contrats », précise Franck Cohen, président EMEA du groupe (photo ci-contre), de citer le projet de Décathlon, dans le domaine de la supply chain et de l’analytique autour de la technologie Hana. Mais aussi ceux de Danone, Faurecia, Arkema et Eramet.

Derrière ces succès, le chiffre d’affaires global affiche néanmoins quelques points de croissance en moins par rapport à l’exercice précédent. « Ce ralentissement s’explique principalement par la transition vers le Cloud, puisque les revenus associés sont lissés dans le temps », explique Franck Cohen. Tout en précisant que « la profitabilité n’en est pas pour autant affectée ». Le Cloud, dont les abonnements et le support associés ont atteint 697 millions d’euros l’an dernier, reste d’ailleurs l’une des grandes priorités pour 2014, notamment sur le segment du e-commerce : côté ventes, à la suite de l’acquisition d’Hybris, et côté achats. « Si les offres SAP et Ariba vont subsister, nous allons privilégier le développement de la seconde, qui nous paraît plus riche, indique le responsable, en nous concentrant principalement sur le business network ».

(suite…)