jump to navigation

RCI Banque : Dématérialisation intégrale des factures 10 octobre 2016

Posted by thparisot in Reportages.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

En ouverture d’une matinée de présentation de leurs solutions par Determine et Readsoft, RCI Banque a détaillé les enjeux et le déroulé de son projet d’automatisation du procure-to-pay et de la gestion des contrats. Avec en bout de chaîne, la dématérialisation intégrale des factures.

Lorsque RCI Banque, filiale de Renault, a lancé son chantier d’informatisation des achats et approvisionnements, en 2013, la fonction vivotait. « Longtemps, sa professionnalisation et son automatisation n’avaient pas été jugées prioritaires », se souvient Jean-Christophe Labarre, directeur des achats du groupe (photo ci-dessous). Dans une jean-christophe-labarre-rci-banque-2optique collaborative, en impliquant au maximum les parties prenantes, il a été décidé de mener un projet court et pragmatique : limité aux principales opérations, avec un éditeur-intégrateur, en mode Cloud. « Nous voulions simplifier le mode de fonctionnement, pour nous approcher de Vente-privée ou d’Amazon », résume le responsable.

Les spécifications générales ont été réalisées en un mois par un groupe réduit, puis trente personnes ont participé à la définition des spécifications détaillées sur la chaîne procure-to-pay, dans le cadre d’ateliers. Au terme d’un benchmark de trois éditeurs, RCI Banque a finalement retenu B-pack, intégré depuis dans Determine suite à son rachat par l’éditeur américain Selectica en 2015. La compatibilité avec SAP, pour la gestion des transactions bancaires après le déversement des données chaque soir, et la capacité d’interfaçage avec l’outil de gestion budgétaire tiers, ont été clés.

(suite…)

Publicités

Qualiac prépare un module achats intégral 23 octobre 2015

Posted by thparisot in Actualités, Offre.
Tags: , , , , ,
1 comment so far

L’éditeur français d’ERP souhaite développer son offre en direction des achats, avec comme objectif de couvrir l’intégralité du processus métier. L’évolution se fera en deux temps, autour de l’e-sourcing puis d’un portail fournisseurs.

Jusqu’ici focalisée sur la gestion des demandes et des approvisionnements, Qualiac Achats devrait bientôt couvrir la totalité du processus métier. C’est en tout cas la stratégie élaborée par l’éditeur français, à horizon 2016. Objectif : mieux répondre aux besoins des utilisateurs de son ERP, sur l’ensemble du cycle source-to-pay, Myriam Hetier, Qualiac - 10-2015mais aussi être en mesure concurrencer les spécialistes e-achats sans renier la logique d’une solution intégrée. « Dans sa version actuelle, la solution pouvait être acquise de manière indépendante, et donc se connecter à un autre système de gestion financière et comptable que le nôtre, explique Myriam Hetier, en charge de la stratégie produits chez l’éditeur, et spécialiste de l’e-achat (photo ci-contre, cliquer pour agrandir). En l’enrichissant, nous voulons aussi la repositionner comme un module à part entière de l’ERP ».

Le projet prévoit la possibilité de gérer des projets achats (constitution d’équipe, organisation des tâches, gestion des délais, pilotage des gains attendus et réalisés, etc.) et le renforcement de l’e-facturation, à travers des partenaires. « Nous travaillons déjà avec Readsoft, autour de la numérisation des factures papiers, et avec Cegedim, pour les flux de facturation électronique », détaille Myriam Hetier. Egalement au programme : la gestion des notes de frais et des déplacements professionnels, déjà disponible, et un ensemble de fonctions analytiques accessibles de façon transverse à tous les stades du processus métier.

Mais la principale évolution de Qualiac Achats concerne l’intégration de fonctionnalités d’e-sourcing, depuis la recherche des fournisseurs jusqu’aux négociations, en passant par les différentes étapes de consultation : cahier des charges, appels d’offres, sélection, etc. En revanche, il n’y aura pas de contrathèque, considérée par l’éditeur comme une affaire de spécialistes, avec lesquels l’interopérabilité sera toutefois assurée. L’autre évolution majeure du module achats, plutôt programmée dans un second temps, porte sur la mise à disposition d’un portail fournisseurs. « Cet extranet facilitera le référencement et proposera un suivi des dossiers depuis la commande jusqu’au paiement, explique la responsable. Il sera aussi possible, au cas par cas, de se connecter à des bases externes pour enrichir les données ».

Reste à savoir comment le marché répondra. « Si le marché des ERP est aujourd’hui mature, avec de nombreuses offres, Qualiac estime qu’il y a encore des opportunités à saisir. En particulier du côté de sa cible première, les ETI du tertiaire, en France, disposant d’une dizaine de sites et de quelques centaines d’utilisateurs. « Certaines de ces entreprises intermédiaires, qui avaient opté pour un outil e-achat en complément de leur ERP, sont en train de se raviser pour revenir à un environnement harmonisé, offrant un meilleur niveau de service, assure Myriam Hetier. L’une d’elles a d’ores et déjà choisi de basculer vers notre module, l’année prochaine ».

Actualités en bref 8 octobre 2014

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Itesoft voit plus large. Historiquement positionné sur la dématérialisation de documents, Itesoft fait évoluer sa stratégie pour accompagner les entreprises dans l’automatisation de leurs processus métiers. En plus de s’étendre à la gestion des flux électroniques et mobiles, son offre inclut désormais la modélisation, la mise en œuvre, le pilotage et la supervision des différents processus, dans le but d’intégrer toute la chaîne de traitement documentaire.

GRTgaz retient SynerTrade. Le principal gestionnaire du réseau de transport de gaz naturel en France va s’appuyer sur la solution Accelerate de l’éditeur d’origine franco-allemande pour harmoniser ses pratiques d’achats et optimiser les processus associés. A terme, les 1 700 utilisateurs cibles utiliseront l’outil pour la gestion des appels d’offres, des contrats, de la relation fournisseurs et de la performance, ainsi que pour l’analyse des dépenses.

ReadSoft lance Invoice Portal. Avec ce nouveau portail d’e-facturation, l’éditeur français entend mieux accompagner les entreprises alors que les récentes modifications de la législation européenne et leur déclinaison au niveau du code général des impôts accélèrent la transition vers la dématérialisation des factures. Il leur sera notamment plus facile de mettre en place la « piste d’audit » requise.

DPii et Locarchives s’associent. Les deux entreprises ont signé un partenariat pour proposer une solution intégrée de dématérialisation et d’archivage de documents, papiers et électroniques, comme les contrats ou les factures fournisseurs. Tout en assurant la transition vers le numérique, cette solution permet de respecter les durées légales de conservation, de simplifier la gestion du fond documentaire (accès, recherche, etc.) ou encore d’optimiser les coûts.