jump to navigation

Actualités en bref 6 septembre 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets.
Tags: , , , , , , , , , , ,
add a comment

Coupa engrange les contrats internationaux. Après celui avec Hensoldt, spin-off d’Airbus, Coupa vient d’annoncer la signature de plusieurs nouveaux contrats lors des derniers mois, à travers le monde. Successivement, Jabil, Emirates Flight Catering, KMG Rompetrol et JD Sports ont en effet porté leur choix sur la solution de l’éditeur américain pour digitaliser tout ou partie de leur processus achats. Si les projets couvrent des périmètres fonctionnels et géographiques différents, tous visent en premier lieu à améliorer la visibilité sur les dépenses, à sécuriser les opérations et à renforcer la collaboration avec les fournisseurs. Il s’agit aussi, pour certains, d’automatiser certaines tâches répétitives et chronophages, en particulier sur la chaîne de facturation.

Proactis et Perfect Commerce se rapprochent. L’éditeur e-achat anglais annonce son intention de racheter Perfect Commerce pour 132,5 millions de dollars, soit environ 115 millions d’euros. Soumise à l’approbation des actionnaires et des organes de régulation, l’opération donnerait naissance à un groupe d’environ 450 collaborateurs, basé à Londres, au service de plus de 1 000 entreprises dans une centaine de pays. Son offre couvrirait l’ensemble du spectre des achats, avec une solution complète source-to-pay adossée à un business network de plus de 2 millions de fournisseurs. Initialement focalisé sur le marché britannique, Proactis, qui conservera son nom, entend ainsi développer ses activités en Amérique du Nord, en Asie et à travers toute l’Europe. Source : Acxias

Arrivée d’Alex Saric chez Ivalua. Alors que Gérard Dahan, son directeur général EMEA, devrait partir à la fin du mois, l’éditeur français vient d’annoncer l’arrivée d’Alex Saric au poste de directeur marketing groupe avec pour mission de « poursuivre le développement international et d’en accélérer la croissance ». Avec plus de quinze années d’expérience sur le marché des solutions e-achats, il a notamment occupé différents postes à responsabilité chez Ariba, puis SAP Ariba. Dans le même temps, pour renforcer l’accompagnement et la fidélisation de ses clients, Ivalua a promu Paul Noël, jusqu’ici vice-président Procurement solutions, au nouveau poste de Chief Customer Officer (CCO). Enfin, en termes de couverture géographique, l’éditeur a officialisé l’ouverture d’un bureau à Londres.

Alerte du Cigref auprès d’Oracle. Le Cigref, réseau de grandes entreprises, et son homologue européen EuroCIO ont interpellé Oracle au début de l’été, après avoir constaté une dégradation de la qualité des échanges et des services vis-à-vis de ses entreprises clientes, en France et en Europe. Devant l’absence de dialogue, les deux organisations ont rappelé quelques résultats d’une récente étude auprès de 100 DSI : 80 % considèrent que les contrats ne sont pas suffisamment flexibles, 60 % préféreraient travailler avec un autre éditeur. Dans ce contexte, le Cigref s’est engagé à accompagner ses membres qui le souhaitent à étudier les stratégies de sortie des contrats. La réactualisation du livre blanc sur les pratiques commerciales d’Oracle, déjà entamée, a par ailleurs été abandonnée.

Publicités

Les achats, moteur de la transformation 5 mai 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Ressources, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , ,
1 comment so far

La matinale organisée fin mars par le Conseil national des achats (CDAF) a permis aux intervenants d’expliquer l’impact des solutions technologiques dans la transformation des organisations. Amenées à informatiser davantage leurs processus, en particulier pour collaborer plus efficacement avec l’extérieur, les directions des achats ont un rôle à jouer dans le mouvement de digitalisation transverse.

Deux ans après le succès de la première édition, le CDAF avait choisi de renouveler, vendredi 24 mars, son événement consacré à la performance de la fonction achats à travers ses outils. Avec quelque 730 inscrits (deux tiers achats, un tiers direction financière), la conférence se tenait cette fois en matinée, sur une thématique élargie à la transformation de la fonction et au rôle des équipes achats dans la digitalisation transverse des organisations. Après une introduction rappelant les enjeux et les attentes métiers, les intervenants de la première table ronde ont fait le point sur les meilleures pratiques d’efficience et d’innovation aux achats.

« Depuis dix ans, la numérisation et la dématérialisation sont au cœur de l’évolution de la fonction, en particulier sur la partie facturation », a d’abord rappelé Joël Aznar, président du groupe d’étude et de benchmark du CDAF consacré au SI achats, par ailleurs en charge de la gouvernance des master data de la fonction achats chez Schneider Electric. « Aujourd’hui, nous assistons à une digitalisation complète, qui s’étend à toute l’entreprise, avec des enjeux en termes de processus, de technologies, de données et de compétences ». Dans ce contexte, les achats doivent non seulement s’appuyer davantage sur les nouveaux outils numériques mais aussi être à même d’accompagner le mouvement de manière transverse. « L’accélération que nous appliquons à nos clients, avec de nouveaux outils et des services en ligne, nous devons l’étendre à nos fournisseurs », a illustré Maxime Genestrier, secrétaire général du Groupe Crédit Agricole, en charge du suivi des dépenses, de la mesure des risques et du déploiement des SI achats et procurement.

(…)

> Article intégral publié dans les Actualités e-achats d’Acxias, avril 2017

Actualités en bref 31 mars 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Ressources.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Livre blanc sur les suites source-to-pay. L’éditeur e-achat Ivalua publie un livre blanc pour présenter les atouts d’un système d’information achats basé sur une suite globale couvrant l’ensemble de la chaîne de traitement, du référencement des fournisseurs au paiement, en passant par la consultation, la contractualisation, la facturation ou encore l’analyse des dépenses. Selon lui, un environnement exploitant diverses solutions générerait des risques d’erreurs, du fait notamment de l’éparpillement des données et des responsabilités dans l’entreprise, autour d’un ERP faisant le plus souvent office de pivot. Le document de 20 pages détaille les enjeux en termes de précision, de conformité, d’efficacité, de performance et de création de valeur.

Easypics lance une offre de contrathèque. Le prestataire en nettoyage et enrichissement des référentiels achats-ventes élargit son offre en proposant un espace de stockage et de gestion des documents contractuels. Accessible directement depuis la plate-forme Easypics, cet outil permet de créer de nouveaux contrats à partir des données de base (fournisseur, acheteur et juriste responsables, périmètre d’application, catégorie d’achat, etc.) et d’y adjoindre les pièces associées. Il propose également un système d’alertes sur les échéances clés (résiliation, reconduction, etc.) pour éviter les oublis et les litiges. Ne manque que le suivi d’exécution, généralement proposé dans les outils e-achats pour vérifier le respect des engagements contractuels. Source : Acxias

Réunion clients de Perfect Commerce-Hubwoo. Seize mois après le rachat de Hubwoo par Perfect Commerce, une cinquantaine de clients venus de toute l’Europe se sont réunis le 27 janvier dernier à Bruxelles. Sur le thème des échanges électroniques BtoB, la journée « Connections 2017 » a été jalonnée de retours d’expérience, de présentations d’experts de l’éditeur (consultants, directeurs produits, etc.) et d’interventions de partenaires. Au programme également, quelques annonces, notamment autour de la plate-forme collaborative TBN (The Business Network) : par exemple, de nouveaux modes d’acquisition des factures pour les petits fournisseurs (online OCR), ou encore des fonctionnalités de supply chain financing. Source : Acxias

Attestation Légale poursuit sa croissance. En forte croissance depuis sa création en 2010, la start-up lyonnaise Attestation Légale a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 3,5 millions d’euros, en croissance de 80 %. Se définissant comme un réseau de mise en relation interentreprises et d’échanges sécurisés (collecte, numérisation, authentification, diffusion, mise à jour, archivage) de documents administratifs légaux, financiers, sociaux et juridiques, la société de 70 personnes revendique aujourd’hui plus de 18 000 clients. En 2017, Attestation Légale entend poursuivre sa diversification sectorielle et son internationalisation, d’abord en Allemagne et en Espagne, avec comme objectif d’atteindre 23 000 clients. Source : Acxias

Actualités en bref 30 octobre 2016

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Tendances.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

Determine propose un calculateur de ROI. Sur son site internet récemment relooké, l’éditeur américain propose un calculateur de retour sur investissement (ROI) pour un projet de mise en place d’une solution de gestion des achats et des approvisionnements. En distinguant les différents segments du processus (gestion fournisseurs, sourcing & analyse des dépenses, gestion des contrats, procure-to-pay, gestion financière), l’outil se base sur une estimation des économies à attendre en comparaison des pratiques en vigueur dans l’entreprise. S’il reconnait que les résultats de la simulation dépendent de chaque situation, Determine explique qu’en déployant des modules adéquats, la durée d’amortissement peut être réduite.

Les solutions de SAP plébiscitées. Dans l’enquête de l’association des Utilisateurs SAP francophones (USF) présentée à l’occasion de sa convention annuelle d’octobre, l’éditeur recueille 80 % d’options favorables pour la performance de ses solutions. Réalisée par TNS-Sofres au printemps dernier, auprès de 210 entreprises clientes, cette seconde édition révèle par ailleurs une meilleure évaluation des capacités d’adaptation et une plus grande satisfaction du service de maintenance et de support. La perception de la stratégie de SAP en matière d’innovation est elle aussi très positive, avec 53 % à 73 % d’avis positifs selon les items. En revanche, la transparence des règles commerciales et la capacité d’écoute resteraient à améliorer. Source : Acxias

Hausse de 23 % du nombre d’e-factures en Europe. Selon une récente étude de l’EESPA, l’association européenne des prestataires de services de facturation électronique, près de 767 millions d’e-factures auraient été échangées dans la sphère professionnelle (entreprises et services publics) en 2015, un chiffre en augmentation de 23,4 %. Comparée au +3 % de 2014, cette forte hausse s’explique par l’évolution de la réglementation européenne pour obliger les entreprises travaillant avec le secteur public à passer à la dématérialisation. L’EESPA souligne également le rôle des opérateurs de réseaux d’échanges entre acheteurs-fournisseurs, qui leur évitent les liaisons directes et apportent des services à valeur ajoutée. Source : Acxias

Nouveaux services sur le TBN de Perfect Commerce. Un an après l’acquisition de Hubwoo, l’éditeur annonce trois nouveaux services sur The Business Network (TBN), sa plate-forme collaborative entre acheteurs et fournisseurs. En complément de l’outil de création de factures sur le portail dédié, les petits fournisseurs peuvent désormais, après une rapide procédure d’inscription, charger des documents pdf qui pourront ensuite être traités automatiquement. Par ailleurs, en plus de la signature électronique, un environnement conforme aux exigences de la piste d’audit fiable est disponible. Enfin, le réseau TBN a été connecté à Chorus Portail Pro, la plate-forme de l’Etat qui offre aux acheteurs publics un point d’échange unique avec leurs fournisseurs. Source : Acxias

Actualités en bref 3 octobre 2016

Posted by thparisot in Autres.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Determine présente sa plate-forme unifiée. L’éditeur américain a présenté mi-septembre la « solution unifiée », encore en cours de construction, issue de la fusion des solutions de Iasta (sourcing, relation fournisseurs), Selectica (contrats) et B-pack (procure-to-pay). Incluant des « business apps » (gestion de parc, stocks, missions et notes de frais, etc.) et une gestion avancée des données, autour du concept de « métadonnées » exploitées par ailleurs dans le Business Network, cette solution source-to pay dispose d’une nouvelle interface utilisateurs en « responsive design » basée sur la technologie Google. L’éditeurs annonce par ailleurs que sa solution intégrera à terme des fonctionnalités décisionnelles plus poussées, de type Predictive et Prescriptive Analytics. Source : Acxias

Partenariat entre Qualiac et Serensia. L’éditeur français d’ERP annonce un partenariat avec Serensia, spécialisé dans l’automatisation du traitement des documents comptables, notamment des factures, pour répondre aux besoins de ses clients en matière de dématérialisation. Dans ce cadre, les deux sociétés ont développé un connecteur permettant de récupérer les informations issues de la solution Serensia et de les injecter dans le progiciel intégré de Qualiac, sans aucune intervention. L’éditeur vient par ailleurs de confirmer la commercialisation d’une nouvelle mouture de son outil Qualiac Achats, qui vise une couverture élargie du processus métier, en même temps que la prochaine version majeure de son ERP, en novembre. Source : Acxias

Eric Vial rejoint Perfect Commerce. L’éditeur américain annonce la nomination d’Eric Vial (55 ans, ESC Grenoble et titulaire d’un DECS) au poste de directeur commercial France. Avec plus de 15 ans d’expérience de direction commerciale et de conseil, notamment chez Ariba, CGI, Capgemini et Exact Software, il travaillait auparavant chez Teradata où il a ouvert le marché du pétrole et du gaz en signant plusieurs projets Big Data. Chez Perfect Commerce, il aura en charge le développement de l’activité sur le marché français, un an après la fusion avec Hubwoo qui a permis à la société de progresser sur l’axe « ability to execute » (validité de la stratégie et pérennité) du dernier Magic Quadrant de Gartner consacré aux suites procure-to-pay. Source : Acxias

Pubert dématérialise ses factures. Le groupe industriel vendéen a remplacé le traitement manuel de ses factures d’achat par une chaîne automatisée exploitant les logiciels ELO, intégrés par Mercuria, principalement pour réduire les délais d’enregistrement et donc de paiement. Alors que les données étaient jusqu’ici saisies dans l’ERP Cegid PMI, sur chacun des trois sites de l’entreprise, le nouveau dispositif permet d’extraire les lignes de factures, puis de les rapprocher des réceptions et des commandes, sous le contrôle d’un valideur. En cas d’écarts, les équipes achats se chargent de la résolution du problème, avant l’envoi des factures dans l’ERP pour la génération des écritures comptables et les diverses mises à jour (stocks, prix, etc.). Source : Acxias

Actualités en bref 29 novembre 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Tendances.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Achats et finance veulent des outils. Parmi les six principaux leviers d’amélioration de l’interface achats-finance, les outils et les données serait la priorité, selon une récente étude réalisée par le cabinet Synapscore et l’Essec, en partenariat avec Perfect Commerce. Les 36 décideurs achats et financiers qui ont répondu, issus de 29 grandes entreprises, souhaitent en particulier une mise en cohérence des référentiels et le déploiement d’outils de consolidation et de partage de l’information, d’alerte sur les risques, de collaboration et d’analyse prédictive pour anticiper les besoins, et de gestion des budgets. Les autres leviers concernent la gouvernance et les compétences, puis l’organisation et les processus. Sur un plan plus global, acheteurs et financiers attribuent une note de satisfaction moyenne approchant 13 sur 20 à la relation entre les deux fonctions.

Tradeshift détecte les risques fournisseurs. Quelques semaines après Tradeshift Buy et Pay, respectivement pour la gestion des catalogues et des paiements, l’éditeur américain annonce la disponibilité sur sa plate-forme collaborative de Tradeshift Risk , une application dédiée à la gestion des informations fournisseurs et des risques associés. En s’appuyant sur une base de données unique, construite à partir de sources internes et externes, et accessible en temps réel, cette application détecte les problèmes de conformité, émet des alertes sur les risques identifiés et propose des pistes de correction aux équipes achats et finance. Ces contrôles concernent également les données mises à jour directement par les fournisseurs, en mode extranet. Source : Acxias

Les services de l’Etat portent la carte d’achat. Selon le dernier bilan présenté à l’occasion de la conférence annuelle de l’Apeca, début novembre à Bercy, l’utilisation de la carte d’achat dans le secteur public local et les services de l’Etat a encore augmenté en 2014 : de 14 % en nombre de transactions et de 34 % en chiffre d’affaires. Avec 600 000 transactions et 225 millions d’euros, les projets de carte d’achat dans les ministères pèsent pour plus des deux tiers de l’activité. L’Apeca a profité de la réunion pour dévoiler la nouvelle signification de son acronyme (Acteur pour la promotion des échanges commerciaux et achats dématérialisés) et les membres de son nouveau bureau : Eric Duverger, président, et Sandrine Bailly, secrétaire générale. Source : Acxias

Le français Pixid change de main. L’opérateur de la plate-forme éponyme dédiée à la gestion des prestations d’intérim annonce une prise de participation majoritaire du fonds européen Keensight Capital, à plus de 80 %. Créée en 2005 à l’initiative d’Adecco France, Manpower France et VediorBis (Randstad), Pixid permet aux donneurs d’ordres de gérer leurs besoins de ressources externes de manière électronique : demandes, gestion des candidats, contractualisation, facturation, etc. Plus de 1300 entreprises de toute taille l’utiliseraient actuellement, en lien avec quelque 380 fournisseurs de services d’intérim. La société emploie aujourd’hui 75 personnes et anticipe un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros cette année. Source : Acxias

Actualités en bref 2 octobre 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Ressources.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Premières orientations pour B-pack-Selectica. En attendant de présenter officiellement le nom et l’offre du nouveau groupe, début novembre, B-pack et Selectica réalisent un travail de « nettoyage » pour identifier les fonctionnalités réellement utilisées par les utilisateurs et ainsi améliorer et simplifier leurs solutions. En ajoutant Iasta, Patrick Chabannes, récemment recruté au poste de stratégiste solutions, se contente de faire remarquer que « les trois sociétés ont des tailles comparables, opèrent sur des marchés différents, proposent des solutions fonctionnelles complémentaires ». Il évoque toutefois le développement d’une « solution cloud unifiée » et une stratégie faisant place à « un nouveau plan de relation partenaires ». Source : Acxias

Concur propose une vue consolidée. A l’occasion de sa conférence Fusion Exchange du 8 septembre à Paris, le prestataire en gestion des frais et voyages professionnels, filiale de SAP, a présenté en avant-première TripLink, une solution offrant une vue sur l’ensemble des transactions liées à un déplacement : voyage, hôtel, transports urbains, restauration, etc. En accédant à ces données consolidées, les entreprises peuvent renforcer leur politique d’achats et leurs audits. Dans le prolongement, Concur a annoncé l’intégration dans la solution de trois nouveaux partenaires français : Business Table (repas d’affaires), Captain Train (billets de train en Europe) et Citybird (transport en moto-taxi). Source : Acxias

La Maif sécurise son processus achats. La mutuelle d’assurance niortaise, qui a quitté la structure Sferen l’associant à la Macif et à la Matmut, va s’appuyer sur Qualiac pour optimiser ses processus achats et financiers. Mené dans le cadre de la refonte de son système de gestion, le projet visait à harmoniser et à sécuriser les pratiques pour maîtriser les dépenses, en se dotant notamment d’un outil de contrôle budgétaire de la demande jusqu’au paiement et d’un référentiel unique (fournisseurs, familles d’achats, organisation du service, budget, etc.). La mise en œuvre, programmée sur trois ans par lots successifs, prévoit également une couverture des processus amont à travers une solution d’e-sourcing et une plate-forme collaborative fournisseurs. Source : Acxias

Livre blanc sur le purchase-to-pay. Pour accompagner les entreprises dans l’automatisation de leur processus achats-approvisionnements, l’éditeur spécialisé Perfect Commerce vient de publier un livre blanc détaillant les enjeux et les bénéfices à attendre de l’utilisation d’un outil dédié. Téléchargeable gratuitement, le document de 16 pages s’appuie sur l’avis d’experts estimant que « les entreprises qui ne mettent pas en place les fondamentaux du purchase-to-pay s’exposent aux malversations, à une efficacité insuffisante et à des ruptures de la chaîne d’approvisionnement ». Pour illustrer le propos, une étude de cas est proposée, qui détaille les contours du projet mené par le groupe financier sud-africain Old Mutual. Source : Acxias

TABLE RONDE – La mise en œuvre d’un outil e-achats, un travail d’équipe 9 juillet 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Mi-juin, en écho à la présentation des résultats de son baromètre des solutions e-achats et e-procurement, Acxias avait invité les principaux éditeurs évalués à venir exposer leur point de vue. Sans nier une part de responsabilité dans les difficultés parfois rencontrées, ils estiment aussi, sans surprise, que les entreprises ne mettent pas tout en œuvre pour favoriser la réussite des projets.

Pour les six éditeurs (B-pack, BravoSolution, Ivalua, Per Angusta, Perfect Commerce, SynerTrade) venus débattre des tendances 2015 du Baromètre acxias, mi-juin dans le cadre des salons Ladurée, la nature des projets constitue la première surprise de l’enquête. De façon unanime, ils s’étonnent du moindre intérêt des entreprises pour les modules d’analyse des dépenses et de pilotage de la fonction, à l’aulne de la mouvance observée ces dernières années. « Dans les projets que nous menons, ces deux domaines occupent encore une place importante, pour cartographier les achats et identifier des pistes d’optimisation, mais aussi pour renforcer la maîtrise des risques », a assuré Franck Le Tendre, directeur général de SynerTrade.

Partageant ce constat, Benoît Levy, business manager chez BravoSolution, voit deux explications au grand retour des projets d’e-sourcing et d’e-procurement : les chantiers de première informatisation d’une part, dans lesquels la priorité est donnée aux modules directement liés aux opérations, les projets de renouvellement ou d’enrichissement des systèmes de première génération d’autre part. « Les directions des achats qui se sont informatisées il y a plusieurs années souhaitent non seulement mettre à niveau leurs outils mais aussi aller plus loin que les fonctionnalités de base », a-t-il précisé, soutenu dans son analyse par Martial Gérardin, directeur général Europe de Perfect Commerce : « Dans une logique de renouvellement, beaucoup de clients cherchent à améliorer la qualité d’exécution, en particulier dans le domaine de l’e-procurement pour maîtriser davantage la dépense indirecte ». Pour Pierre Laprée, fondateur et dirigeant de Per Angusta, « la dématérialisation est aussi une dimension qui monte en puissance, pour optimiser encore ces volets les plus opérationnels de l’e-achat ». (…)

> Article intégral publié dans les Actualités e-achats d’Acxias, juillet 2015

Actualités en bref 22 juin 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Tendances.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Althéa se positionne dans les achats. Le cabinet de conseil, qui emploi 120 consultants et a réalisé environ 17 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014, diversifie son offre en lançant une activité à destination des direction des achats. Cette activité, qui s’inscrit dans un projet stratégique visant à couvrir l’ensemble des fonctions transverses de l’entreprise, englobe des prestations d’accompagnement des achats dans l’optimisation de leurs opérations, l’alignement avec les autres directions (finance, qualité, etc.), la mise en œuvre d’une culture métier et de plans de performance, ainsi que l’automatisation des processus. Le développement de l’équipe achats & supply chain et de l’offre de conseil a été confié à Cédric Guillouet, nouvel arrivé chez Althéa, et Xavier Burtin.

Perfect Commerce lance une OPA sur Hubwoo. Le prestataire e-achats français Hubwoo annonce le dépôt d’un projet d’offre publique d’achat de l’ensemble de ses actions par l’américain Perfect Commerce. Si l’opération aboutissait, la combinaison de l’outil de gestion de catalogues et le business network (réseau fournisseurs) d’Hubwoo avec sa suite source-to-pay permettrait à Perfect Commerce de proposer une solution globale d’automatisation du processus achats, contribuant à maximiser les gains et la création de valeur. L’acquisition soutiendrait également la croissance de la société dans « plusieurs zones géographiques clés », en particulier en Europe du nord, et lui apporterait « un portefeuille clients très complémentaire ». Source : Acxias

Les PME s’intéressent aux solutions e-achats. Bien que réalisée aux Etats-Unis, une étude de Software Advice révèle que les PME pensent investir en moyenne 30 000 dollars dans des solutions e-achats et e-procurement cette année, contre 171 000 dollars pour les ETI et les grandes entreprises. En plus de supprimer au maximum les opérations manuelles, de mettre en place des workflows d’approbation et d’offrir davantage de visibilité sur les dépenses, les projets ont pour objectif d’optimiser la gestion de la relation avec les fournisseurs. Pour cela, les petites et moyennes entreprises comptent s’appuyer sur des bases d’information dédiées et des fonctionnalités permettant d’effectuer des sélections à partir d’indicateurs de performance. Source : Acxias

Esker ouvre un portail pour les fournisseurs. L’éditeur lyonnais spécialisé en gestion documentaire et en dématérialisation enrichit sa plate-forme d’e-facturation d’un portail web à destination des fournisseurs, pour leur permettre d’accéder à des informations en temps réel sur le statut de leurs factures. Ils ont ainsi une meilleure visibilité sur les règlements et peuvent optimiser la gestion de leur trésorerie. Le nouvel outil apporte aussi des gains de temps et de productivité aux services achats et comptabilité, du fait de la baisse des sollicitations des fournisseurs, et accélère les traitements grâce à la réception électronique des factures directement via le portail. Les délais de paiement seraient raccourcis, offrant la possibilité de bénéficier d’escomptes. Source : Acxias

ETUDE – Les éditeurs e-achats passés au crible 19 juin 2015

Posted by thparisot in Actualités, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,
1 comment so far

La nouvelle édition du baromètre Acxias des solutions e-achats et e-procurement met en exergue les forces et les faiblesses des principaux éditeurs présents sur le marché français. Elle identifie par la même occasion diverses pistes d’amélioration pour mieux conduire et réussir les projets d’informatisation de la fonction.

Couverture, Barometre Acxias 06-2015 - recadreeS’il faudra attendre le livre blanc de septembre pour les résultats détaillés, Acxias a présenté mardi 16 juin les grandes tendances de son Baromètre 2015 des solutions e-achats et e-procurement. Réalisée en ligne via un questionnaire proposé de mi-mars à mi-avril dernier, l’enquête mesure la satisfaction des entreprises utilisatrices vis-à-vis de leur principal outil de gestion des achats et des approvisionnements, et surtout de leur éditeur. Globalement, les réponses des 68 répondants (directeurs et responsables achats, acheteurs, chefs de projet, responsables de systèmes d’information achats, etc.), représentant un panel de soixante entreprises de tous secteurs et de toutes tailles (60 % de grands groupes), se veulent plutôt encourageantes. Néanmoins, le cabinet souligne une grande disparité entre les évaluations des quinze acteurs cités (*), et une dégradation parfois importante pour certains d’entre eux, sur quelques aspects, par rapport à l’édition précédente de 2012-2013. Le baromètre s’achève aussi sur un bilan étonnant : s’il fallait recommencer, plus d’une entreprise sur cinq (21 %) ne ferait pas le même choix de solution et d’éditeur, une proportion en hausse de 7 points en trois ans. (…)

(*) Ariba (groupe SAP), B-pack, BravoSolution, Capgemini-IBX, Coupa, IBM-Emptoris, Ivalua, Oalia, Per Angusta, Perfect Commerce, Saleforce, SAP (hors Ariba), Seres, Sievo, SynerTrade

> Article intégral publié dans les Actualités e-achats d’Acxias, juin 2015