jump to navigation

SALON – L’Intelligence artificielle à tous les étages 31 octobre 2018

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , , , ,
add a comment

L’édition 2018 du Salon Solutions e-Achats a confirmé la percée des technologies d’Intelligence artificielle (IA) dans les outils métier, pour assister les utilisateurs à travers des agents conversationnels, confier certaines tâches répétitives à des robots ou amener l’analyse vers le prédictif et le prescriptif. Voire permettre aux systèmes d’agir seuls, pour suppléer les équipes. Petit tour d’horizon.

Machine learning, réseaux neuronaux, moteurs d’inférence… Pas une conférence, pas un atelier, pas une carte blanche, pas un avis d’expert – ou presque – sans qu’il ne fût question d’Intelligence artificielle (IA), lors de l’édition 2018 du Salon Solutions e-Achats, organisée du 24 au 26 septembre dernier à Paris. Dès la table ronde inaugurale, pourtant consacrée aux stratégies de digitalisation de la fonction, les intervenants n’ont pas raté l’occasion de s’engager sur ce terrain. « Pour accélérer les prises de décision et augmenter la performance des achats, les capacités de reporting et d’analyse sont essentielles, et la donnée cruciale », a expliqué Anne Tessier-Chênebeau, directrice commerciale de SynerTrade. « En ce sens, nous travaillons activement sur les bots et l’intelligence artificielle ». Partageant cette approche de la création de valeur par la donnée, Laurent Guillot, directeur général des opérations d’Oxalys Technologies, a précisé que « l’IA est saupoudrée dans des fonctions comme le processus de contrôle factures et de rapprochement avec la finance, et dans le processus d’approvisionnement ». Sur le terrain, en effet, au-delà des chatbots et de quelques pilotes dans le domaine de la gestion des risques fournisseurs, les cas d’usage se limitent encore souvent à la chaîne de facturation-paiement, avec principalement du traitement d’image et de texte.

Sans omettre de rappeler les trois pierres angulaires d’une direction des achats performante (gestion des fournisseurs, des contrats, des dossiers/projets), Julien Nadaud, directeur produit chez Determine, a rappelé pour sa part que l’intelligence artificielle pouvait ne pas être proposée en natif dans les solutions achats. « Ce sont des technologies qui apportent beaucoup, y compris en s’interfaçant avec des applications spécialisées », a-t-il expliqué, soutenu dans son approche par Pierre Laprée, fondateur de Per Angusta, qui considère que « la tendance est aux solutions ouvertes, interconnectées et interopérables ». En préalable au déploiement de l’IA, la « Robotic process automation » est l’autre grande innovation du moment, pour confier à des robots logiciels l’exécution de tâches répétitives et fastidieuses. « La RPA, comme l’intelligence artificielle ou même la dématérialisation, fait partie de ces technologies qui permettent de simplifier et d’optimiser la chaîne procure-to-pay », considère Nicolas Gudin, directeur de Basware pour l’Europe du Sud. Et même, plus précisément, « les tâches à faible valeur ajoutée, notamment pour dématérialiser et rapprocher automatiquement les factures et les commandes », a complété Martial Gérardin, directeur du marché européen chez Proactis, avant d’être corrigé par Julien Nadaud : « Il ne faut pas se limiter aux opérations administratives et financières, mais proposer la RPA en natif sur tous les modules des solutions ».

(suite…)

Publicités

Actualités en bref 27 septembre 2018

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Oxalys lance une version préconfigurée. L’éditeur français lance Oxalys First, une nouvelle solution « prête à l’emploi » à destination des moyennes et grandes entreprises. Spécialement adaptée à une première expérience d’informatisation de la fonction, elle permet de digitaliser et d’automatiser les étapes clés des processus achats et financiers de façon préconfigurée, facilitant l’organisation et la structuration des opérations. Si l’idée d’Oxalys est de proposer « une offre complète à un prix d’entrée défiant toute concurrence », les clients ayant des exigences pointues et spécifiques pourront activer des fonctionnalités complémentaires et choisir le niveau de service requis.

Petit Palace Hotels digitalise ses achats. La chaîne Petit Palace Hotels a choisi SynerTrade pour digitaliser ses achats, avec comme objectif d’harmoniser, simplifier et automatiser ses processus internes, pour pouvoir optimiser le temps et la productivité de ses équipes. D’abord focalisé sur la gestion de la relation fournisseurs, pour faciliter leur sélection et enregistrement, le projet prévoit le déploiement d’autres modules « dans un futur proche », notamment sur la chaîne Procure-to-pay comprenant la gestion des catalogues, des demandes d’achats, des commandes et des réceptions, ainsi que le processus de facturation. Avec cette signature, SynerTrade entend développer son savoir-faire dans l’hôtellerie.

Nouvelle release pour Ivalua. L’éditeur d’Orsay annonce la sortie de la release 160 de sa solution logicielle, mettant l’accent sur l’automatisation, l’analytique et le collaboratif. En plus d’améliorations dans le traitement des factures à l’international et la gestion des contrats, cette version propose de nouvelles fonctionnalités de « Supply chain collaboration » relatives aux prévisions d’achats et à la confirmation automatisée des bons de commande. Elle permet également aux clients, sur le volet « Direct materials sourcing », de gérer les nomenclatures de produits ainsi que les composants, coûts et fournisseurs afférents, tout en renforçant le pilotage des risques d’approvisionnement.

Uber choisit l’application Rydoo. Le prestataire américain de voitures de transport avec chauffeur (VTC) a choisi d’intégrer l’application de Rydoo, « corp-up » du groupe Sodexo, pour simplifier la gestion des dépenses relatives aux déplacements et voyages d’affaires. Jusqu’ici géré manuellement, le transfert de la facture au service financier est désormais automatisé : lorsque la course relative à un trajet professionnel effectué depuis un compte Uber for Business est terminée, le document dématérialisé est disponible dans l’application Rydoo. L’utilisateur n’a plus qu’à valider d’un clic pour déclencher l’envoi à sa comptabilité, avant un éventuel rapprochement avec la commande.

Actualités en bref 10 mai 2017

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Agoply, nouvelle plate-forme d’achats professionnels. Contraction des mots « agora » et « supply », Agoply propose aux entreprises, collectivités, administrations, associations et professionnels indépendants de centraliser leurs achats hors production sur une plate-forme unique répertoriant 600 000 produits dans plus de 4 000 catégories : fournitures de bureau, outillage, multimédia, matériel médical, etc. En plus de pouvoir comparer et acheter aux meilleures conditions, grâce à une mise en concurrence et à une sélection des fournisseurs (prix, disponibilité des produits, respect des délais, etc.), l’outil simplifie les traitements par une facturation centralisée. La « gratuité » des livraisons serait aussi à l’étude à travers un système d’abonnement. Source : Acxias

Bonnes perspectives pour l’édition de logiciels. A l’occasion de sa dernière conférence semestrielle, fin mars, Syntec numérique a légèrement révisé à la baisse la croissance 2016 du marché français de l’édition de logiciels, à 3,4 %. En revanche, l’accélération devrait être plus marquée que prévu cette année, avec une hausse de 4,2 % contre 4 % anticipés initialement, pour un chiffre d’affaires qui avoisinerait alors les 12 milliards d’euros. Près de huit éditeurs sur dix attendent une progression de leurs ventes, tirées notamment par les projets SaaS et à l’international. Au-delà de ses prévisions, le syndicat professionnel a profité de sa conférence pour évoquer la trop faible place accordée au numérique dans la campagne présidentielle en cours. Source : Acxias

La ville de Marseille automatise ses processus. Pour rationaliser et moderniser les processus achats et approvisionnements gérés par son service de logistique opérationnelle, Marseille a fait appel à Kimoce. Alors que tous les dossiers sont traités dans le cadre d’appels d’offres encadrés par le code des marchés publics, avec des procédures et des délais plus ou moins longs, la solution Kimoce Achats a permis d’automatiser les opérations, de la gestion de la demande à la sortie de stock, et de supprimer les tâches administratives chronophages. Elle offre également la possibilité de lisser les achats et de rationaliser le budget alloué, en le modulant toute l’année, ou encore d’effectuer des reporting, via Crystal Report, pour suivre l’évolution des besoins. Source : Acxias

Naos encadre et fluidifie ses flux achats. Pour accélérer la professionnalisation de la fonction achats, dans un contexte de forte croissance de son activité, l’entreprise française spécialisée dans la cosmétique a décidé de se doter d’un système intégré couvrant la gestion de la relation fournisseurs, du sourcing et des approvisionnements. En optant pour la solution d’Oxalys Technologies, interfacée à l’ERP SAP dont le déploiement a été effectué en simultané, Naos entend réduire ses coûts par un meilleur respect de la politique achats et augmenter la qualité de service délivré par la fonction en fluidifiant et sécurisant les flux. Après un déploiement auprès de 100 premiers utilisateurs, le système en touchera à terme environ le double. Source : Acxias

Actualités en bref 6 mai 2016

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Le numérique dans le viseur des achats. Quatre directions des achats sur dix seulement auraient entamé une réflexion sur leur stratégie digitale, selon la 5ème édition de l’enquête annuelle mondiale de Deloitte sur la fonction. Pour autant, la transformation numérique ferait partie des principales préoccupations des 324 directeurs des achats interrogés, dans 33 pays, avec la réduction des coûts, la participation à la croissance, la hausse du niveau de risque et la pénurie de compétences. L’étude révèlerait ainsi une hausse des dépenses dans les technologies informatiques, en particulier dans des solutions cloud et en libre-service, pour accélérer les processus et en améliorer la précision. Les investissements dans le mobile et les réseaux sociaux seraient également en augmentation.

Un module de gestion de projets pour Oxalys. L’éditeur français Oxalys Technologies annonce le lancement d’Oxa.SPM, un nouveau module pour faciliter la gestion des projets et des activités achats. Applicable à toutes les opérations de pilotage et de suivi (consultations, exécution des contrats, innovation, plans de progrès, etc.), en liaison avec les autres modules de la solution, il propose une méthodologie permettant de structurer et de gérer les projets à partir d’un espace unique où un rôle est attribué à chacun des intervenants. En plus de tracer la réalisation des tâches du projet inscrit dans le processus d’achat, Oxa.SPM propose le partage de fichiers et de documents, une bibliothèque de modèles, des diagrammes et rapports, etc. Source : Acxias

General Electric étend l’utilisation d’OBMS. Utilisateur d’OBMS (Opase Business Management Services) depuis dix ans pour la gestion des ressources externes de ses sites de Massy et Montpellier, Alstom puis General Electric Grid Solutions a étendu l’outil à plusieurs autres entités en France. Après deux mois de déploiement sur les sites de Villeurbanne, Saint-Priest et Aix-les-Bains, le groupe dispose désormais d’une base de données unique et mise à jour en temps réel, lui permettant de mieux gérer les négociations tarifaires et de répondre efficacement aux demandes internes de prestations de services. GE Grid Solutions envisage désormais d’étendre OBMS partout en Europe, en commençant par l’Angleterre et l’Allemagne. Source : Acxias

Esker intègre sa solution à JD Edwards. L’éditeur lyonnais spécialisé en dématérialisation de documents annonce l’intégration de sa solution à l’ERP d’Oracle JD Edwards EnterpriseOne, pour apporter à ses utilisateurs davantage d’efficacité et de productivité tout au long du traitement de leurs factures fournisseurs. Grâce notamment à la synchronisation automatique des données des factures et des fournisseurs, la solution globale fluidifie le processus de validation, y compris à partir d’un terminal nomade, et améliore la gestion des erreurs. Les utilisateurs ont également accès aux archives directement à partir de l’ERP, via un lien web, avec la possibilité de visualiser facilement l’image de chaque facture ainsi que l’historique de traitement. Source : Acxias

Actualités en bref 27 février 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Tendances.
Tags: , , , ,
add a comment

Oxalys promeut les portails collaboratifs. À l’occasion d’un récent webinaire, l’éditeur français Oxalys Technologies a détaillé le fonctionnement et les apports des portails collaboratifs dans le cadre de la dématérialisation de la relation fournisseurs. En plus d’un espace public de communication sur la fonction (spécificités, valeurs, etc.), un extranet sécurisé permet à chaque fournisseur d’avoir accès à ses informations et à différentes fonctions d’e-achat, notamment autour des appels d’offres, de la facturation, de la mesure de performance, etc. Objectifs : sécuriser le processus, réduire les cycles, fluidifier les échanges. Source : Acxias

Expedia s’offre Travelocity. Le voyagiste en ligne américain a racheté à Sabre, pour 280 millions de dollars, son concurrent Travelocity avec lequel il avait déjà noué un partenariat en 2013. A travers ce partenariat, Expedia assurait des services technologiques pour les sites de Travelocity au Canada et aux Etats-Unis, leur permettant d’accéder à ses programmes de services client. L’an dernier, Sabre avait décidé de se recentrer sur les logiciels et services technologiques pour le secteur des voyages et du tourisme, annonçant la vente d’un autre voyagiste en ligne, Lastminute.com.

Coupa acquiert ZenPurchase. Parallèlement à la publication de ses résultats 2014, présentant un chiffre d’affaires en progression de 100 % pour la sixième année consécutive, l’éditeur américain d’e-achat a annoncé l’acquisition de son compatriote ZenPurchase spécialisé dans l’e-sourcing collaboratif. Coupa entend intégrer la technologie de la start-up pour améliorer l’ergonomie et les performances de sa solution, en particulier pour l’usage en mobilité et la réalisation d’analyses en temps réel. Au-delà de l’e-sourcing, tous les aspects du processus sont concernés, du pilotage des dépenses à la facturation en passant par l’e-procurement. Source : Acxias

Petite croissance pour Cegedim. L’entreprise qui propose, entre autres, des prestations de gestion de flux et de dématérialisation des factures, a réalisé sur l’exercice 2014 un chiffre d’affaires consolidé de 911,5 millions d’euros, en croissance de 1 % en données publiées et de 1,3 % en données organiques par rapport à 2013. Les divisions CRM et données stratégiques, qui représente près de la moitié du chiffre d’affaires, et Activités GERS et Réconciliation affichent les plus forts taux de progression, avec respectivement +2,4 % et +2,5 %. A noter que la cession de la division CRM et données stratégiques à IMS Health, signée en octobre dernier, devrait intervenir en avril.

Actualités en bref 10 décembre 2014

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

MoryGlobal s’engage avec Oxalys. Le groupe de transport et logistique a retenu Oxalys Portail Achats pour assurer la gestion complète du cycle achats et maîtriser les dépenses grâce, notamment, à la mise en place de workflow de validation par catégories et montants engagés. La solution d’Oxalys Technologies doit également permettre d’optimiser la gestion des fournisseurs, en amont, et d’assurer l’automatisation du rapprochement commandes-factures et la conformité des engagements, en aval.

Acies propose ses conseils aux achats. Le cabinet lyonnais Acies Consulting Group renforce son offre en lançant des prestations de conseil dans le domaine des achats. Proposées par la société Oveus, créée pour l’occasion, ces prestations incluent une expertise en SI achats, en tant que « composante essentielle du développement des organisations » : recommandation d’un type d’outil (progiciel achats ou solution alternative), rédaction du cahier des charges, présélection d’éditeurs, conduite de l’appel d’offres, etc.

Petite hausse des résultats pour Sage. L’exercice clos le 30 septembre s’est achevé sur un chiffre d’affaires 2014 de 1,6 milliard d’euros à périmètre constant, contre 1,5 milliard l’année précédente. La croissance, de l’ordre de 5 % (4 % en 2013), s’explique en grande partie par les souscriptions, qui ont augmenté de 28 % en 2014. La part récurrente représente 73 % du revenu global. En France, Sage a réalisé un chiffre d’affaires de 283 millions d’euros, en hausse de 3 %.

SAP finalise l’acquisition de Concur. Moins de trois mois après son offre de rachat, l’éditeur allemand annonce avoir finalisé l’acquisition de l’américain Concur Technologies. Les 25 000 clients du spécialiste de la gestion des frais et des déplacements professionnels vont permettre à SAP de renforcer l’Ariba Network, son réseau d’e-commerce collaboratif qui propose « de gérer les ressources, les processus et les dépenses de manière simplifiée ».

TENDANCE – Le défi des catalogues fournisseurs 3 décembre 2014

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , ,
add a comment

Un séminaire en ligne organisé par l’éditeur français Oxalys Technologies a été l’occasion de rappeler l’intérêt des catalogues fournisseurs, mais aussi de délivrer des bonnes pratiques pour en faciliter le déploiement et l’exploitation.

Si l’utilisation de catalogues électroniques simplifie l’acte d’achat par les opérationnels (clients finals, prescripteurs, approvisionneurs, etc.) tout en encadrant les pratiques, leur gestion doit être rigoureusement menée. C’est en tous cas le message qu’a souhaité faire passer Philippe Poilevey, directeur de projets chez Oxalys Technologies (photo ci-dessous), dès les premières minutes du webinaire organisé fin novembre par l’éditeur. Cette gestion, facilitée par le module dédié disponible dans la plupart des outils d’e-achat actuellement sur le marché, doit s’effectuer en distinguant trois populations. Les fournisseurs, d’abord, au moment d’organiser l’importation des informations et de mettre en place un processus industrialisé, en tenant compte des différences de maturité. Les acheteurs, ensuite, pour l’intégration et la maintenance des Philippe Poilevey, Oxalys Technologies - 11-2014 - redimensionneecatalogues, ou encore la communication sur l’évolution du dispositif, les résultats obtenus, etc. Enfin la gestion des catalogues doit tenir compte des approvisionneurs, en diffusant un contenu de qualité, en assurant un confort d’utilisation, en sécurisant les opérations d’achats, etc.

A partir des informations délivrées par les fournisseurs, généralement sous forme de fichiers Excel, tout l’enjeu consiste à mettre à disposition des fiches articles, dans le vocable des utilisateurs cibles. La principale difficulté du projet se situe en amont : elle concerne la cartographie des articles et des fournisseurs éligibles, puis l’identification des familles d’achats et des catalogues à traiter en priorité. « Dès qu’il s’agit d’achats négociables à l’avance à travers des contrats, tout est concerné », résume Laurent Guillot, directeur commercial de l’éditeur, qui reconnaît que « les services sont encore très rarement intégrés au dispositif ». En moyenne, la couverture des catalogues actuellement déployés dans les entreprises ne dépasserait pas la moitié du montant de leurs achats.

(suite…)

Actualités en bref 28 février 2013

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Renault : pilotage assisté des achats hors production. Renault Nissan Purchasing Organization (RNPO), la structure d’achats commune aux deux constructeurs , a choisi la solution ST6 de SynerTrade pour les achats hors production.

En bref > Suite e-achat : Oxalys Portail Achats reçu 10 sur 10 – Relation fournisseurs : la gestion des contrats interpelle – SAP : SRM passe à l’analyse en temps réel – Pertilience : sortie de Buymanager 1.90 – Microsoft : l’hôpital Foch choisit Dynamics AX.

> Articles publiés dans LDA (2013)