jump to navigation

Actualités en bref 19 janvier 2018

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

Okaveo prend de l’envergure. La solution de pilotage des achats lancée en 2016 par Crop and co, à partir de sa gamme de logiciels initialement proposée sous la marque Loda, monte en puissance. Sur le plan fonctionnel, les interfaces de pilotage (tableau de bord et reporting) et le module de gestion des contrats et des marchés ont été enrichis. Les développements prévus en 2018 concerneront notamment le collaboratif et la mobilité. Crop and co est également en train de conclure des partenariats avec des éditeurs de solutions connexes, en particulier autour des fonctionnalités de sourcing, de rédaction et suivi des marchés, de gestion des catalogues et des approvisionnements. Un test avec Silex a notamment démarré. Enfin, des accords de distribution se mettent en place, en France et à l’étranger : Maroc, Belgique, Pays-Bas, Suisse.

Culligan optimise sa comptabilité fournisseurs. La filiale française du groupe spécialisé dans les solutions de filtration de l’eau a choisi de passer à la dématérialisation de ses factures fournisseurs pour sécuriser et accélérer leur traitement. Jusqu’alors, les 20 000 factures de frais généraux annuelles étaient gérées manuellement par le service comptabilité fournisseurs, composé de 5 personnes, avec de nombreux allers-retours entre le siège et les trente sites éparpillés sur l’ensemble du territoire, occasionnant de multiples dysfonctionnements : pertes de documents, relances fréquentes, manque de transparence, etc. Avec le dispositif mis en place, basé sur la solution d’Esker faisant notamment appel au Deap learning, les factures dématérialisées arrivent directement au siège où elles sont injectées dans l’ERP Sage X3 puis envoyées en validation auprès des 80 approbateurs du groupe.

Nouvelle obligation de vigilance. Depuis ce 1er janvier 2018, la loi sur le devoir de vigilance, votée en mars dernier, oblige les grands groupes à recenser tous les risques sociaux et environnementaux encourus, en interne mais également auprès de leurs sous-traitants ou fournisseurs. Cette loi, qui concerne les entreprises de plus de 5 000 employés en France ou 10 000 dans le monde, introduit l’obligation d’élaborer, de rendre public et de mettre en œuvre un plan comportant des mesures propres à identifier ces risques et à prévenir les atteintes aux droits humains et aux libertés fondamentales, à la santé et à la sécurité des personnes, ainsi qu’à l’environnement. Vis-à-vis des sous-traitants et des fournisseurs, les éditeurs de solutions e-achats et les prestataires spécialisés peuvent accompagner et faciliter la mise en place de ce dispositif. Source : Acxias

Perfect Commerce lance une offre secteur public. Dans la foulée de son rachat par le groupe anglais Proactis, à l’automne, Perfect Commerce a annoncé le lancement d’une solution dédiée aux achats du secteur public, Webprocure. Conforme à la règlementation des marchés publics français et européens, cette solution profite de l’expérience de l’éditeur dans le secteur hospitalier en France et des projet menés dans plusieurs organismes publics à l’étranger. Webprocure, disponible sous forme d’abonnement et hébergée en France, vise à couvrir le cycle complet de l’achat depuis l’appel d’offres jusqu’à la liquidation des factures, en s’appuyant notamment sur une plate-forme d’échange avec les fournisseurs et une connexion à Chorus. Source : Acxias

Publicités

Actualités en bref 13 juillet 2016

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

Okaveo, une suite basée sur les modules Loda. A l’origine de Loda et de sa gamme de cinq logiciels dédiés au pilotage des achats, Crop and co lance une solution intégrée pour regrouper l’ensemble, sous le nom Okaveo. Le cabinet entend la mettre en œuvre dans le cadre de toutes ses missions de conseil en stratégie achats, et la proposer aux entreprises à la recherche d’une solution « simple et économique ». En ligne avec les logiciels Loda, qui continueront à être commercialisés mais uniquement sur Internet, Okaveo propose une cartographie consolidée des dépenses, une gestion des plans d’actions achats, un suivi des contrats et des marchés, un tableau de bord achats et des reporting à destination des clients et de la direction générale.

Un trophée de la modernisation pour BPCE Achats. Parmi les lauréats des Trophées des Achats 2016, le GIE de BPCE a reçu la médaille d’or dans la catégorie « Modernisation & Numérisation des processus achats » pour son application Rapid : Ratios d’achat et partage d’informations avec les dirigeants du groupe. En fournissant les indicateurs essentiels au pilotage des dépenses, l’outil permet non seulement d’identifier et de prioriser les actions d’optimisation à engager, mais il assure également la promotion de la filière achats et de sa contribution à la performance globale. Dans la même catégorie, la médaille d’argent est revenue à HRS et Schneider Electric (partenariat), et celle de bronze à la centrale d’achat territoriale Approlys. Source : Acxias

Pileje dématérialise ses factures fournisseurs. Société du Groupe Pileje, le laboratoire éponyme spécialisé dans la micronutrition a choisi de passer à la dématérialisation pour optimiser la gestion de ses 15 000 facteurs fournisseurs annuelles. Assuré par une équipe de huit comptables, leur traitement manuel s’étalait jusqu’alors sur deux semaines en moyenne, ralenti par l’étape de validation auprès des nombreux responsables géographiquement éparpillés. La solution d’Esker, interfacée à l’ERP Cegid existant, a permis de diviser ce délai par deux et d’accélérer les paiements, avec à la clé une amélioration de la relation fournisseurs. La mise en œuvre de la solution au sein des huit autres sociétés du groupe est actuellement en cours. Source : Acxias

Les outils TMS peinent à s’imposer. Alors que les solutions TMS (Transport Management System) se multiplient sur le marché, 43 % des entreprises se serviraient encore d’un tableur pour gérer leurs achats de transport. Selon l’étude réalisée par l’éditeur DDS Logistics et l’Ecole Supérieure du Transport (EST), sur un panel rattaché à la fonction logistique et supply chain, elles seraient aussi 60 % à utiliser le téléphone, le fax et la messagerie électronique comme premiers médias d’échanges avec leurs partenaires. Conscients des avantages d’un TMS (optimisation des coûts, traçabilité des flux, pilotage des données en temps réel, analyse prédictive, etc.), 40 % des répondants envisageraient néanmoins de s’équiper à court terme. Source : Acxias