jump to navigation

Actualités en bref 23 janvier 2019

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Ressources.
Tags: , , , , , , , , , , ,
add a comment

L’éditeur Kimoce devient Oslo. Comme l’ensemble des filiales du Groupe Emplio, qu’elle a rejoint à l’automne dernier, la société alsacienne notamment éditrice de Kimoce Achats est devenue Oslo au début de 2019. Ce changement de nom, pour opérer sous une marque unique et conjuguer les savoir-faire, s’accompagne d’une réorganisation du groupe autour de six directions régionales et d’un recentrage des activités, en deux volets : les logiciels et les services. Le portefeuille logiciel, toujours focalisé sur les domaines fonctionnels historiques du groupe (distribution, installation-travaux-maintenance-SAV, achats-facility management), représente désormais la moitié du chiffre d’affaires. Dans le même temps, Pierre-Olivier Thomas a été nommé directeur général de l’ex Kimoce et des autres filiales.

Livre blanc sur les achats cognitifs. L’éditeur américain Jaggaer publie un livre blanc d’une dizaine de pages, en anglais, sur le « cognitive procurement ». Insistant sur la nécessité de libérer les équipes des tâches répétitives et fastidieuses, pour leur permettre de se concentrer sur des missions génératrices de véritable valeur ajoutée (analyse de marché, échange avec les fournisseurs, accompagnement des clients internes, etc.), le document présente de façon succincte les différentes technologies d’intelligence artificielle applicables aux achats. Il évoque notamment les chatbots, ou agents virtuels, pour assister les utilisateurs dans leurs démarches, mais pointe également les possibilités des autres systèmes cognitifs pour anticiper des demandes, identifier des tendances, détecter des risques, etc.

Boulanger s’équipe d’un outil e-achat. Avec une organisation et des processus achats très décentralisés, l’enseigne spécialisée dans les équipements de la maison en électroménager et multimédia a choisi d’unifier ses outils pour optimiser la gestion des commandes et des fournisseurs. En centralisant la gestion des achats et des catalogues, autour d’une base fournisseurs rationalisée et de processus prédéfinis, la solution de Determine, qui aurait également été retenue pour son ergonomie, doit permettre aux utilisateurs de gagner du temps. Boulanger en attend aussi une amélioration de la visibilité sur ses dépenses réalisées et engagées, pour affiner sa stratégie. Le déploiement se limitera d’abord à la direction informatique, puis à une filiale, avant une extension à tout le groupe.

Tradeshift renforce ses fonctionnalités RSE. La plate-forme Tradeshift annonce son association à FRDM (ex Made in a free world) pour aider les entreprises à détecter et à limiter le trafic humain dans leurs chaînes d’approvisionnement mondiales, à travers une application dédiée. Conçue pour analyser les données achats et les fournisseurs, cette application vise à diminuer les risques et à protéger les valeurs de l’entreprise, tout en garantissant la conformité avec les règlementations internationales. Elle permet d’effectuer une surveillance à toutes les étapes de la chaîne, des matières premières aux produits finis. Parallèlement, Tradeshift a annoncé l’acquisition de Babelway et de sa technologie qui facilitera l’intégration « as a service » de solutions tierces à la plate-forme.      

Publicités

Le Groupe Emplio veut se faire un nom dans l’édition 24 décembre 2018

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités.
Tags: , , , ,
add a comment

Le rachat de Kimoce, dernier d’une longue série entamée il y a une dizaine d’années, rapproche un peu plus le Groupe Emplio de son nouvel objectif : devenir éditeur et se hisser parmi les leaders dans ses domaines applicatifs. En s’appuyant sur l’expérience acquise à travers son métier historique d’intégrateur, il entend négocier au mieux ce virage et surtout apporter au marché des solutions logicielles capables de faire la différence.

On ne change pas une recette qui marche. Habitué à accompagner sa croissance organique d’une ambitieuse stratégie d’acquisitions, avec une vingtaine d’opérations au cours des dix dernières années, le groupe Emplio vient de procéder à un nouveau rachat en s’offrant 100 % du capital de l’éditeur alsacien Kimoce. Jusqu’alors spécialisé dans l’édition et l’intégration de solutions pour PME-PMI et collectivités locales, le groupe basé à Villeneuve-d’Ascq (Nord) étoffe ainsi son savoir-faire et complète son offre à destination des fonctions support, en particulier achats, Facility Management (FM), Service Après-Vente (SAV) et maintenance, tout en s’ouvrant le marché des grands comptes et de l’export. Fort de cette dernière acquisition, le nouvel ensemble, qui emploie désormais quelque 250 collaborateurs dans 15 agences hexagonales, revendique 3 000 clients de toute taille dont une vingtaine à l’étranger : en Europe (Belgique, Espagne), mais aussi en Afrique et au Canada. Le chiffre d’affaires, multiplié par quatre en 5 ans, devrait s’établir à plus de 30 millions d’euros sur l’exercice 2018.

Les origines du groupe remontent à 2005-2006, lorsque les deux futurs cofondateurs, Antoine Glangetas et Antoine Karcher, décident de s’associer et procèdent, en 2007, au rachat de Gipec, un intégrateur nordiste créé en 1979, spécialiste des solutions Divalto. Ils redressent la société, principalement par un développement commercial, une organisation par services et la mise en place de méthodes d’intégration rigoureuses, portant le chiffre d’affaires de 1,4 à 2,5 millions d’euros en deux ans. Fondé en 2009, Emplio est alors la « coquille juridique » qui va permettre de nouvelles acquisitions, en commençant par celle d’Octa France, également partenaire historique de Divalto et surtout éditeur du module SAV. « Cette acquisition, en 2010, a véritablement donné naissance au groupe, en lui apportant une dimension nouvelle », raconte Antoine Glangetas, son président, aujourd’hui seul aux commandes. « Les savoir-faire des équipes Gipec et Octa étaient très complémentaires. Nous avons ainsi optimisé nos services envers nos clients Divalto et cela sur la quasi-totalité du territoire français ». Le groupe, qui compte à cette époque 50 personnes, dans le Nord et en région parisienne, et 350 clients, va continuer sur sa lancée : en poursuivant sa stratégie d’acquisitions, mais aussi en créant diverses entités pour couvrir totalement le pays et élargir son offre.

(…)

> Article intégral publié dans ERP-Infos.com, décembre 2018

Actualités en bref 5 décembre 2018

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

VM Building Solutions change son procure-to-pay. Suite à la modification de son actionnariat, le groupe français spécialisé dans les produits pour la toiture et l’enveloppe du bâtiment, a adopté la solution procure-to-pay de Determine pour l’ensemble de ses commandes d’achats directs et indirects. Interfacée à SAP, la solution apporte une plate-forme unique qui facilite la réconciliation comptable et donne une visibilité sur l’ensemble du processus. Elle optimise aussi la gestion de la relation fournisseurs, pour suivre notamment leur performance à travers des tableaux de bord préconfigurés et des indicateurs personnalisés. À terme, plus de 20 000 commandes seront passées sur l’outil chaque année par plus de 200 utilisateurs.

Flunch optimise son pilotage budgétaire. La chaîne française de restauration en libre service, du groupe Agapes, a déployé un nouveau système pour centraliser ses budgets, fiabiliser les investissements et assurer un suivi à partir de tableaux de bord et d’indicateurs. Initialement sélectionnée pour la gestion des achats d’équipements et de prestations, la solution de l’éditeur alsacien Kimoce, récemment racheté par le Groupe Emplio, est devenue le « référentiel des dépenses » qui optimise la gestion des achats et des investissements d’exploitation des 265 restaurants Flunch. Grâce à la version v6, l’enseigne dispose d’une vision globale et fiable des dépenses liées au développement de son réseau, avec un meilleur pilotage de sa performance.

Six leaders en analyse des dépenses. Selon la dernière étude du cabinet Spend Matters, combinant les scores attribués par les entreprises utilisatrices et les analystes, six éditeurs occuperaient les avant-postes en termes de fonctionnalités avancées d’analyse des dépenses (spend analytics) : Anadata Solutions, Ivalua, Jaggaer (solution Jaggaer Indirect), Sievo, Simfoni et SpendHQ. Si Determine et SynerTrade parviennent à limiter les dégâts, le positionnement de Zycus et de Jaggaer (solution Jaggaer Advantage, héritée de BravoSolution) déçoivent, particulièrement mal notés par leurs clients. A l’inverse, malgré un score moyen de la part des analystes, SAP Ariba s’en sort honorablement grâce à de bons retours du terrain.

SAP met la main sur Contextor. L’éditeur allemand annonce le rachat de Contextor, l’un des tout premiers éditeurs français sur le marché des outils de Robotic process automation (RPA), pour enrichir son portefeuille de solutions d’intelligence artificielle (IA) Leonardo Machine Learning. Fondé en 2000 et basé à Orsay, Contextor est le deuxième éditeur français du secteur de l’IA acquis par SAP cette année après la start-up Recast.AI, issue du campus parisien Station F et spécialisée dans la mise au point de robots conversationnels (Chatbot). Il aurait déjà déployé plus de 100 000 robots logiciels chez ses clients pour automatiser des processus métiers, notamment sur la chaîne achats-approvisionnement-finances. Source : Acxias

Actualités en bref 12 octobre 2018

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , , , ,
add a comment

Le groupe Emplio s’offre Kimoce. L’éditeur alsacien Kimoce annonce son entrée dans le groupe Emplio, spécialisé dans l’édition et l’intégration de solutions pour PME-PMI et collectivités locales. Avec ce rachat, à hauteur de 100 % du capital, le groupe basé à Villeneuve-d’Ascq étoffe son savoir-faire et complète son offre destinée aux fonctions support, en particulier les achats. Il s’ouvre également le marché des grands comptes et de l’export. Fort de sa forte croissance organique et de sa stratégie d’acquisitions, Emplio a multiplié par quatre son chiffre d’affaires en 5 ans, qui s’élève désormais à 30 millions d’euros. Le nouvel ensemble emploie quelque 250 collaborateurs, dans 15 agences hexagonales, et revendique 3 000 clients de toutes tailles.

Determine rapproche achats et ventes. Dans la foulée de la release 18.3 de sa solution Source-to-pay, l’éditeur américain annonce le lancement de l’App Contrats Determine sur l’AppExchange de Salesforce. Fonctionnant avec ou sans le module spécifique de l’offre e-achat, cette App permettra aux entreprises d’accélérer les cycles de vente en créant des contrats dès la concrétisation d’opportunités commerciales dans Salesforce. Elle facilitera également la collaboration avec les équipes achats des donneurs d’ordres utilisant le module de gestion des contrats de l’éditeur. Ce module a d’ailleurs été renforcé dans la release 18.3, pour offrir une meilleure intégration avec les fonctionnalités de sourcing et de procurement, afin d’uniformiser les processus.

La commande publique dématérialisée. Depuis le 1er octobre, la dématérialisation de la commande publique concerne tous les marchés d’achat à partir de 25 000 euros hors taxe, exceptés les marchés de défense et sécurité, contre 90 000 euros actuellement. La procédure doit s’effectuer via une plate-forme dématérialisée, appelée « profil d’acheteur », sur laquelle seront publiés les marchés et l’ensemble des documents de consultation. Les candidatures et les offres y seront également déposées. Enfin, une messagerie sécurisée sera utilisée pour les échanges d’informations, questions/réponses, notifications, etc. Cette échéance s’inscrit dans le plan de transformation numérique sur cinq ans (2018-2022) prévoyant une dématérialisation totale. Source : Acxias

SynerTrade s’associe à EasyKost. L’éditeur e-achat du groupe Econocom a conclu un partenariat technologique avec EasyKost, prestataire spécialisé dans l’estimation de coûts, pour proposer une offre de « costing prédictif » dans le cadre du processus de sourcing. Exploitant les bases historiques de clients, à partir de technologies de Machine learning, la solution permet d’anticiper les prix des fournisseurs pour optimiser la stratégie d’appels d’offres, d’améliorer la définition technique (Design to cost) en jouant sur divers critères, puis d’analyser les offres des candidats pour négocier aux meilleures conditions. Au-delà, elle donne aussi la possibilité aux équipes achats d’identifier des pistes d’économies sur les produits existants. Source : Acxias

Marseille rationalise ses approvisionnements 27 décembre 2017

Posted by thparisot in Actualités, Projets, Reportages.
Tags: , , ,
add a comment

Le service dédié à la logistique des achats de la Ville de Marseille a été équipé de Kimoce Achats pour remplacer plusieurs applications obsolètes. Cette migration a permis d’automatiser les processus et de rationaliser les missions des collaborateurs, avec, finalement, une meilleure maîtrise des budgets et des stocks.

Pour rationaliser et moderniser les processus et les pratiques de son service de logistique opérationnelle, la ville de Marseille (850 000 habitants, 11 000 agents) a remplacé un ensemble d’applications internes vieillissantes par un progiciel métier. Ce service dédié à la gestion des flux liés aux achats, qui emploie une quarantaine de collaborateurs, se concentre sur trois catégories principales : les fournitures, les équipements de bureau (mobilier) et les achats vestimentaires (uniformes, tenues de travail, équipements de sécurité, etc.). Avec une triple mission. D’abord, gérer les demandes et les besoins exprimés par les agents, dans les quelque 600 structures (services municipaux, crèches, écoles, etc.) réparties sur l’ensemble du territoire de la ville. Ensuite, piloter les approvisionnements et les dotations. Enfin, optimiser les stocks et les préparations de commandes.

Il s’appuie pour cela sur un magasin central, dont le rôle est essentiel. « Face à l’éparpillement des différents services et établissements municipaux, ce magasin permet de globaliser les achats et évite les commandes fractionnées, pour une plus grande maîtrise des budgets », explique Jean-François Dolle, responsable du service. Alors que les dossiers d’achats sont traités dans le cadre d’appels d’offres encadrés par le code des marchés publics, avec des procédures et des délais plus ou moins longs, Kimoce Achats, la nouvelle solution retenue, a permis d’automatiser les opérations sur l’ensemble de la chaîne logistique et de supprimer les tâches chronophages. C’est en 2009 que le remplacement des anciennes applications est décidé, devenu incontournable.

(…)

> Article intégral publié dans IT for Business, octobre 2017

Actualités en bref 31 octobre 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Ressources, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

Nouvelle version de Kimoce Achats. Avec Schoelcher, la nouvelle version de sa solution Kimoce Achats, l’éditeur alsacien propose un portail dédié à la gestion des catégories indirectes. Alors que, selon Kimoce, l’acheteur consacre 50 % à 70 % de son temps à des tâches administratives ou transactionnelles, ce portail « full web » permet aux clients internes d’émettre des demandes d’achats à partir d’un catalogue interactif puis de les suivre en temps réel. Il leur offre aussi la possibilité, une fois la marchandise réceptionnée ou la prestation réalisée, de donner une note selon des critères simples : qualité, efficacité, etc. Du côté de l’acheteur « business partner », Schoelcher répond à trois enjeux clés : optimisation des coûts, fluidification des process achats, amélioration de la relation fournisseurs.

Les enjeux de l’IA décryptés. Le Cigref, réseau de grandes entreprises, vient de publier un rapport de 36 pages décryptant les enjeux de mise en œuvre opérationnelle de l’intelligence artificielle (IA) dans les organisations. Selon son analyse, « les projets se concrétisent et semblent se structurer de plus en plus autour d’une vision globale et à long terme », touchant toujours plus de métiers et fonctions dans l’entreprise. Si elle permet d’améliorer des processus déjà existants (lutte contre la fraude, aide à la décision, etc.) et de proposer de nouveaux services (chabots), y compris à travers une « IA as a Service » permettant des prototypages rapides, la technologie répond aussi de plus en plus à des enjeux stratégiques. Source : Acxias

Cegid met la main sur Qualiac. L’éditeur lyonnais de la gamme Yourcegid annonce l’acquisition de Qualiac pour élargir ses marchés et accélérer sa croissance. Avec comme objectif de répondre à ses clients grandes entreprises souhaitant étendre leur partenariat au-delà de la paie, du « talent management » et de la fiscalité, mais aussi de mieux accompagner les organisations de taille intermédiaire dans leur projet, Cegid pourra notamment s’appuyer sur la solution Qualiac Achats, en cours d’enrichissement sur les volets e-sourcing et gestion de la relation fournisseurs. Qualiac continuera dans un premier à distribuer ses produits sous son nom, avant un regroupement sous la seule marque Cegid de l’ensemble des solutions ERP des deux sociétés. Source : Acxias

Croissance soutenue pour l’édition de logiciels. Selon le Top 250 de Syntec numérique, classement qui regroupe 358 éditeurs de logiciels français, notamment dans les achats, le secteur affiche une croissance d’environ 12 % en 2016, à 13,5 milliards d’euros. Elle était de 15 % en 2015. Parmi les tendances marquantes, le syndicat professionnel des entreprises du numérique (services, édition, conseil) souligne la percée du mode SaaS, dont la part dans le chiffre d’affaires global du panel atteint 32 %, soit 7 points de plus qu’en 2015. Cette tendance est particulièrement marquée pour les éditeurs ayant récemment débuté leur activité, puisque près de la moitié de ceux affichant moins de huit ans d’ancienneté privilégient désormais le modèle. Source : Acxias 

Actualités en bref 10 mai 2017

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Agoply, nouvelle plate-forme d’achats professionnels. Contraction des mots « agora » et « supply », Agoply propose aux entreprises, collectivités, administrations, associations et professionnels indépendants de centraliser leurs achats hors production sur une plate-forme unique répertoriant 600 000 produits dans plus de 4 000 catégories : fournitures de bureau, outillage, multimédia, matériel médical, etc. En plus de pouvoir comparer et acheter aux meilleures conditions, grâce à une mise en concurrence et à une sélection des fournisseurs (prix, disponibilité des produits, respect des délais, etc.), l’outil simplifie les traitements par une facturation centralisée. La « gratuité » des livraisons serait aussi à l’étude à travers un système d’abonnement. Source : Acxias

Bonnes perspectives pour l’édition de logiciels. A l’occasion de sa dernière conférence semestrielle, fin mars, Syntec numérique a légèrement révisé à la baisse la croissance 2016 du marché français de l’édition de logiciels, à 3,4 %. En revanche, l’accélération devrait être plus marquée que prévu cette année, avec une hausse de 4,2 % contre 4 % anticipés initialement, pour un chiffre d’affaires qui avoisinerait alors les 12 milliards d’euros. Près de huit éditeurs sur dix attendent une progression de leurs ventes, tirées notamment par les projets SaaS et à l’international. Au-delà de ses prévisions, le syndicat professionnel a profité de sa conférence pour évoquer la trop faible place accordée au numérique dans la campagne présidentielle en cours. Source : Acxias

La ville de Marseille automatise ses processus. Pour rationaliser et moderniser les processus achats et approvisionnements gérés par son service de logistique opérationnelle, Marseille a fait appel à Kimoce. Alors que tous les dossiers sont traités dans le cadre d’appels d’offres encadrés par le code des marchés publics, avec des procédures et des délais plus ou moins longs, la solution Kimoce Achats a permis d’automatiser les opérations, de la gestion de la demande à la sortie de stock, et de supprimer les tâches administratives chronophages. Elle offre également la possibilité de lisser les achats et de rationaliser le budget alloué, en le modulant toute l’année, ou encore d’effectuer des reporting, via Crystal Report, pour suivre l’évolution des besoins. Source : Acxias

Naos encadre et fluidifie ses flux achats. Pour accélérer la professionnalisation de la fonction achats, dans un contexte de forte croissance de son activité, l’entreprise française spécialisée dans la cosmétique a décidé de se doter d’un système intégré couvrant la gestion de la relation fournisseurs, du sourcing et des approvisionnements. En optant pour la solution d’Oxalys Technologies, interfacée à l’ERP SAP dont le déploiement a été effectué en simultané, Naos entend réduire ses coûts par un meilleur respect de la politique achats et augmenter la qualité de service délivré par la fonction en fluidifiant et sécurisant les flux. Après un déploiement auprès de 100 premiers utilisateurs, le système en touchera à terme environ le double. Source : Acxias

Actualités en bref 7 août 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Ressources.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

Econocom muscle ses capacités analytiques. Le groupe informatique, qui a acquis SynerTrade l’an dernier via sa filiale Digital Dimension, s’est associé à Tibco Software pour développer une offre globale de gestion des données, depuis leur stockage jusqu’à leur analyse, autour des solutions Spotfire. Cette offre intègre l’approvisionnement et l’installation de la plate-forme, la formation (paramétrage, administration, utilisation, etc.) ainsi que la mise en place de financements adaptés à ce type de projet. Pour valoriser les données, notamment dans le domaine des achats, Spotfire propose un éventail de fonctionnalités incluant l’exploration, la data visualisation, la cartographie, l’analyse prédictive, la création et la diffusion de rapports, etc. Source : Acxias

L’UCPA ausculte ses dépenses avec Easypics. L’Union nationale des centres sportifs de plein air, association à but non lucratif, s’est dotée d’une solution décisionnelle pour améliorer la visibilité sur ses 110 millions d’euros d’achats annuels et mettre en place des plans d’optimisation. Basée sur un partenariat avec le prestataire Easypics, pour le nettoyage des données et la restitution de tableaux de bord, la solution a notamment amélioré la maîtrise du panel fournisseurs, la diffusion des contrats cadres et l’identification de synergies entre les entités du groupe. Elle a permis au service achats, en confirmant ses choix stratégiques, de gagner tant en crédibilité qu’en efficacité, et de franchir une étape supplémentaire dans son développement. Source : Acxias

Intégration d’Esker à Oracle E-Business Suite. L’éditeur lyonnais spécialisé en dématérialisation de documents annonce l’intégration de sa solution à l’ERP Oracle E-Business Suite, permettant aux entreprises qui en sont équipées d’automatiser et de sécuriser le traitement de leurs factures fournisseurs, avec ou sans bon de commande. Cette intégration assure notamment une synchronisation des données des factures et des fournisseurs, un meilleur suivi des opérations sur l’ensemble du processus, et une détection automatique des anomalies. Par ailleurs, il est désormais possible d’approuver les factures à partir d’un téléphone mobile et d’accéder aux archives ainsi qu’à l’historique de traitement directement depuis les modules de l’ERP. Source : Acxias

Guide de Kimoce sur l’optimisation des achats. Pour aider les entreprises à maximiser leurs gains achats, mais aussi à maîtriser les risques associés et à créer davantage de valeur, l’éditeur publie un guide dédié à l’optimisation des opérations. Après une brève introduction sur l’historique et le périmètre de la fonction, le document d’une quarantaine de pages présente de façon synthétique les coûts à chacune des étapes de la chaîne (demande, validation, commande, suivi, réception, facturation, paiement) et surtout différentes pistes d’amélioration. Kimoce insiste notamment sur la mise en place d’un logiciel pour automatiser l’analyse des dépenses, le sourcing, la gestion des demandes et des commandes, la création de catalogues, la facturation. Source : Acxias

Actualités en bref 22 juillet 2016

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Michelin Solutions optimise sa gestion des contrats. Michelin Solutions, entité du groupe Michelin qui développe et commercialise des services innovants, vient de signer avec CGI un contrat portant sur le développement d’un outil visant à faciliter et simplifier la gestion de ses différents contrats, en particulier avec les fournisseurs. Il s’agit principalement d’optimiser le suivi d’exécution pour les achats de prestations de services, pré-négociées en amont selon des conditions formalisées contractuellement. L’entreprise a également renouvelé deux autres contrats avec le prestataire informatique portant sur de développement d’une application de cotation pour l’un, d’un outil de collecte et d’analyse des données pour l’autre.

L’application SynerMobile s’enrichit. Deux ans et demi après sa première version, SynerMobile, la déclinaison mobile de la plate-forme Accelerate de SynerTrade, s’enrichit de nouvelles fonctionnalités pour accélérer les opérations et simplifier les tâches récurrentes. En plus de proposer la notation des fournisseurs (questionnaire d’évaluation de la performance) et de la gestion des paniers d’achats (sélection de produits pour une génération simplifiée des demandes), l’application étend sa couverture des workflows d’approbation. Il est désormais possible de participer depuis un smartphone aux validations à chaque étape du processus : enregistrement de fournisseurs, attribution de marchés, contrats, demandes d’achats, etc. Source : Acxias

Zetes automatise ses achats avec Kimoce. Le groupe spécialisé dans les solutions d’identification et de mobilité a choisi la solution Kimoce, en complément de son ERP, pour améliorer l’efficacité de ses processus d’achat, logistique et service-après-vente. Après avoir équipé son siège de Bruxelles, Zetes a décidé d’étendre le projet à ses 19 filiales, avec comme objectif d’optimiser les traitements opérationnels, d’agréger les données dans un référentiel centralisé et de proposer un système de reporting unique. Après cinq premiers pays, le déploiement devrait s’accélérer dans les prochains mois, avec comme enjeu de prendre en compte les spécificités et règlementations locales en vigueur, et de favoriser l’adhésion des utilisateurs. Source : Acxias

Les achats professionnels électroniques à a traîne. En 2015, selon la synthèse publiée par la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad) qui a recensé plus de 182 000 sites marchands actifs, 18 % seulement du montant des achats professionnels en France ont été réalisés par voie électronique, sur un site e-commerce ou via une solution e-achat. Les voyages et transports seraient les plus concernés, avec 53 % des achats afférents réalisés en ligne, suivis des fournitures et équipements de bureau (33 %) et des matériels informatiques (30 %). Au plan européen, en montant d’achats électroniques des entreprises, la France (385 millions d’euros en 2013) serait devancée par l’Allemagne et le Royaume-Uni, d’après leurs instituts statistiques respectifs. Source : Acxias

Actualités en bref 23 mai 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre.
Tags: , , ,
add a comment

Nouvelle version pour Kimoce Achats. L’éditeur alsacien lance une nouvelle version de sa solution Kimoce Achats, qui améliore notamment le suivi et l’analyse des dépenses, selon différents niveaux d’approche (famille, fournisseur, direction métier), ainsi que la gestion des fournisseurs : cartographie, plans de progrès, délais de paiement, etc. Dotée d’un nouveau module décisionnel et d’un tableau de bord intégrant les indicateurs clés, cette version V6 .1 donne la possibilité de mesurer la performance achats pour valoriser les actions menées et les résultats obtenus. Un portail dédié aux prescripteurs pour l’expression des besoins et l’accès aux catalogues, permet d’ailleurs à la direction des achats de sensibiliser les collaborateurs à sa démarche. Source : Acxias

Coupa lance un laboratoire d’idées. A l’occasion de sa conférence annuelle Coupa Inspire, du 10 au 12 mai à San Francisco, l’éditeur américain a annoncé le lancement d’un Think Tank, l’Executive Advisory Board (EAB). Composé de 14 décideurs des achats, des finances et des services informatiques dans divers secteurs d’activité, en plus de deux représentants de Coupa, ce laboratoire d’idées a vocation à réfléchir aux moyens d’accélérer la digitalisation de la chaîne de gestion des dépenses des entreprises, pour augmenter leurs bénéfices et réduire leurs coûts. L’EAB ambitionne notamment d’influencer les orientations de développement des technologies Cloud dans une démarche d’innovation collaborative. Source : Acxias

Pertilience se renforce en Asie-Pacifique. Deux ans et demi après ses premières prospections en Asie-Pacifique, puis la signature de plusieurs clients en Chine et en Malaisie, l’éditeur grenoblois entend accélérer son développement dans la région. Sa solution Buymanager vient d’ailleurs d’être retenue par la société taiwanaise Universal Scientific Industrial, qui propose un ensemble de services (design, achats de composants, logistique, après-vente, etc.) à destination des fabricants électroniques, pour équiper son service achats. La mise en place de la solution, la formation et l’accompagnement des équipes dans la stratégie d’e-sourcing associée sont assurés depuis Taiwan où Pertilience a implanté ses bureaux locaux. Source : Acxias

SynerTrade démarre l’année en trombe. Désormais dans le giron du groupe Econocom, via sa filiale Digital Dimension, l’éditeur d’origine franco-allemande annonce une hausse record de son chiffre d’affaires au premier trimestre 2016, de l’ordre de 75 % par rapport à la même période l’an dernier. Cette performance s’explique par de nombreux nouveaux clients, en France (Tereos, Elsan, etc.) et dans plusieurs pays européens, mais aussi aux Etats-Unis avec par exemple la signature d’un projet avec Northern Trust. En termes d’offre, SynerTrade devrait dévoiler une série d’innovations avant l’été, en particulier de nouvelles fonctionnalités « intuitives et ergonomiques » accessible depuis des terminaux nomades. Source : Acxias