jump to navigation

Actualités en bref 5 septembre 2018

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Ressources.
Tags: , , , , ,
add a comment

Nouveau bureau pour Tech In France. Début juillet à Paris, les adhérents de Tech In France (ex Afdel), qui représente les entreprises du logiciel et d’Internet opérant dans l’Hexagone, ont élu Pierre-Marie Lehucher (PDG du groupe Berger-Levrault) au poste de président et renouvelé le conseil d’administration. A sa création en 2005, l’Afdel souhaitait pallier le déficit de représentation des éditeurs en France, quelque peu négligés par le Syntec Informatique de l’époque, la chambre professionnelle lancée à l’origine par les grandes SSII. Deux ans après son changement de nom, Tech In France revendique aujourd’hui 400 membres, dont 80 % de PME et start-up, et plusieurs acteurs de l’e-achat tels Ivalua ou SynerTrade.

American Express GBT lance une plate-forme spécialisée. L’entreprise spécialisée dans les voyages professionnels annonce le lancement d’une nouvelle plate-forme de réservation et de gestion de transport terrestre. D’abord proposée en phase pilote auprès de clients en Amérique du Nord et dans la zone EMEA, cette solution offre un accès unique à des offres à prix réduits, proposées par 750 fournisseurs répartis dans plus de 2 000 villes de 18 pays, et permet aux travel managers et aux voyageurs de gagner en flexibilité et en visibilité sur les dépenses. En s’intégrant à la plate-forme globale de GBT, elle permet aussi aux entreprises de renforcer la conformité de leur politique voyages et le respect des obligations réglementaires.

Itesoft accélère le traitement des factures. Au début de l’été, à l’occasion de l’édition 2018 des Rencontres Itesoft, l’éditeur a dévoilé plusieurs évolutions de son offre. La solution Streamline for Invoices, lancée il y a moins d’un an, accueille de nouveaux modules (demande d’achat, détection de fraude) et propose l’option « copie fiable ready » permettant de supprimer l’archivage papier. Itesoft a également annoncé la mise à disposition de la Capture-as-a-service pour maximiser la performance de traitement des factures entrantes, grâce à une base mutualisée de 650 000 fournisseurs, un auto-apprentissage de la lecture et un service managé s’appuyant sur les technologies d’intelligence artificielle « les plus puissantes » en matière de gestion documentaire.

Livre blanc sur le digital aux achats. Les cabinets de conseil Crop and co et Altaris publient un livre blanc consacré à la transformation digitale de la fonction achats. Après une rapide mise en perspective (l’acheteur à l’heure du digital, historique de la digitalisation de la fonction, etc.) et un rappel des principaux enjeux, le document d’une vingtaine de pages donne une description de la couverture fonctionnelle des solutions et de l’offre du marché, avant d’entrer davantage dans le concret. Il liste notamment les facteurs clés de succès et propose une méthodologie pour conduire au mieux le projet. Bien que superficiel sur de nombreux aspects, le libre blanc devrait inciter les entreprises qui n’ont pas encore franchi le pas à se lancer.

Publicités

Actualités en bref 30 mai 2018

Posted by thparisot in Actualités, Projets, Ressources.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

Carambar & Co opte pour l’e-facturation. Avec une moyenne de 30 000 factures annuelles reçues de ses fournisseurs à travers le monde, et bientôt 40 000 avec la relocalisation en France des lignes de production, la société agroalimentaire a choisi d’automatiser leur traitement. En optant pour Streamline for Invoice, fournie par Itesoft, elle espère économiser du temps et réaffecter les ressources sur des tâches à plus forte valeur ajoutée, telles que l’analyse comptable ou le pilotage des opérations. La solution, délivrée en SaaS, réduit aussi la phase de déploiement en évitant un fastidieux apprentissage grâce à une plate-forme mutualisée qui capitalise sur l’historique des bases fournisseurs des autres entreprises utilisatrices.

Michelin automatise son sourcing mondial. Souhaitant automatiser et rationaliser ses activités de sourcing à l’international, le fabricant de pneumatiques a choisi de s’appuyer sur la solution Ivalua pour renforcer la collaboration interne entre ses différentes directions achats et partager les bonnes pratiques. En plus de centraliser les propositions et tous les documents associés, la plate-forme offre une visibilité globale à l’échelle du groupe et un éclairage sur l’ensemble des événements du cycle de sourcing, les calendriers et les coûts. Grâce au portail dédié, les fournisseurs peuvent également effectuer un suivi de leurs dossiers. En 2013, Michelin avait déjà retenu Ivalua pour la gestion de ses 5 000 contrats et de ses dépenses.

Une base sur les substances réglementées. Pour aider les industriels à mieux connaître les substances qu’ils mettent en œuvre et les obligations qui y sont liées, le Centre technique des industries mécaniques (Cetim) vient de développer une « base de données substances réglementées », ou BDSR. Cette base permet, à partir d’un moteur de recherche par le nom, le numéro CAS (Chemical abstracts service) et le numéro CE d’une substance, d’identifier les textes concernés (arrêtés, bulletins officiels, circulaires, directives, etc.) et leurs exigences. Accessible sous la forme d’un fichier Excel, avec un mode d’emploi intégré, l’outil fournit également aux entreprises des fiches descriptives synthétiques de 86 textes réglementaire.

Institut de soudure dématérialise ses processus. Equipé d’une plate-forme pour concevoir des applications destinées à automatiser des processus opérationnels ou métiers, le groupe Institut de soudure a déployé quatre workflows dans différents domaines, dont le suivi des demandes d’achats et d’investissements en lien avec le budget annuel validé. Cette plate-forme, fournie par K2, a été choisie alors que les systèmes de workflow des solutions Microsoft utilisées au sein du groupe, telles SharePoint ou l’ERP Dynamics AX, ont été jugées trop spécifiques et basiques. Toutes les demandes effectuées dans les 25 centres basés en France, ainsi que leurs documents associés, sont désormais gérées et suivies de façon centralisée.

Actualités en bref 12 octobre 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre.
Tags: , , , , ,
add a comment

SynerTrade dévoile sa roadmap. A l’occasion de son Digital Procurement Summit, mi-septembre, SynerTrade a dévoilé les grands axes de sa roadmap à court et moyen terme. Entre fin 2016 et mi-2017, l’éditeur d’origine franco-allemande racheté l’an dernier par Econocom a notamment planifié des innovations autour de la dématérialisation des factures et de la signature électronique. Il annonce également une amélioration de la connexion entre le source-to-contract et l’e-procurement, ainsi qu’une refonte de l’interface utilisateur à travers SynerSpace, une page d’accueil repensée et épurée. Enfin, SynerTrade compte lancer un « Community Portal » pour faciliter les échanges entre les parties prenantes des projets, y compris avec ses équipes. Source : Acxias

Philippe de Grossouvre rejoint Ivalua. Philippe de Grossouvre (46 ans, Prépa Sciences-Po, licence de langues et civilisations étrangères) vient de rejoindre Ivalua au poste de Business Development Manager. Possédant plus de huit années d’expérience dans des sociétés informatiques spécialisées dans l’édition de logiciels orientés achats et supply chain, et vingt dans le commercial-marketing, il a notamment occupé les postes de Sales Manager EMEA chez MFG.com puis de Country Manager chez Pool4Tool, avant de fonder le cabinet de conseil Lion and Bee Productions pour accompagner le développement de start-ups. Chez Ivalua, il travaillera principalement sur les dossiers portant sur des projets à l’international. Source : Acxias

Itesoft W4 lance deux nouvelles solutions. Le groupe spécialisé dans l’automatisation des processus métiers et la dématérialisation, né il y a un an du rachat de W4 par Itesoft, dévoile Itesoft. Balance, une nouvelle solution pour maîtriser le traitement des factures fournisseurs. Disponible en mode cloud et on-premise, cette solution permet de mettre en place des processus de contrôle et de validation des factures, avant leur comptabilisation puis leur paiement. Basée sur la plate-forme BPM (gestion de processus métiers) de W4, elle s’intègrerait avec n’importe quel ERP, selon le communiqué. L’éditeur a par ailleurs lancé Itesoft.Inflow, un outil pour optimiser la classification et l’indexation des documents difficiles à traiter de façon automatique. Source : Acxias

Sylob mise sur le cloud et la mobilité. L’éditeur-intégrateur d’Albi, dont le plus abouti des ERP (Sylob 9) couvre le processus achats allant de l’appel d’offres à la commande et au règlement, annonce un chiffre d’affaires de 9,4 millions d’euros pour l’exercice 2015-2016 clos fin juin, en progression de 5,5. Ce bon résultat fait suite à la signature de 31 contrats, avec des entreprises de toute taille, dont la proportion optant pour le mode cloud aurait plus que doublé. En plus d’une série d’améliorations sur les fonctionnalités existantes et de nouvelles possibilités en matière d’accès mobile, la roadmap prévoit une évolution de l’ergonomie pour faciliter encore davantage le travail au quotidien et l’appropriation de l’outil par les utilisateurs. Source : Acxias

Actualités en bref 5 septembre 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Ressources.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

Partenariat d’Ivalua avec Capita. L’éditeur e-achat français annonce avoir conclu un partenariat avec Capita Procurement Solutions, filiale du groupe britannique Capita, avec trois objectifs. Premièrement, la distribution des solutions Ivalua sur les marchés et segments opérés par Capita, en particulier les modules de gestion des fournisseurs, d’administration des contrats et des catalogues, de sourcing, de procurement et de pilotage stratégique, auprès de sa base de clients outre-Manche. Deuxième objectif : la participation du nouveau partenaire au déploiement des projets Ivalua en qualité d’intégrateur. Enfin, à travers ce partenariat, Capita Procurement Solutions intégrera les outils à son offre d’externalisation des processus métiers (BPO) et de services partagés.

Checklist pour la dématérialisation. Itesoft publie un document présentant les quatre principaux critères à examiner lors du choix d’une solution de dématérialisation des factures fournisseurs dans un contexte international : le respect des contraintes réglementaires, l’intégration aux systèmes d’information, la capacité d’adaptation à l’organisation, les langues couvertes. En termes de réglementation, l’éditeur spécialisé y détaille les différents aspects à considérer en fonction des lois et directives locales, notamment en ce qui concerne le mode d’acquisition des factures (EDI fiscal, PDF signé, etc.), la récupération des données, le contrôle de cohérence des montants, la génération de la piste d’audit fiable ou encore l’archivage. Source : Acxias

Nouvelle version pour KDS Neo. L’éditeur KDS annonce la version 16.3 de sa solution de gestion des voyages d’affaires et des notes des frais, KDS Neo, proposant des pages plus ergonomiques à travers une interface utilisateur unifiée. De nouveaux contenus et fonctionnalités sont aussi disponibles grâce à des partenariats avec Booking.com et avec des prestataires de réservation de VTC et de taxis. KDS Neo propose également un module Google Maps de visualisation d’itinéraire et Neo Move, une application fournissant des « informations contextuelles » au voyageur pour lui permettre de mieux gérer ses déplacements. En début d’année, l’éditeur avait lancé un outil d’évaluation du ROI de l’utilisation d’une telle solution. Source : Acxias

Embracing the coming disruption. Rob Bernstheyn, à la tête de l’éditeur américain Coupa Software depuis 2009, publie « Value as a service : Embracing the coming disruption », un ouvrage dans lequel il apporte son éclairage sur les nouvelles règles de concurrence entre les entreprises. En s’appuyant sur son expérience dans le domaine des logiciels de gestion, en particulier pour les achats, il y distille des conseils à destination des dirigeants pour les aider à apporter toujours plus de valeur ajoutée aux clients et à la mesurer, dans un contexte de « disruption » qui voit de nombreuses entreprises traditionnelles basculer vers un modèle « as-a-service ». Editions Greenleaf Book Group, août 2016, 180 pages. Source : Acxias

Actualités en bref 10 juin 2016

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Projets, Ressources.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

Lancement de l’application SAP RealSpend. SAP lance RealSpend, une application financière mobile offrant un accès en temps réel au suivi des dépenses et des budgets sur base de données hébergées sur la plate-forme Hana. RealSpend se charge d’extraire les données pertinentes dans les systèmes financiers centraux, qu’il s’agisse de S/4Hana Finances ou d’outils tiers, pour permettre aux décideurs, en particulier aux achats, d’effectuer des analyses à la demande et de piloter en temps réel leurs activités. Elle évite les écueils des applications Excel, où les données ne sont pas toujours à jour, et des outils décisionnels centraux, trop rigides et peu réactifs. Disponible sur tablette, SAP RealSpend s’installe par simple paramétrage. Source : Acxias

Nouvelle version de la suite Coupa. L’éditeur américain annonce la disponibilité de Coupa R15, la nouvelle version majeure de sa suite e-achat, qui renforce les capacités de personnalisation, en termes de langues notamment (hyper-localisation, suggestion de traduction). Cette version inclut également un moteur de recommandations pour le choix des fournisseurs et la gestion des risques associés, des tableaux de bord optimisés pour la gestion d’inventaire et la possibilité de traiter des commandes créées à partir d’un système tiers. Coupa R15 propose enfin des nouveautés en matière d’e-facturation (modèles optimisés), de sourcing (association de fournisseurs, critères de sélection) et de contrôle des interfaces applicatives (API). Source : Acxias

NTN-SNR optimise son sourcing stratégique. Entité du groupe japonais NTN Corporation basée en Haute-Savoie, NTN-SNR Roulements a choisi de déployer la solution d’Ivalua pour optimiser son sourcing ainsi que la gestion de la relation fournisseurs (collecte d’informations, évaluation de performance, etc.) et des contrats (création, diffusion, contrôle de conformité, renégociation, etc.). En améliorant la collaboration entre la cinquantaine d’acheteurs et leurs interlocuteurs, elle permettra également de mettre en place un processus de suivi de la qualité et des développements produits. Au-delà de la réponse fonctionnelle, NTN-SNR explique son choix par l’ergonomie de la solution et ses capacités d’interfaçage. Source : Acxias

Tout sur la piste d’audit fiable. Deux ans après la mise en application de la réglementation sur la facturation électronique, l’APDC (Association des professionnels et directeurs de comptabilité et gestion), le cabinet Fidal et l’éditeur spécialisé Itesoft publient un livre blanc sur l’évolution des pratiques dans ce domaine. Basé sur une étude auprès de 250 décideurs en entreprise et trois avis d’experts, le document s’intéresse notamment à la « piste d’audit fiable », pour en expliquer le fonctionnement et dresser un état des lieux. Alors qu’aucune entreprise ne reçoit 100 % de ses factures via EDI fiscal ou signées électroniquement, il en ressort que la piste d’audit s’impose progressivement comme la voie de sécurisation à privilégier. Source : Acxias

Actualités en bref 18 mars 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Ressources.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

OJC distributeur de Coupa en France. L’éditeur e-achat américain annonce la signature d’un accord de partenariat avec le cabinet OJC Conseil portant sur la distribution de ses solutions auprès des PME-PMI en France. En élargissant sa cible de clientèle, à travers un réseau de revendeurs toujours plus étoffé en Europe, Coupa entend aider les petites et moyennes organisations de tous secteurs à optimiser la gestion de leurs achats avec une solution « source to pay » couvrant la plupart des volets du processus : analyse des dépenses, gestion de la relation fournisseurs, e-sourcing, gestion des contrats, e-procurement, facturation électronique ou encore gestion des stocks internes. Selon les termes de l’accord, OJC proposera aussi un accompagnement dans l’activation, le paramétrage et le déploiement.

Jardiland optimise son processus achats. Après l’envoi de ses factures clients, le réseau de jardineries vient de confier à Esker la dématérialisation des 24 000 factures fournisseurs annuelles provenant des 80 magasins et de ses différents services, ainsi que la gestion de ses demandes d’achats et des commandes. En s’appuyant sur cette solution, connectée à SAP, le groupe Jardiland entend diviser par cinq le temps de traitement des factures et accélérer ses clôtures comptables, gagner en visibilité pour mieux contrôler les engagements et organiser les opérations, disposer d’une base unique d’informations. Le déploiement est prévu en deux temps, en commençant par les factures de frais généraux sans commandes d’achats. Source : Acxias

Amazon passe les 100 milliards de dollars de revenus. A l’occasion de la publication de ses résultats pour le quatrième trimestre 2015, la plate-forme de commerce électronique américaine annonce un chiffre d’affaires annuel de 107 milliards de dollars, en hausse de 20 %. De plus en plus utilisée par les directions des achats, souvent à travers leurs solutions d’e-procurement, Amazon offre l’accès à des catalogues d’articles dans une gamme étendue de catégories d’achats indirects, principalement liés aux frais généraux. Via son programme Marketplace, le groupe permet aussi aux fournisseurs de faire référencer leurs produits pour les proposer en ligne, moyennant le prélèvement de commissions et de frais de gestion. Source : Acxias

Livre blanc sur la facture électronique. Partant du constat qu’en France, moins de 5 % des factures ont été échangées sous forme électronique en 2015, Yooz (groupe Itesoft) publie un nouveau livre blanc sur le sujet. Après un rappel du contexte et un bref état des lieux, pointant le retard français, le document détaille les trois principaux leviers de développement de l’e-facturation : l’obligation réglementaire pour les fournisseurs du secteur public, la prise de conscience des effets vertueux de la dématérialisation (maîtrise des coûts, accélération des traitements, traçabilité, etc.), l’impulsion donnée par les directions métiers. Il conclut en rappelant que l’enjeu est d’aboutir à un processus achats totalement dématérialisé pour maximiser les bénéfices. Source : Acxias

Actualités en bref 28 mai 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

Deux éditeurs e-achats dans le top 100 français. Seuls deux spécialistes e-achats figurent au dernier classement Truffle 100 des éditeurs de logiciels français, réalisé par le cabinet d’expertise CXP et soutenu par le gouvernement, sur la base du « chiffre d’affaires édition » de 2014 : Ivalua et Groupe Ach@t Solutions, respectivement à la 56ème et à la 85ème place. Etonnamment, ni Hubwoo ni SynerTrade n’apparaissent dans le palmarès. En revanche, on y trouve quelques éditeurs d’ERP (Generix Group, Proginov, Qualiac, Ordirope) ou de solutions de dématérialisation (Esker, Itesoft) couvrant en partie les achats. Selon ce classement, les ventes ont augmenté de 6 % en un an, à 6,6 milliards d’euros, avec une « très sensible progression » du SaaS. Source : Acxias

Le groupe Editions Lefebvre Sarrut adopte B-pack. La maison d’édition française, spécialisée notamment dans la documentation fiscale, sociale et comptable, a automatisé son processus d’e-procurement en choisissant la solution de B-pack. Déployé en moins de vingt jours, pour un projet global de deux mois entre la décision et la mise en production, le système couvre les opérations allant de la gestion des demandes à l’envoi des commandes aux fournisseurs, ainsi que le pilotage des budgets. Combinée à une réorganisation des processus, il a également permis de centraliser et de simplifier l’analyse des dépenses des différentes sociétés du groupe. La seconde phase du projet, intégrant la facturation, est prévue pour la fin 2015. Source : Acxias

Partenariat GFI-Yooz dans la dématérialisation. Le groupe GFI Informatique et Yooz, le prestataire SaaS de l’éditeur Itesoft, annoncent leur partenariat pour proposer une solution commune de dématérialisation destinée au secteur public. Baptisée GFI Phase Web Finances-Yooz, cette solution vient répondre au besoin d’optimisation de la chaîne de facturation des organismes publics, notamment vis-à-vis de la nouvelle obligation en vigueur depuis janvier 2015 autour du protocole d’échange standard (PES). Associée aux logiciels de GFI, elle doit permettre de dématérialiser le processus procure-to-pay en conformité avec cette obligation, pour simplifier les opérations de validation et réduire les délais de paiement. Source : Acxias

L’Ugap au secours de ses fournisseurs. Parmi les mesures récemment annoncées par le gouvernement pour lutter contre les difficultés de trésorerie des petites entreprises, largement liées à des retards de paiement, l’Ugap (Union des groupements d’achat public) mettra à disposition de ses fournisseurs un mécanisme de financement avantageux via sa plate-forme, en collaboration avec La Banque Postale. En parallèle, en plus des nouvelles obligations en matière de facturation électronique qui doivent permettre d’accélérer les traitements, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) accentuera ses contrôles sur le respect des délais par donneurs d’ordres. Source : Acxias

ETUDE – Les portails fournisseurs s’entrouvrent 17 octobre 2014

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

Selon le dernier Baromètre Dématérialisation-Finances, de plus en plus entreprises se dotent d’un portail fournisseurs pour optimiser les échanges et le traitement des documents intervenant dans le cadre des processus achats et finances. Mais la marge de progrès reste importante, notamment en matière d’e-facturation.

Les directions financières et comptables en sont désormais convaincues : la dématérialisation des documents et des processus constitue un levier d’optimisation de la performance globale, du contrôle et de la traçabilité sur les transactions. C’est en tous cas la principale conclusion de la 6ème édition du baromètre de l’APDC (1), la DFCG (2), Itesoft et Mazars réalisé cet été auprès d’un panel de moyennes et grandes entreprises françaises. Cette prise de conscience s’explique d’autant plus que la situation est largement perfectible.

En effet, près de trois entreprises sur cinq jugent actuellement leur processus achats et comptabilité fournisseurs pas (2 %), peu (17 %) ou moyennement (37 %) satisfaisant. Or, dans 85% des cas, les répondants se déclarant plutôt ou très satisfaits de la performance de leurs processus ont déjà mis en place un ou plusieurs outils de dématérialisation. Les entreprises qui ont adopté la dématérialisation mentionnent trois avantages principaux : la diminution des coûts administratifs, l’amélioration du pilotage et de la traçabilité de l’ensemble du processus allant de la création des demandes d’achat au paiement des factures, et la réduction des délais de traitement.

(suite…)

Actualités en bref 8 octobre 2014

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Itesoft voit plus large. Historiquement positionné sur la dématérialisation de documents, Itesoft fait évoluer sa stratégie pour accompagner les entreprises dans l’automatisation de leurs processus métiers. En plus de s’étendre à la gestion des flux électroniques et mobiles, son offre inclut désormais la modélisation, la mise en œuvre, le pilotage et la supervision des différents processus, dans le but d’intégrer toute la chaîne de traitement documentaire.

GRTgaz retient SynerTrade. Le principal gestionnaire du réseau de transport de gaz naturel en France va s’appuyer sur la solution Accelerate de l’éditeur d’origine franco-allemande pour harmoniser ses pratiques d’achats et optimiser les processus associés. A terme, les 1 700 utilisateurs cibles utiliseront l’outil pour la gestion des appels d’offres, des contrats, de la relation fournisseurs et de la performance, ainsi que pour l’analyse des dépenses.

ReadSoft lance Invoice Portal. Avec ce nouveau portail d’e-facturation, l’éditeur français entend mieux accompagner les entreprises alors que les récentes modifications de la législation européenne et leur déclinaison au niveau du code général des impôts accélèrent la transition vers la dématérialisation des factures. Il leur sera notamment plus facile de mettre en place la « piste d’audit » requise.

DPii et Locarchives s’associent. Les deux entreprises ont signé un partenariat pour proposer une solution intégrée de dématérialisation et d’archivage de documents, papiers et électroniques, comme les contrats ou les factures fournisseurs. Tout en assurant la transition vers le numérique, cette solution permet de respecter les durées légales de conservation, de simplifier la gestion du fond documentaire (accès, recherche, etc.) ou encore d’optimiser les coûts.