jump to navigation

La digitalisation, au coeur de la stratégie et des bonnes pratiques achats 30 septembre 2017

Posted by thparisot in Actualités, Ressources.
Tags: , , , , , , , , , , , ,
add a comment

La troisième édition de la Conférence des Achats Indirects, organisée par Acxias et Ressource Consulting, avec le soutien de sept partenaires, a réuni plus de 150 personnes le 27 juin dernier à Paris. Plénière, tables rondes, et ateliers ont permis à chacun de s’enrichir des bonnes pratiques de la douzaine d’experts et responsables achats venus témoigner, après une introduction de Gilles Babinet dédiée à la transformation digitale et son impact sur les processus productifs.

Souvent considérés comme non critiques ou stratégiques, les achats indirects n’en constituent pas moins un important levier de performance pour les entreprises. Leur mise sous contrôle permettrait de réduire de près de 50 % les achats sauvages associés, avec des gisements d’économie de l’ordre de 5 %, pouvant atteindre 15 % sur certains segments. Sans s’étendre sur ces considérations métiers lors de leur mot d’accueil, Bertrand Gabriel, directeur d’Acxias, et Arnaud Perrin, directeur associé de Ressource Consulting, les deux cabinets co-organisateurs de la journée, se sont rapidement effacés pour faire place à Gilles Babinet, attendu par les quelque 150 personnes venues assister à la conférence. Pendant plus d’une heure, et avant un flot de questions témoignant de l’intérêt de l’auditoire pour le sujet, le « Digital Champion » pour la France auprès de la Commission européenne est revenu sur les moteurs de la transformation digitale qui bouleverse actuellement les organisations, et son impact sur leurs processus productifs. En particulier aux achats.

Selon lui, trois facteurs seraient à l’origine de cette transformation : l’augmentation de la puissance machine selon la prédiction de Moore, le potentiel de la multitude (contribution collaborative), la révolution de la donnée (volume, vélocité, variété). « L’une des conséquences, induite par la disponibilité de l’information et la capacité à en rendre le coût (stockage, traitement, etc.) marginal, s’exprime dans les modèles organisationnels, avec comme objectif de s’adapter aux nouveaux cycles d’innovation et d’intégrer des technologies désormais orientées client », a-t-il exposé. « L’organisation autour de plateforme en mode cloud, pour faciliter la mutualisation des données et automatiser les relations entre les interlocuteurs, en brisant la logique de silo, devient fondamentale ».

(…)

> Article intégral disponible via le site de la Conférence, édition 2017

Publicités

Analytique et décisionnel : Le prédictif, moteur de la stratégie 30 juin 2012

Posted by thparisot in Enquêtes, Gestion des risques.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Alors qu’ils se contentaient jusqu’ici d’analyser les événements passés, les systèmes décisionnels utilisés aux achats intègrent progressivement une dimension prédictive. La gestion des risques et la maîtrise des dépenses sont au coeur des enjeux, avec comme objectif d’agir non plus en réaction mais par anticipation, en s’appuyant sur des simulations et des prévisions.

Renaud Dela, Axa :  » Nous n’attendons aucun miracle d’outils dédiés  »

Lionel Willaert, Imerys :  » Eliminer les risques ou les mettre sous contrôle  »

Benjamin Hulot, Veolia Environnement :  » Il serait intéressant de travailler sur des prévisions  »

Zoom > Big data et temps réel, les nouveaux défis

LDA n°207