jump to navigation

Actualités en bref 24 mai 2019

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , , ,
add a comment

InVivo outille ses achats indirects. Un après sa création, la direction achats biens et services du groupe coopératif français InVivo (agriculture, jardinerie et distribution alimentaire, vin), qui emploie 5 500 collaborateurs dans le monde pour un chiffre d’affaires de 5,2 milliards d’euros, a décidé de s’équiper d’une solution digitale. Mené dans le cadre de la digitalisation et de l’internationalisation du groupe, mais aussi dans un contexte de verticalisation des métiers, le projet a conduit au choix de la plate-forme de Determine, d’abord pour sa capacité à répondre aux spécificités du groupe et son approche modulaire. Le calendrier prévoit dans un premier temps le déploiement des modules Procure-to-pay. Suivra la dématérialisation fiscale des factures, puis les modules de sourcing et de gestion des fournisseurs.

Nouvelle levée de fonds pour Ivalua. Deux ans après un premier tour de table, l’éditeur d’Orsay annonce un nouvelle levée de fonds de 60 millions de dollars auprès d’Ardian, l’un des investisseurs historique qui renforce sa présence au capital, et surtout de Tiger Global Management. Désormais valorisée à plus d’un milliard de dollars, Ivalua. dont la management conserve une participation majoritaire, entend profiter de cette levée pour accélérer ses investissements en matière d’innovation produit et de développement international, et pour saisir d’éventuelles opportunités de croissance externe. Avec plus de 300 clients et 450 collaborateurs à travers le monde, l’éditeur a réalisé plus de 60 millions d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier. Il espère dépasser la barre des 100 millions en 2019.

Les pratiques numériques des transporteurs dévoilées. Selon une récente enquête du Comité national routier (CNR), à peine un tiers des transporteurs pratiquent l’échange de données informatisé avec leurs clients et fournisseurs, la proportion augmentant avec la taille de l’entreprise. Le bon de commande serait le document le plus dématérialisé. En revanche, 93 % des répondants déclarent exploiter d’autres données informatiques, en commençant par la géolocalisation de véhicules (83 % de citations) et les temps de service (80 %). La traçabilité des marchandises (20 %) et le suivi des parcours à vide (16 %) restent en retrait. L’enquête révèle enfin que 94 % des transporteurs recourent à des bourses de fret pour trouver des lots, mais encore assez peu à des marketplaces ou plates-formes d’intermédiation.

Le CNA publie son guide des solutions. Le Conseil national des achats (CNA) vient de publier la nouvelle mouture de son « Guide des solutions achats », en format papier et électronique, après l’essai d’une version entièrement numérique en 2018. Diffusé à l’occasion de la dernière Matinale « Digital Achat » organisée par l’association, l’ouvrage de 242 pages se présente comme un annuaire dans lequel les principaux éditeurs du marché présentent sommairement leur solution, leurs axes d’innovation, leur vision du marché et communiquent leurs chiffres et données clés. Si, pour chacun, un radar détaille le positionnement sur les grands axes du processus achats (sourcing, P2P, Supplier network, SRM, contract, compliance), l’absence de détails fonctionnels et techniques rend tout choix difficile.

 

Publicités

Actualités en bref 20 juillet 2018

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Ressources.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

OVH déploie une solution source-to-pay. Pour optimiser ses coûts et ses processus, tout en garantissant la traçabilité et la transparence des opérations, la société d’hébergement internet a choisi de s’équiper d’une solution de gestion des achats, des fournisseurs et des contrats. Après une étude de marché, elle a opté pour la plate-forme source-to-pay de Determine, notamment pour sa facilité à implémenter, son intuitivité, ainsi que sa capacité à répondre aux conditions de sécurité requises par l’activité. La solution satisfait aussi aux exigences du contrôle de gestion et de la comptabilité pour la gestion des budgets, la réconciliation facture, etc. D’abord mis en œuvre en France, le projet concernera à terme une vingtaine de pays.

Le groupe Archiveco avale Locarchives. Surfant sur la vague de la dématérialisation et de la transformation digitale des organisations, Archiveco annonce l’acquisition du groupe Plus SA et de sa filiale Locarchives pour se positionner parmi les acteurs leaders sur le marché du traitement des documents et des archives électroniques et physiques. Dans le domaine des achats-approvisionnements, le nouveau groupe propose des services pour aider les entreprises à gérer leurs appels d’offres, contrats, commandes ou les flux documentaires associés à la logistique (accusés de réception, avis d’expédition, bordereaux, etc.). Envisageant d’autres acquisitions, Archiveco entend réaliser 50 % de ses revenus dans le numérique d’ici 5 ans.

EDF automatise ses réponses aux fournisseurs. Dans le cadre de son programme d’intégration des technologies d’Intelligence artificielle, qui totalise actuellement 21 projets, le producteur d’électricité mène un « pilote opérationnel » autour d’un système visant à automatiser le traitement des 60 000 demandes reçues chaque année par mail de ses 24 000 fournisseurs. Basé sur la solution Owi.Mail, le dispositif doit permettre de qualifier les demandes selon leur complexité puis de mettre en place les réponses adéquates, en se basant sur l’expérience des comptables et l’historique des cas traités. Avec ce projet, baptisé Agate, EDF espère à terme automatiser 60 % des réponses et délester les équipes d’une partie de ce travail fastidieux.

Deux guides sur la dématérialisation des marchés publics. Dans la perspective du 1er octobre 2018, la Direction des affaires juridiques (DAJ) du ministère de l’Economie et des Finances vient de mettre en ligne, sous forme de foire aux questions, deux guides « très pratiques » sur la dématérialisation des marchés publics : l’un, à destination des opérateurs économiques (fournisseurs), l’autre, des acheteurs. Chaque acteur dispose, dans quatre grandes rubriques, des informations essentielles pour faire face à l’échéance : le profil d’acheteur (rôle, outils, données, etc.), les échanges dématérialisés (documents de consultation, gestion des candidatures et des offres, sauvegarde, etc.), la signature électronique et le document unique de marché européen (Dume). Source : Acxias

Actualités en bref 7 août 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Ressources.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

Econocom muscle ses capacités analytiques. Le groupe informatique, qui a acquis SynerTrade l’an dernier via sa filiale Digital Dimension, s’est associé à Tibco Software pour développer une offre globale de gestion des données, depuis leur stockage jusqu’à leur analyse, autour des solutions Spotfire. Cette offre intègre l’approvisionnement et l’installation de la plate-forme, la formation (paramétrage, administration, utilisation, etc.) ainsi que la mise en place de financements adaptés à ce type de projet. Pour valoriser les données, notamment dans le domaine des achats, Spotfire propose un éventail de fonctionnalités incluant l’exploration, la data visualisation, la cartographie, l’analyse prédictive, la création et la diffusion de rapports, etc. Source : Acxias

L’UCPA ausculte ses dépenses avec Easypics. L’Union nationale des centres sportifs de plein air, association à but non lucratif, s’est dotée d’une solution décisionnelle pour améliorer la visibilité sur ses 110 millions d’euros d’achats annuels et mettre en place des plans d’optimisation. Basée sur un partenariat avec le prestataire Easypics, pour le nettoyage des données et la restitution de tableaux de bord, la solution a notamment amélioré la maîtrise du panel fournisseurs, la diffusion des contrats cadres et l’identification de synergies entre les entités du groupe. Elle a permis au service achats, en confirmant ses choix stratégiques, de gagner tant en crédibilité qu’en efficacité, et de franchir une étape supplémentaire dans son développement. Source : Acxias

Intégration d’Esker à Oracle E-Business Suite. L’éditeur lyonnais spécialisé en dématérialisation de documents annonce l’intégration de sa solution à l’ERP Oracle E-Business Suite, permettant aux entreprises qui en sont équipées d’automatiser et de sécuriser le traitement de leurs factures fournisseurs, avec ou sans bon de commande. Cette intégration assure notamment une synchronisation des données des factures et des fournisseurs, un meilleur suivi des opérations sur l’ensemble du processus, et une détection automatique des anomalies. Par ailleurs, il est désormais possible d’approuver les factures à partir d’un téléphone mobile et d’accéder aux archives ainsi qu’à l’historique de traitement directement depuis les modules de l’ERP. Source : Acxias

Guide de Kimoce sur l’optimisation des achats. Pour aider les entreprises à maximiser leurs gains achats, mais aussi à maîtriser les risques associés et à créer davantage de valeur, l’éditeur publie un guide dédié à l’optimisation des opérations. Après une brève introduction sur l’historique et le périmètre de la fonction, le document d’une quarantaine de pages présente de façon synthétique les coûts à chacune des étapes de la chaîne (demande, validation, commande, suivi, réception, facturation, paiement) et surtout différentes pistes d’amélioration. Kimoce insiste notamment sur la mise en place d’un logiciel pour automatiser l’analyse des dépenses, le sourcing, la gestion des demandes et des commandes, la création de catalogues, la facturation. Source : Acxias

Actualités en bref 20 août 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Ressources, Tendances.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

Spend Matters liste les éditeurs clés. Le site d’information sur le marché des solutions e-achats vient de publier ses « 50 to Know » et ses « 50 to Watch« , deux listes d’éditeurs que les décideurs métiers devraient connaître et suivre en 2015-2016. Plutôt complets, ces index non classés offrent toutefois une large place aux sociétés anglo-saxonnes et oublient à l’inverse des acteurs très présents dans l’Hexagone. Parmi les absents figurent notamment B-Pack, qui vient d’intégrer le groupe Selectica, Perfect Commerce et SynerTrade, mais aussi des spécialistes plus modestes comme Oalia ou Oxalys Technologies. De même, aux côtés d’Oracle ou SAP, des éditeurs multilogiciels (dont ERP) comme Microsoft et Qualiac auraient mérités d’être référencés.

La difficile collecte des données fournisseurs. Dans une récente enquête de SharedServicelink et Tradeshift, menée auprès d’une centaine de responsables issus des fonctions finances, achats et comptabilité, près de la moitié (45 %) des acheteurs intéressés par la co-innovation avec leurs fournisseurs avouent qu’ils n’ont aucune donnée pour un tiers de leur panel. Par ailleurs, ceux qui ont essayé d’automatiser la collecte d’informations à travers un portail collaboratif rencontreraient des difficultés pour affilier leurs fournisseurs et les amener à interagir à travers le dispositif. Ces derniers percevraient la proposition comme une contrainte, coûteuse en temps et sans valeur ajoutée à leur niveau. Source : Acxias

Arnauld Batillat rejoint B-pack. Après plusieurs expériences dans le monde de l’édition de logiciel, Arnauld Batillat (48 ans, université Paris I) rejoint B-pack au poste de directeur des ventes. Cette nomination intervient dans le contexte de l’acquisition de l’éditeur par l’américain Selectica, qui entend ainsi renforcer sa présence sur le marché de l’e-achat : en poids et en couverture géographique, d’abord, mais aussi en termes d’offre. L’objectif est de proposer « une solution globale et transverse de type source-to-pay » associant les logiciels des deux sociétés, ainsi que ceux de Iasta, absorbé mi 2014. Dans le domaine spécifique des solutions e-achats, Arnauld Batillat a auparavant travaillé chez Zycus, Hubwoo et Capgemini-IBX.

Nouveau guide juridique de la dématérialisation. La Fédération des tiers de confiance (FNTC) vient de mettre à jour son vade-mecum juridique de la dématérialisation des documents, disponible en version papier et téléchargeable gratuitement sur son site. D’une centaine de pages, ce guide élaboré par le cabinet d’avocats Caprioli & Associés aborde les questions d’ordre réglementaire et jurisprudentiel que se posent les acteurs et utilisateurs du marché du numérique, en particulier pour la dématérialisation des factures et des divers documents intervenant dans le processus achats. Outre les enjeux dans les sphères privée et publique, l’édition 2015 détaille le nouveau règlement européen eIDAS sur l’identification et les services de confiance. Source : Acxias

ACTU – Un guide pour choisir son progiciel d’e-achat 12 mai 2014

Posted by thparisot in Autres.
Tags: , ,
1 comment so far

Un service en ligne lancé par le cabinet de conseil Celge.fr permet aux entreprises de trouver les éditeurs dont l’offre répond le mieux à leur profil et à leurs attentes, en particulier dans le domaine des achats.

Capture écran, Celge - 05-2014 - recadréeLancé il y a quelques semaines, le « comparateur et évaluateur de logiciels de gestion d’entreprise » apporte un réel service aux DSI, directeurs financiers, dirigeants et autres responsables métiers lors du choix d’un outil informatique. Gratuit et sans engagement ni aucune obligation de souscription, et plutôt destiné aux petites et moyennes structures, il permet d’identifier de façon simple et rapide les progiciels apportant la meilleure réponse par rapport à un ensemble de critères.

(suite…)