jump to navigation

Actualités en bref 12 novembre 2018

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

Partenariat entre Tradeshift et Coface. La société américaine Tradeshift et l’assureur-crédit Coface annoncent un partenariat stratégique pour aider les acheteurs et les fournisseurs à prendre des décisions avec une plus grande transparence financière. En combinant leurs écosystèmes métier et leurs expertises, les deux partenaires entendent développer des solutions permettant notamment de se protéger contre le risque de non-paiement, à travers des indicateurs Coface mis à disposition des utilisateurs de la plate-forme Tradeshift, qui revendique 1,5 million d’entreprises connectées dans 190 pays. Dans un premier temps, les informations seront accessibles via une application spécifique intégrée à la plate-forme.

Nouveau module analytique pour Jaggaer. Depuis fin octobre, la solution Advanced Sourcing Optimizer (ASO) de Jaggaer dispose d’un nouveau module, baptisé Data warehouse and Visualization, apportant un niveau accru de visibilité et de contrôle aux entreprises industrielles gérant des dossiers de sourcing complexes : bien de grande consommation, distribution, transport, etc. A travers un tableau de bord unique, reprenant toutes les données essentielles, y compris une analyse détaillé des dépenses et des gains, ces entreprises peuvent mesurer les risques, identifier les éventuels blocages, mener des analyses de tendances ou encore comparer des fournisseurs suivant différents scénarios et périmètres géographiques.

Digitalisation achats-finances chez GTT. La société d’ingénierie GTT (Gaztransport & Technigaz), spécialisée dans la conception de systèmes de confinement pour le transport et le stockage du gaz naturel liquéfié, vient de mettre en production son nouvel outil de gestion des processus Procure-to-pay. Basé sur la solution de Determine, retenue entre autres pour son ergonomie et sa facilité de déploiement (interfaçage, paramétrage, etc.), l’outil a déjà permis des gains de temps, grâce notamment à la possibilité d’approuver les demandes d’achats en deux clics directement depuis les e-mails. Pour garantir la réussite du projet et s’assurer de la prise en compte de leurs attentes respectives, les services achats et finances auraient travaillé en étroite collaboration, selon GTT.

Easypics optimise le sourcing. Le prestataire en nettoyage et enrichissement des référentiels achats-ventes lance un nouvel outil de « sourcing interne », disponible à travers son annuaire des sociétés. Cet outil mondial vise à aider les entreprises à rechercher un partenaire, selon différents critères de tri (catégorie, ville ou région, conformité aux obligations de vigilance), au sein de leur base de contacts et en respectant leur propre segmentation. Selon Easypics, cette approche doit leur permettre de s’adresser à des fournisseurs qu’elles connaissent déjà, sur des marchés maîtrisés en interne, avec au final des gains de temps et d’efficacité. Une fois le dossier terminé, il est possible d’évaluer la prestation, à partir du système de notation mis en place début 2018.

Publicités

Actualités en bref 14 septembre 2018

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Ressources, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , , , ,
add a comment

Easypics intègre la note de risque. Quelques mois après le lancement d’un système de notation accessible depuis les tableaux de bord de sa plate-forme, Easypics annonce l’intégration de la note de risque de solvabilité, ainsi que son historique. Alors qu’avec la montée de la RSE (Responsabilité sociale et environnementale) et l’émergence des lois Sapin 2 et Devoir de vigilance il devient de plus en plus important de pouvoir sécuriser ses achats-approvisionnements, cette information délivre un indice de probabilité qu’un partenaire commercial rencontre un problème de trésorerie au cours des douze prochains mois. Il s’agit d’un score reposant sur une note universelle et internationale de 1 à 100, calculée avec le concours de Creditsafe.

Nouvelle version de la suite Jaggaer. L’éditeur américain, qui s’est renforcé avec les acquisitions de Pool4Tool l’an dernier puis BravoSolution, annonce la sortie de la nouvelle version de sa suite e-achats. Cette version Advantage 18.1 offre notamment la possibilité de conduire des opérations de Category management, avec une visibilité complète pour chaque catégorie, des prévisions, de la planification stratégique et de la gestion de projet, de manière transverse dans la solution. Selon l’éditeur, cette fonctionnalité permet aux équipes de déterminer et gérer collaborativement les risques, de définir les leviers stratégiques, d’évaluer la demande et de définir des méthodes de réduction des coûts.

La signature électronique se démocratise. Hormis la banque-assurance et l’immobilier, précurseurs dans ce domaine, de nombreux secteurs d’activité adoptent aujourd’hui la signature électronique, selon une récente étude du prestataire spécialisé Universign. Si les motivations varient selon les spécificités des secteurs et que chaque cas d’usage nécessite une solution adaptée, la signature électronique est un gage de sécurité lors de la contractualisation, qui permet par ailleurs de s’affranchir des coûts liés à l’impression, l’envoi postal et l’archivage des documents. En termes de processus métiers, les achats n’échappent pas au mouvement, pour tous les documents de la chaîne d’exécution, et en particulier les contrats avec les fournisseurs et les commandes.

Livre blanc sur le « Predictive procurement ». L’éditeur Synertrade, du groupe Econocom, publie un livre blanc sur l’Intelligence artificielle (IA) aux achats, notamment sur ses apports en matière de gestion anticipative des dépenses, ou « Predictive spend ». Après deux chapitres d’introduction consacrés à la digitalisation (objectifs, moteurs de transformation, bénéfices aux achats, etc.), le document d’une quinzaine de pages revient sur l’arrivée des technologies d’IA dans les entreprises, présentant deux approches d’ores et déjà en cours de déploiement : la Robotic process automation (RPA) et les assistants virtuels (Bots). Au-delà, SynerTrade estime qu’il s’agit désormais d’exploiter l’IA pour dépasser la simple analyse et aller vers le prédictif, afin d’anticiper les dépenses.

Etude – Une maîtrise limitée des risques logistiques 4 mars 2016

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , , ,
add a comment

Pour se prémunir des aléas sur leur chaîne d’approvisionnement, les entreprises privilégient la remontée d’alertes sur les événements et l’analyse des risques. Mais les systèmes qu’elles utilisent pour échanger et partager les informations avec leurs partenaires montrent certaines limites.

Juste derrière l’amélioration de la performance et la diminution des coûts, la réduction des risques s’impose parmi les trois défis prioritaires des responsables de la chaîne logistique. Dans l’enquête menée par Generix Group, en août et septembre dernier, auprès de 145 entreprises, huit répondants sur dix la considèrent comme un enjeu « majeur » (29,7 %) ou « important » (49,2 %). Etude Generix, risques SC, capture - recadrage, avec titreSeulement, anticiper les risques, réagir rapidement et minimiser les impacts n’est pas chose facile. Du fait de la mondialisation des échanges, avec des fournisseurs potentiellement très dispersés, et de la multiplicité des parties prenantes (transporteurs, transitaires, ports et aéroports, douanes, etc.), la probabilité de rencontrer des aléas impactant la production, le transport ou le prix augmente. Avec des conséquences immédiate sur la chaîne d’approvisionnement et donc sur la performance de l’entreprise. Selon l’enquête, l’indisponibilité du système d’information constitue le risque le plus impactant, citée par près d’un répondant sur deux. (…)

> Article intégral publié sur Décision-Achats.fr, février 2016

ETUDE – La maîtrise des données fournisseurs, gage d’efficacité 30 septembre 2014

Posted by thparisot in Actualités, Ressources.
Tags: , , , , , ,
add a comment

La bonne gestion des dossiers fournisseurs serait capitale pour optimiser le processus achats et maîtriser les risques, selon la dernière enquête « Tendances Achats » d’Ivalua.

« Une gestion efficace de l’information fournisseurs permet de nombreux gains de performance pour les directions des achats, tant sur le plan opérationnel, en réduisant la charge de travail pour les équipes, qu’au plan stratégique, en termes d’aide à la décision et de maîtrise des risques ». C’est en tout cas le constat dressé par Gérard Dahan, directeur général EMEA d’Ivalua, à la lecture des résultats de la dernière enquête trimestrielle de l’éditeur spécialisé, sur les outils de gestion de la relation fournisseurs et du référentiel associé.

Selon les 283 professionnels (directeurs des achats, acheteurs, responsables SI achats, etc.) européens et nord-américains qui ont répondu entre juin et septembre, un outil de gestion de la relation fournisseurs présente deux avantages principaux : anticipation et maîtrise des risques associés, citées par 75 % d’entre eux, et standardisation des processus au niveau de l’entreprise (72 %). Viennent ensuite le partage d’une vision commune (55 %), l’enrichissement et la mise en qualité des informations (55 %) et l’adoption d’indicateurs de performance globaux pour les fournisseurs (52 %). L’optimisation du portefeuille fournisseurs et la réalisation d’économies arrivent loin derrière.

(suite…)

COLIPOSTE : Gestion intégrée du risque fournisseurs 31 décembre 2012

Posted by thparisot in Reportages.
Tags: , , , , , ,
add a comment

A la recherche d’une solution pour optimiser sa gestion du risque fournisseurs, en environnement SAP, la filiale du groupe La Poste s’est impliquée das le développement et la mise au point d’un nouveau logiciel par un prestataire du marché.

Guidé par la fiabilité du service aux clients, Coliposte, l’opérateur de livraison de colis du groupe La Poste, a été amené il y a un an à renforcer sa gestion du risque fournisseurs. Le déclencheur ? Principalement, les défaillances financières d’un nombre croissant de prestataires de transport et logistique, la première catégorie d’achats avec environ 55% des montants engagés. (…)

> Article publié dans LDA (2012)

Achats durables : L’information au coeur du système 31 janvier 2009

Posted by thparisot in Enquêtes, Gestion des risques, Pilotage de la performance, Référentiels, Relation fournisseurs.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Rares sont les solutions informatiques proposant une gestion spécifique du développement durable pour les achats, hormis les bases de données d’évaluation des fournisseurs, des produits ou des pays. Et ces bases facilitent surtout la réalisation d’un sourcing répondant aux enjeux environnementaux et sociétaux.

Zoom > Dématérialisation : pour un processus durable aux achats

GDF Suez : Une clause spécifique dans tous les contrats

LDA n°169