jump to navigation

Actualités en bref 31 octobre 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Ressources, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

Nouvelle version de Kimoce Achats. Avec Schoelcher, la nouvelle version de sa solution Kimoce Achats, l’éditeur alsacien propose un portail dédié à la gestion des catégories indirectes. Alors que, selon Kimoce, l’acheteur consacre 50 % à 70 % de son temps à des tâches administratives ou transactionnelles, ce portail « full web » permet aux clients internes d’émettre des demandes d’achats à partir d’un catalogue interactif puis de les suivre en temps réel. Il leur offre aussi la possibilité, une fois la marchandise réceptionnée ou la prestation réalisée, de donner une note selon des critères simples : qualité, efficacité, etc. Du côté de l’acheteur « business partner », Schoelcher répond à trois enjeux clés : optimisation des coûts, fluidification des process achats, amélioration de la relation fournisseurs.

Les enjeux de l’IA décryptés. Le Cigref, réseau de grandes entreprises, vient de publier un rapport de 36 pages décryptant les enjeux de mise en œuvre opérationnelle de l’intelligence artificielle (IA) dans les organisations. Selon son analyse, « les projets se concrétisent et semblent se structurer de plus en plus autour d’une vision globale et à long terme », touchant toujours plus de métiers et fonctions dans l’entreprise. Si elle permet d’améliorer des processus déjà existants (lutte contre la fraude, aide à la décision, etc.) et de proposer de nouveaux services (chabots), y compris à travers une « IA as a Service » permettant des prototypages rapides, la technologie répond aussi de plus en plus à des enjeux stratégiques. Source : Acxias

Cegid met la main sur Qualiac. L’éditeur lyonnais de la gamme Yourcegid annonce l’acquisition de Qualiac pour élargir ses marchés et accélérer sa croissance. Avec comme objectif de répondre à ses clients grandes entreprises souhaitant étendre leur partenariat au-delà de la paie, du « talent management » et de la fiscalité, mais aussi de mieux accompagner les organisations de taille intermédiaire dans leur projet, Cegid pourra notamment s’appuyer sur la solution Qualiac Achats, en cours d’enrichissement sur les volets e-sourcing et gestion de la relation fournisseurs. Qualiac continuera dans un premier à distribuer ses produits sous son nom, avant un regroupement sous la seule marque Cegid de l’ensemble des solutions ERP des deux sociétés. Source : Acxias

Croissance soutenue pour l’édition de logiciels. Selon le Top 250 de Syntec numérique, classement qui regroupe 358 éditeurs de logiciels français, notamment dans les achats, le secteur affiche une croissance d’environ 12 % en 2016, à 13,5 milliards d’euros. Elle était de 15 % en 2015. Parmi les tendances marquantes, le syndicat professionnel des entreprises du numérique (services, édition, conseil) souligne la percée du mode SaaS, dont la part dans le chiffre d’affaires global du panel atteint 32 %, soit 7 points de plus qu’en 2015. Cette tendance est particulièrement marquée pour les éditeurs ayant récemment débuté leur activité, puisque près de la moitié de ceux affichant moins de huit ans d’ancienneté privilégient désormais le modèle. Source : Acxias 

Publicités

Actualités en bref 25 septembre 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Ressources.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

Le Groupe Châtel passe à l’e-facturation. Pour optimiser sa comptabilité, gagner en efficacité et améliorer le suivi des opérations, la société de transport et logistique a opté pour la dématérialisation de ses 20 000 factures fournisseurs annuelles. Auparavant, les traitements s’effectuaient manuellement, après récupération des flux de documents en provenance des dix sociétés du groupe réparties sur sept sites. En choisissant la solution d’Esker, interfacée à l’ERP Cegid, le Groupe Châtel a pu accélérer le traitement des factures, avec notamment un gain de temps dans le circuit validation qui compte une cinquantaine d’intervenants et 4 à 6 niveaux d’approbation, sécuriser le processus grâce à une meilleure traçabilité et mieux gérer ses mouvements de trésorerie.

Les 100 éditeurs à connaître ou à suivre. Le site Spend Matters vient de publier ses 50 « to Know » et « to Watch », deux listes d’éditeurs que les décideurs métiers devraient connaître et suivre en 2017-2018. Plutôt complets, ces index non classés font toutefois une large place aux sociétés anglo-saxonnes et oublient à l’inverse nombre d’outsiders. Parmi les absents français figurent notamment Groupe Achats, Oalia, Orgasoftware, Oxalys Technologies ou Per Angusta. De même, aux côtés d’Oracle et SAP, des généralistes comme Kimoce, Microsoft ou Qualiac auraient mérités d’être référencés. En termes de roadmap, Spend Matters souligne la percée des technologies disruptives, telles l’intelligence artificielle ou la blockchain. Source : Acxias

Proactis finalise l’acquisition de Perfect Commerce. Un mois après l’annonce préliminaire, Proactis vient de finaliser le rachat de Perfect Commerce, suite à l’approbation de l’opération par leurs actionnaires respectifs et les autorités de contrôle. Siégeant à Londres, le nouvel ensemble compte environ 450 collaborateurs, au service de plus de 1 000 entreprises dans une centaine de pays, pour un chiffre d’affaires dépassant les 50 millions de livres (55 millions d’euros). Le rapprochement des deux portefeuilles applicatifs permettra d’offrir une solution complète source-to-pay adossée à un business network de plus de 2 millions de fournisseurs. Avec ce rachat, Proactis entend doper ses activités en Amérique du Nord, en Asie et à travers toute l’Europe. Source : Acxias

Livre blanc sur les données de voyages. L’Association française des travel managers (AFTM) publie un livre blanc traitant de l’importance de la donnée dans le cadre de la gestion des déplacements professionnels. Recueillies au fil du processus, de l’expression de la demande au retour du collaborateur, « ces données constituent une richesse qui permet d’étudier l’efficacité des outils et de mesurer la conformité aux différentes procédures internes, dont la politique voyage », rappelle le document édité sous forme de fiches pratiques. L’enjeu serait double : disposer d’informations normées, compréhensibles et répondant aux clés de lecture établies par l’entreprise, d’une part, travailler à leur raffinage et leur enrichissement en continu, d’autre part. Source : Acxias

Actualités en bref 18 septembre 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

Le groupe Rezidor Hotel retient Provigis. Avec 480 hôtels dans plus de 80 pays, dont 11 en France, Rezidor Hotel (groupe Carlson Rezidor) a choisi de faire appel à Provigis pour moderniser son approche en matière d’obligation de vigilance et de vérification des documents réglementaires et légaux de ses fournisseurs. Grâce à un portail web où chacun a un accès correspondant à un certain niveau d’habilitation, les équipes du siège comme celles des différents sites peuvent désormais suivre en temps réel l’avancement des opérations de contrôle de conformité. Complété par des services de relance réalisés par les équipes de Provigis, le dispositif permet aux directions RH des différents hôtels de se concentrer sur des tâches à forte valeur ajoutée.

Nouveau directeur marketing chez Coupa. L’éditeur américain annonce l’arrivée de Chandar Pattabhiram (47 ans, University of Texas) au poste de directeur marketing. Avant de rejoindre Coupa il occupait la même fonction chez Marketo où, avec son équipe, il a réussi à faire évoluer l’offre d’un simple outil d’automatisation des tâches vers une plate-forme d’engagement marketing pour les professionnels. Chandar Pattabhiram a également travaillé pour IBM, Badgeville, Cast Iron Systems, Jamcracker et Andersen Consulting (aujourd’hui Accenture). Parallèlement, Coupa a annoncé un partenariat avec TripActions dans le domaine de la gestion des déplacements et des frais professionnels, avec comme objectif de proposer une solution de pilotage des achats associés.

Norme pour la « numérisation fidèle ». L’Afnor vient de publier la norme NF Z 42-026 relative à la « numérisation fidèle » des documents sur support papier. Fruit de deux ans de travaux, cette nouvelle norme couvre précisément la définition et les spécifications des prestations associées, ainsi que leur contrôle. Ayant vocation à servir de référentiel pour une certification, elle permettra, associée à un système d’archivage électronique certifié NF Z 42-013, et en tenant compte des futures évolutions juridiques sur le statut de l’original, d’envisager l’élimination des originaux papier. Dans le domaine des achats, cette norme va notamment pouvoir s’appliquer aux factures, ou encore aux contrats, accélérant la digitalisation des processus. Source : Acxias

Cinq leaders en e-procurement. Selon la dernière étude de Forrester consacrée à l’offre e-procurement, publiée mi-2017, le marché serait dominé par Coupa, Basware, SAP Ariba, Zycus et GEP. Tenant compte à la fois des caractéristiques de la solution et du profil de la société (stratégie, présence, revenu, etc.), à travers 30 critères d’évaluation, cette étude pointe la complexité d’implémentation des suites couvrant l’intégralité du processus achats et les limites des modules proposés par les ERP. A l’inverse, elle souligne les avantages que peut apporter un réseau fournisseurs intégré. Derrière les cinq leaders, suivent Ivalua, Tradeshift, Jaggaer (SciQuest), Tata CS, BirchStreet, Oracle et Perfect Commerce. Source : Acxias

Actualités en bref 16 décembre 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Ressources, Tendances.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

Le marché des logiciels accélère. Après les +3,5 % attendus pour 2016, en légère hausse sur douze mois, la croissance du marché français de l’édition de logiciels devrait s’accélérer l’an prochain. Selon les dernières prévisions de Syntec numérique, elle devrait s’établir à 4 %, pour un chiffre d’affaires cumulé qui approcherait alors les 12 milliards d’euros. Pour plus de la moitié (53 %) des éditeurs, les carnets de commandes progressent, les secteurs de l’industrie et de la banque-assurance-finance contribuant le plus à la dynamique générale. En termes de technologies, la proportion des « Smacs » (social, mobilité, analytics, cloud, sécurité) continue de croître : elles devraient totaliser 30 % des ventes l’an prochain. Source : Acxias

Un réseau social pour les acheteurs de l’Etat. Pour favoriser la collaboration transverse et la mobilité des intéressés, la Direction des achats de l’Etat (DAE) a mis en place un réseau social professionnel à destination des acteurs de la fonction, en central ainsi que dans les services décentralisés des ministères et les établissements publics rattachés. A sa création, au printemps 2016, la DAE comptait 85 agents. Elle a en charge la définition et la mise en œuvre de la politique des achats de l’Etat, avec comme principal objectif d’augmenter le niveau des économies grâce notamment à des « mutualisations pertinentes ». Parmi ses missions figurent aussi le développement des achats responsables, de l’accès des PME à l’achat public et de l’innovation. Source : Acxias

Mercateo évolue vers l’intermédiation. A l’occasion de la publication de ses résultats 2015, avec un chiffre d’affaires de 200,2 millions d’euros, en hausse de 25 %, l’opérateur allemand de la plate-forme d’achats indirects Mercateo a annoncé la mise en œuvre d’un nouvel outil à destination des fournisseurs, Business Shop. D’ores et déjà disponible en Allemagne, il leur permet de proposer des produits dans un « shop » sur la plate-forme, auquel peuvent se connecter leurs clients. Selon Mercateo, cette fonctionnalité d’intermédiation est amenée à se développer, pour faciliter les relations directes entre acheteurs et vendeurs, contribuant ainsi à la digitalisation de l’écosystème et à l’automatisation des transactions commerciales. Source : Acxias

Les facteurs de succès du purchase-to-pay. Dans sa dernière étude sur le purchase-to-pay, The Hackett Group cite les catalogues, la facturation électronique et l’analyse des dépenses parmi les principaux leviers d’optimisation. Réalisée en 2005 auprès d’un panel d’entreprises matures, en partenariat avec Zycus, cette étude insiste également sur l’importance de la gestion de l’information fournisseurs, en renforçant la mise en qualité des données, et du pilotage des risques. Au-delà de ces recommandations, Acxias préconise un co-sponsorship fort du projet par les directions achats et financière, voire la direction générale, et d’investir sur la conduite du changement à un niveau équivalent aux investissements technologiques. Source : Acxias

Les achats, levier de croissance des ERP 23 mars 2016

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , , ,
add a comment

Alors que le module achats est le plus présent dans les progiciels de gestion déployés dans les entreprises, sa contribution à la performance ne serait pas optimale. Pour rattraper leurs concurrents spécialisés, les éditeurs généralistes doivent encore progresser sur les processus au cœur du métier.

Les achats sont le domaine fonctionnel le plus présent dans les ERP, et plus globalement dans les progiciels de gestion servant de socle au système d’information des entreprises. C’est en tout cas l’un des principaux enseignements de l’enquête de satisfaction du cabinet d’expertise CXP et ERP-Infos, présentés mi-mars en amont des Salons Solutions qui se tiendront du 20 au 22 septembre 2016 à Paris. Cités par 78 % des 747 répondants au questionnaire proposé en ligne entre décembre et février derniers, les achats Etude ERP, CXP, Contribution des modules, adpaté (2)progressent de quatre points sur un an. Ils devancent désormais largement la gestion commerciale (70 %) et la comptabilité (69 %).

Au classement pondéré – en tenant compte de l’ordre de citations – des cinq modules contribuant le plus à la performance de l’entreprise (voir schéma ci-dessus, cliquer pour agrandir), ils cèdent toutefois du terrain, ne se plaçant qu’en deuxième position. Historiquement focalisé sur le volet transactionnel du cycle procure-to-pay (gestion des demandes et des commandes, des catalogues, des flux logistiques, de la facturation, etc.), le module achats des solutions de gestion généralistes pâtit probablement de sa couverture encore limitée du processus de « sourcing stratégique » (analyse des dépenses, appels d’offres et enchères, pilotage de la performance, gestion des contrats, etc.) au cœur du métier. (…)

> Article intégral publié sur Décision-Achats.fr, mars 2016

Etude – Une maîtrise limitée des risques logistiques 4 mars 2016

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , , ,
add a comment

Pour se prémunir des aléas sur leur chaîne d’approvisionnement, les entreprises privilégient la remontée d’alertes sur les événements et l’analyse des risques. Mais les systèmes qu’elles utilisent pour échanger et partager les informations avec leurs partenaires montrent certaines limites.

Juste derrière l’amélioration de la performance et la diminution des coûts, la réduction des risques s’impose parmi les trois défis prioritaires des responsables de la chaîne logistique. Dans l’enquête menée par Generix Group, en août et septembre dernier, auprès de 145 entreprises, huit répondants sur dix la considèrent comme un enjeu « majeur » (29,7 %) ou « important » (49,2 %). Etude Generix, risques SC, capture - recadrage, avec titreSeulement, anticiper les risques, réagir rapidement et minimiser les impacts n’est pas chose facile. Du fait de la mondialisation des échanges, avec des fournisseurs potentiellement très dispersés, et de la multiplicité des parties prenantes (transporteurs, transitaires, ports et aéroports, douanes, etc.), la probabilité de rencontrer des aléas impactant la production, le transport ou le prix augmente. Avec des conséquences immédiate sur la chaîne d’approvisionnement et donc sur la performance de l’entreprise. Selon l’enquête, l’indisponibilité du système d’information constitue le risque le plus impactant, citée par près d’un répondant sur deux. (…)

> Article intégral publié sur Décision-Achats.fr, février 2016

ETUDE – Avec le SaaS, l’EDI monte en gamme 15 décembre 2015

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , , ,
add a comment

En migrant leur système d’échanges informatisés vers le SaaS, les entreprises cherchent à gagner en agilité, à améliorer la qualité de leurs échanges et à mieux satisfaire les besoins métiers face à des volumes en perpétuelle croissance. Le modèle assurerait aussi une meilleure maîtrise des coûts.

Commandes, factures, bons de livraison, demandes diverses… Le nombre de documents qui transitent par voie électronique entre les entreprises ne cesse de Migration SaaS - schema Benefices constatescroître, dans des volumes eux-aussi en constante augmentation. Pour y faire face, beaucoup d’organisations abandonnent leur système d’échange de données informatisé (EDI) traditionnel, basé sur l’utilisation d’un « traducteur » en mode licence, pour basculer dans le coud. Mais comment s’effectue le passage à l’EDI en mode SaaS et, surtout, pourquoi ? L’opération serait principalement dictée par la quête de performance, si l’on en croit les résultats de l’enquête menée par Generix Group et Best Practices SI, en septembre dernier, auprès de 80 grandes entreprises ayant réalisé la migration. (…)

> Article intégral publié sur Décision-Achats.fr, décembre 2015

ETUDE – Avec le digital, la fonction achats prend du galon 1 décembre 2015

Posted by thparisot in Actualités, Ressources, Tendances.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Entrées à petits pas dans l’ère numérique, d’abord pour automatiser les processus transactionnels, les directions des achats mesurent désormais les gains associés à la mise place une stratégie digitale, en termes de coûts mais aussi d’efficacité.

Schema etude Ivalua, Position achats, IT for Business - 112015A l’instar des directions marketing et financières, souvent interpellées sur le sujet, les directions des achats perçoivent très favorablement la transformation digitale de leur activité. Dans l’enquête réalisée par Ivalua auprès de 480 décideurs achats de 321 entreprises dans 29 pays, entre mai et septembre derniers, plus de huit répondants sur dix considèrent la digitalisation de la fonction comme une opportunité. Le digital permettrait d’abord d’améliorer l’efficacité des équipes et la détection des sources d’économies, à égalité avec 72 % de citations, mais aussi le reporting de la performance achats (60 %) et la collaboration avec les directions métiers (52 %). « Avec pour conséquence une montée en puissance de la direction au sein de l’entreprise », explique Caroline Martinot, en charge de l’étude chez l’éditeur. (…)

> Article intégral publié dans IT for Business, novembre 2015

ETUDE – Le yoyo du marché de l’e-achat 27 novembre 2015

Posted by thparisot in Actualités, Ressources, Tendances.
Tags: ,
add a comment

Dans sa dernière étude annuelle sur le marché mondial de l’e-achat, Forrester Research prévoit une hausse des ventes deux fois moins importante cette année qu’en 2014, due au ralentissement de la demande en solutions d’e-procurement et d’e-sourcing. Les réseaux fournisseurs restent le principal vecteur de croissance.

March e-achat 2014-2015, Forrester - 11-2015Après le fléchissement de 2013 suivi d’un redémarrage en 2014, le marché des solutions e-achats marque à nouveau le pas. Selon la dernière étude sectorielle du cabinet Forrester Research, basée sur les résultats et les prévisions de près de 120 éditeurs – dont la plupart de ceux présents en France ­, le total des ventes au plan mondial devrait retrouver un taux de progression à un seul chiffre cette année, autour de 5 %. Deux fois moins que l’an dernier. Si l’hypothèse se confirmait, le marché parviendrait tout juste à dépasser la barre des 6 milliards de dollars, soit environ 5,5 milliards d’euros. (…)

> Article intégral publié sur Décision-Achats.fr, novembre 2015

ETUDE – Les généralistes peuvent mieux faire dans les achats 24 avril 2015

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , ,
add a comment

Si le module dédié aux achats est le plus présent dans les progiciels de gestion déployés dans les entreprises, les utilisateurs n’en seraient pas totalement satisfaits. Pour rattraper leurs concurrents spécialisés, les éditeurs généralistes doivent progresser.

Peut mieux faire. Selon la dernière enquête de satisfaction réalisée par le cabinet d’expertise CXP et ERP-Infos (*), les achats seraient le domaine fonctionnel le plus présent dans les ERP et les logiciels de gestion généralistes déployés dans les entreprises françaises. Cités par près des trois quarts des répondants, ils progressent d’un point sur un an et devancent la gestion commerciale et la GPAO (voir schéma ci-dessous, cliquer pour agrandir). Seulement, au classement – pondéré – des cinq domaines où la valeur ajoutée est la plus forte, ils rétrogradent de deux places, doublés par la gestion commerciale et la comptabilité-finance.

Schema Etude-ERP, CXP, modules-installes - 04-2015Historiquement focalisé sur les transactions d’e-procurement (gestion des demandes et des commandes, des catalogues, des flux logistiques et des stocks, de l’e-facturation etc.), le module achats des solutions intégrées généralistes pâtit probablement de sa couverture insuffisante du processus d’e-sourcing (sélection des fournisseurs, appels d’offres, négociations, etc.), au cœur du métier. Pour autant, les réponses des 757 entreprises participantes, de toutes tailles et tous secteurs d’activité, confirment la position stratégique désormais occupée par la fonction achats et son bon niveau d’informatisation, au moins sur le volet transactionnel.

(suite…)