jump to navigation

Actualités en bref 28 juin 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Ressources, Tendances.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

SynerTrade lance des laboratoires d’idées. L’éditeur e-achat du groupe Econocom annonce Synerlab, un concept de « laboratoire d’idées » pour encourager la co-innovation avec ses clients. Ces derniers, à travers un « groupe de travail actif », pourront participer au développement de la plate-forme Accelerate en suggérant des pistes d’amélioration, et seront informés en avant-première des futures innovations inscrites à la roadmap. Ils pourront également partager des bonnes pratiques avec la communauté et accéderont à des informations dédiées à l’utilisation de la plate-forme : intégration avec des systèmes externes, mise à jour des questionnaires ou des grilles de sourcing, etc. Le premier laboratoire doit être lancé en Italie.

Livre blanc sur le digital et les achats indirects. L’éditeur alsacien Kimoce publie un livre blanc décryptant les « savoir-faire et savoir-être » à développer par les acheteurs indirects à l’ère de la transformation digitale des organisations. Présenté lors d’un tour de France, en collaboration avec le Conseil national des achats (CNA), l’ouvrage d’une soixantaine de pages insiste sur la nécessaire mutation du métier en « business partner », qui positionne les achats comme une fonction créatrice de valeur pour l’écosystème dans une logique d’entreprise étendue. En plus de dresser un portrait-robot du nouvel acheteur indirect, Kimoce explique que le mouvement s’accompagne également d’une (r)évolution des outils et des pratiques.

Les 100 premiers acteurs français du digital. L’édition 2017 du GSL 100, qui propose des analyses et un classement des principales entreprises de l’édition en France, compte quelques spécialistes de l’e-achat tels SynerTrade (Econocom) et Ivalua. Ce dernier s’est d’ailleurs vu attribuer le prix de la « meilleure croissance SaaS », avec une progression de 45 %. Etabli par Tech In France, PwC et le SNJV, ce palmarès inclut également plusieurs acteurs de la dématérialisation (Cegedim, Esker, Itesoft) et des ERP (Generix, Proginov, Divalto, Qualiac, etc.) couvrant en partie la gestion des achats. L’ensemble du secteur du logiciel, des services Internet et du jeu vidéo pèserait 12,2 milliards d’euros (+12 %), hors conseil et intégration.

Feu Vert accélère avec l’e-facturation. Traitant chaque année 430 000 factures pour ses 432 centres-autos répartis en Europe, en provenance de 2 200 fournisseurs, le groupe Feu Vert a choisi la dématérialisation pour automatiser ses processus et redonner de la valeur ajoutée au travail de ses équipes. Alors que la solution d’Esker se charge d’extraire les données de 240 000 factures et de les intégrer dans l’ERP, le reliquat correspond aux exemplaires encore traités par EDI ou concernant des frais généraux sans bons de commande. Selon Feu Vert, neuf factures sur dix ne nécessiteraient plus aucune intervention humaine. Le système aurait ainsi permis de réduire le cycle de 6 jours, améliorant les délais de paiement et la relation fournisseurs. Source : Acxias

Actualités en bref 17 mars 2017

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

De la Demande à l’Offre, nouveau site de mise en relation. La nouvelle plate-forme De la Demande à l’Offre propose de mettre gratuitement en relation acheteurs et fournisseurs, à travers un système d’enchères inversées permettant à tous les utilisateurs d’accéder à l’ensemble des offres et des demandes. Pour l’acheteur, qui dépose son offre à ses conditions, la plate-forme n’impose aucun abonnement ni frais cachés. Seul le fournisseur sélectionné au terme de la procédure paie une commission fixe de 50 euros TTC, qui ne dépend pas de la nature ni du montant de l’opération. Le système d’enchères inversées permet seulement de baisser les coûts en laissant les fournisseurs, qui sont informés par mail si une meilleure enchère est faite, libres de leurs propositions.

Le sourcing stratégique, socle de l’e-achat. Selon l’enquête menée par Gartner pour son Magic Quadrant 2017 des suites de « strategic sourcing », les projets répondraient à trois objectifs principaux : optimisation du processus, citée par 59,2 % des 179 entreprises interrogées, amélioration de la productivité en automatisant les opérations (58,7 %), production d’économies supplémentaires (53,1 %). Dans plus de la moitié des cas (54,7 %), la suite serait utilisée de façon autonome. Lorsqu’elle communique avec une ou plusieurs solutions connexes, il s’agit d’abord d’un ERP (36,3 % de citations) ou d’un outil de procure-to pay (8,9 %). Enfin, moins d’une suite déployée sur cinq (19,7 %) couvrirait la totalité du périmètre cible, en régions ou modules. Source : Acxias

Projet procure-to-pay mondial pour Caterpillar. Le fabricant américain d’équipements (construction, exploitation minière) va déployer la suite procure-to-pay de Coupa à l’échelle internationale, pour améliorer la visibilité sur ses dépenses et optimiser se chaîne d’approvisionnement et de gestion comptable. Le projet, qui concerne les sites centraux du groupe aux Etats-Unis ainsi que 138 usines et bureaux à travers le monde, notamment en France, prévoit en particulier l’activation d’une fonctionnalité de mise en conformité des factures au niveau mondial. Pour faciliter les échanges et les prises de décision, la solution offre une interface réunissant catalogues et contrats fournisseurs sur une même plate-forme. Source : Acxias

Palmarès des champions IT de la croissance. Sur le périmètre de l’informatique (logiciels, services, etc.) et des technologies de l’information, dans l’étude des Echos et Statista répertoriant les entreprises dont le chiffre d’affaires a le plus progressé sur la période 2012-2015, trois éditeurs d’outil e-achat se distinguent : Pixid (36), Ivalua (39), Esker (70). Le classement compte également trois sociétés proposant une solution d’optimisation des achats média mobile (Adxperience, Adyoulike, Madgic) et plusieurs comparateurs de fournisseurs : Selectra (électricité et gaz naturel), JeChange.fr (services). La société Futurmaster, qui édite des logiciels d’optimisation de la supply chain, dans le prolongement des achats, figure également au palmarès. Source : Acxias

Actualités en bref 6 février 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets.
Tags: , , , , , , , , , , ,
add a comment

Dhatim révolutionne la gestion des dépenses. La société Dhatim, qui édite une solution de gestion automatisée des dépenses en mode SaaS, annonce une levée de fonds de 2,5 millions d’euros auprès d’Amundi PEF afin d’accélérer son développement en France et en Europe. Sa plate-forme Conciliator s’appuie sur les technologies d’intelligence artificielle pour extraire et analyser n’importe quelle facture, en particulier sur un moteur de règles breveté qui permet d’automatiser les actions de vérification, de corrélation, de réconciliation et d’optimisation des dépenses. Fondée en 2008 à Paris, Dhatim emploie une quarantaine de personnes en France et à l’étranger (Argentine, Mexique, Singapour), et a réalisé un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros en 2015. Source : Acxias

Cegid Optimise l’analyse de performance. Dans Yourcegid Manufacturing PMI, la nouvelle version majeure de son ERP industriel, l’éditeur lyonnais a ajouté des fonctionnalités décisionnelles pour renforcer l’aide à la décision et au pilotage d’activités, en particulier dans les fonctions achats et ventes. A travers une cinquantaine d’indicateurs, elles permettent d’optimiser la mesure de performance et la définition de plans d’actions, en proposant notamment une vision globale (chiffre d’affaires, classement des fournisseurs, etc.) et détaillée (analyse de sous-ensembles, comparatifs, etc.) sur les achats. Disponible en mode SaaS et on-premise, l’ERP a aussi été enrichi de nombreuses API pour communiquer avec des solutions métiers tierces. Source : Acxias

Castel réduit son cycle de facturation. Pour réduire le temps de traitement de ses 150 000 factures fournisseurs et frais généraux annuelles, le groupe industriel français du secteur des boissons (production et négoce) a opté pour la dématérialisation, qui évite les opérations répétitives tout en facilitant l’archivage, la recherche et la consultation des documents au format électronique. Le dispositif retenu, basé sur les solutions ELOprofessional et DocXtractor d’ELO Digital Office, mises en œuvre par la société DMS, permet d’extraire automatiquement les données et d’accélérer leur traitement. Selon l’équipe projet, le temps de gestion et de validation des factures serait passé de 3 semaines à 3 jours, avec des coûts réduits. Source : Acxias

Résultats record pour Esker en 2016. L’éditeur lyonnais spécialisé en gestion documentaire et en dématérialisation annonce un chiffre d’affaires de 66 millions d’euros en 2016, la « meilleure année depuis sa création », en hausse de 13 % (12 % à taux de change et périmètre constant). Les revenus des solutions en mode SaaS ont progressé de 20 % et pèsent désormais pour plus des trois quarts (77 %) dans l’activité du groupe. Ces bons résultats s’expliquent par la forte récurrence de l’activité, pour près de 80 % du chiffre d’affaires sur le quatrième trimestre 2016, et la signature d’un nombre « historique » de nouveaux contrats. Pour 2017, Esker anticipe à nouveau une croissance organique à deux chiffres. Source : Acxias

Actualités en bref 5 décembre 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Ressources, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , , , , , ,
add a comment

Infor, IFS, NetSuite et Sage gagnent du terrain. Lorsqu’elles optent pour un ERP, dont la couverture du processus achats s’étend progressivement, les grandes entreprises ont pour premier réflexe de se tourner vers les acteurs historiques du marché, en particulier SAP, Oracle et Microsoft. Pourtant, en s’appuyant sur son Top 10 pour 2017, le cabinet Panorama Consulting Solutions souligne la performance de quatre outsiders : Infor, qui se hisse à la 2ème place, IFS (4), NetSuite (6) et Sage (8). A noter que l’éditeur américain Epicor, installé en France depuis 2013, occupe la tête du classement. Le Top 10 des ERP tient compte à la fois des parts de marché, de la couverture fonctionnelle et de critères opérationnels comme le coût et le délai de mise en œuvre.

Partenariat de SynerTrade avec DocuSign. L’éditeur e-achat du groupe Econocom annonce un partenariat avec DocuSign pour accompagner les entreprises dans la dématérialisation de leurs processus achats, en réduisant l’utilisation des documents papiers et en simplifiant les workflows d’approbation. L’intégration de la technologie DocuSign de signature électronique et de gestion des transactions numériques avec la plate-forme SynerTrade Accelerate permettra de fluidifier et de sécuriser les échanges entre les acheteurs et les fournisseurs, notamment lors de la négociation et la finalisation des contrats, tout en réduisant les coûts. A noter que DocuSign est déjà partenaire de plusieurs éditeurs e-achats, notamment SAP Ariba, Determine et SciQuest. Source : Acxias

Deux contrats en Asie pour Ivalua. Poursuivant son développement à l’international, Ivalua annonce la signature de deux contrats en Asie. Le premier, avec le fabricant indien de produits de grande consommation Emami Group, vise à renforcer le processus de sourcing pour optimiser les dépenses, en consolidant la chaîne de consultation et en recourant davantage aux enchères électroniques. Le second contrat, conclu avec le groupe financier malaisien Kenanga (K&N Kenanga Holdings Berhad), porte sur le déploiement d’une solution de sourcing stratégique avec comme objectif de réaliser des économies en raccourcissant les cycles de sélection des fournisseurs et en instaurant des processus de négociation plus rigoureux. Source : Acxias

AD Industrie passe à l’e-facturation. Avec près de 50 000 factures fournisseurs reçues par an et une centaine de responsables dispersés dans l’Hexagone, le groupe spécialisé dans l’ingénierie mécanique et hydraulique a choisi la dématérialisation pour simplifier le processus de validation et de gestion des litiges. Basée sur Esker et intégrée au système de gestion sous Cegid, la solution mise en œuvre améliore également les échanges entre les comptables, les valideurs aux achats et les contrôleurs de gestion, et offre une meilleure visibilité sur les opérations. Après leur traitement (capture des données, numérisation, etc.), les factures sont archivées et consultables par tous les intervenants de la chaîne, pendant dix ans. Source : Acxias

Actualités en bref 18 novembre 2016

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Ressources.
Tags: , , , , , ,
add a comment

SynerTrade lance les enchères externalisées. L’éditeur e-achat du groupe Econocom annonce le lancement d’une offre de gestion externalisée des enchères électroniques. Baptisée Aution-as-a-Service, cette offre s’adresse aux entreprises adeptes de la pratique mais qui, souvent par manque de temps, préfèrent confier leurs projets à des experts. Elle comprend la création et la conduite des opérations, via la plate-forme Accelerate, et éventuellement l’enrôlement et la formation des fournisseurs. Les équipes de SynerTrade peuvent aussi prendre en charge la gestion totale de l’enchère, de la définition de la stratégie jusqu’à la restitution des résultats. Cet accompagnement est proposé de façon ponctuelle, pour un besoin précis, ou durant une période plus longue, en cas de forte activité par exemple.

Esker poursuit son expansion européenne. Après le rachat de CalvaEDI en 2015, Esker renforce sa présence sur le marché de l’EDI en Europe en annonçant la signature d’un accord pour acquérir la société allemande e-Integration. Exploitée depuis plus de 25 ans, la plate-forme de services d’e-Integration couvre la plupart des besoins d’échanges liés aux processus administratifs et logistiques, notamment aux achats. En parallèle, la société propose PROmitea, une solution en mode Cloud pour automatiser les achats, les approvisionnements et la gestion de la relation fournisseurs. Si cette activité sera séparée et restera sous le contrôle de son actionnaire actuel, Esker prendra part au développement en entrant à son capital à hauteur de 20 %. Source : Acxias

Nouvelle version majeure de Coupa. A l’occasion de la conférence Coupa Inspire 2016, qui s’est tenue mi-octobre à Londres, l’éditeur américain a dévoilé Coupa v.16, troisième version majeure de sa plate-forme e-achat. Hébergée sur l’infrastructure Amazon Web Services, cette nouvelle mouture renforcerait les capacités de collaboration et accroîtrait la visibilité sur le traitement des dépenses, selon l’éditeur, facilitant le suivi des résultats au regard de objectifs fixés en amont. Elle offrirait également une série de nouvelles fonctionnalités, notamment autour de la gestion des notes de frais, de la facturation et des approvisionnements. Source : Acxias

Livre blanc sur l’innovation digitale. SAP publie « Reimagine Business Models », un livre blanc traitant des impacts de l’économie digitale sur l’organisation et le fonctionnement des entreprises. Après un bref retour sur l’historique du mouvement de digitalisation au cours des vingt dernières années, le document de 24 pages présente les principales approches adoptées dans différents secteurs d’activité et les bénéfices obtenus, exemples à l’appui. Il identifie six modèles innovants permettant de faire la différence, selon le niveau de maturité et le contexte de l’entreprise, en faisant évoluer les équipes, les compétences et les systèmes d’information. Selon SAP, l’utilisation d’une plate-forme collaborative avec les partenaires serait clé. Source : Acxias

Actualités en bref 26 septembre 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

Partenariat entre Ivalua et Flucticiel. L’éditeur e-achat français annonce un partenariat avec l’intégrateur Flucticiel, spécialisé dans l’automatisation et l’optimisation des processus procure-to-pay. Déjà partenaire de Basware, Dimo Software, Kofax, Qlik et Readsoft, Flucticiel apporte son expertise pour permettre aux deux sociétés de proposer une offre associant un outil global de gestion des achats et une méthodologie de déploiement. Dans le cadre du programme value-added reseller de l’éditeur, il se positionne comme distributeur-intégrateur sur les marchés français et canadien, avec comme objectif d’accélérer la livraison et le retour sur investissement des projets des entreprises ayant fait le choix des solutions Ivalua.

Coupa prépare son entrée en bourse. L’éditeur e-achat annonce avoir déposé une déclaration d’enregistrement en prévision d’une introduction au Nasdaq, le marché boursier des entreprises innovantes aux Etats-Unis, avec comme ambition de lever 75 millions de dollars. Selon son dossier, Coupa, qui compte plus de 500 collaborateurs à travers le monde, a réalisé un chiffre d’affaires de 83,7 millions de dollars sur l’année 2015 (+65 %), pour une perte de 46 millions. La société vient par ailleurs de nommer Steve Winter au poste de Chief Revenue Officer, en charge de superviser et d’optimiser « l’intégration et l’alignement de l’ensemble des activités liées au revenu » telles que les ventes et le marketing. Source : Acxias

Groupe Carso vise la facturation sans papier. Le groupe d’analyses dans le domaine de la santé, de l’environnement et de l’agroalimentaire a choisi la dématérialisation pour accélérer le traitement de ses factures fournisseurs, dont le volume a triplé en dix ans. Désormais, elles sont envoyées directement par e-mail ou courrier à Esker, qui extrait les données pour les comptabiliser dans l’ERP Sage, permettant de rapprocher les factures des bons de commande puis de déclencher le processus de validation. Déployée progressivement depuis 2015, la solution est opérationnelle dans 11 des 18 sociétés du Centre de services partagés (CSP) qui gère 40 000 factures par an avec 2 000 fournisseurs, soit 80 % du volume. Prochain objectif : le zéro papier. Source : Acxias

Rachat de Netsuite par Oracle. Oracle a annoncé son intention d’acquérir Netsuite, spécialiste de l’ERP en mode Cloud, pour un montant évalué à 9,3 milliards de dollars. Soumise à approbation des organes de régulation et conditionnée par différentes modalités, comme la cession par les petits porteurs de Netsuite d’une majorité d’actions, la transaction ne devrait pas être finalisée avant fin 2016. Dans le domaine des achats, l’impact serait modeste puisqu’avec Oracle Procurement Cloud, l’éditeur californien dispose déjà d’une solution adressant la fonction. Incluse dans l’offre ERP Cloud, cette solution peut s’implémenter en complément des modules de gestion de production, des stocks, des finances, etc. Source : Acxias

Actualités en bref 7 août 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Ressources.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

Econocom muscle ses capacités analytiques. Le groupe informatique, qui a acquis SynerTrade l’an dernier via sa filiale Digital Dimension, s’est associé à Tibco Software pour développer une offre globale de gestion des données, depuis leur stockage jusqu’à leur analyse, autour des solutions Spotfire. Cette offre intègre l’approvisionnement et l’installation de la plate-forme, la formation (paramétrage, administration, utilisation, etc.) ainsi que la mise en place de financements adaptés à ce type de projet. Pour valoriser les données, notamment dans le domaine des achats, Spotfire propose un éventail de fonctionnalités incluant l’exploration, la data visualisation, la cartographie, l’analyse prédictive, la création et la diffusion de rapports, etc. Source : Acxias

L’UCPA ausculte ses dépenses avec Easypics. L’Union nationale des centres sportifs de plein air, association à but non lucratif, s’est dotée d’une solution décisionnelle pour améliorer la visibilité sur ses 110 millions d’euros d’achats annuels et mettre en place des plans d’optimisation. Basée sur un partenariat avec le prestataire Easypics, pour le nettoyage des données et la restitution de tableaux de bord, la solution a notamment amélioré la maîtrise du panel fournisseurs, la diffusion des contrats cadres et l’identification de synergies entre les entités du groupe. Elle a permis au service achats, en confirmant ses choix stratégiques, de gagner tant en crédibilité qu’en efficacité, et de franchir une étape supplémentaire dans son développement. Source : Acxias

Intégration d’Esker à Oracle E-Business Suite. L’éditeur lyonnais spécialisé en dématérialisation de documents annonce l’intégration de sa solution à l’ERP Oracle E-Business Suite, permettant aux entreprises qui en sont équipées d’automatiser et de sécuriser le traitement de leurs factures fournisseurs, avec ou sans bon de commande. Cette intégration assure notamment une synchronisation des données des factures et des fournisseurs, un meilleur suivi des opérations sur l’ensemble du processus, et une détection automatique des anomalies. Par ailleurs, il est désormais possible d’approuver les factures à partir d’un téléphone mobile et d’accéder aux archives ainsi qu’à l’historique de traitement directement depuis les modules de l’ERP. Source : Acxias

Guide de Kimoce sur l’optimisation des achats. Pour aider les entreprises à maximiser leurs gains achats, mais aussi à maîtriser les risques associés et à créer davantage de valeur, l’éditeur publie un guide dédié à l’optimisation des opérations. Après une brève introduction sur l’historique et le périmètre de la fonction, le document d’une quarantaine de pages présente de façon synthétique les coûts à chacune des étapes de la chaîne (demande, validation, commande, suivi, réception, facturation, paiement) et surtout différentes pistes d’amélioration. Kimoce insiste notamment sur la mise en place d’un logiciel pour automatiser l’analyse des dépenses, le sourcing, la gestion des demandes et des commandes, la création de catalogues, la facturation. Source : Acxias

Actualités en bref 13 juillet 2016

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

Okaveo, une suite basée sur les modules Loda. A l’origine de Loda et de sa gamme de cinq logiciels dédiés au pilotage des achats, Crop and co lance une solution intégrée pour regrouper l’ensemble, sous le nom Okaveo. Le cabinet entend la mettre en œuvre dans le cadre de toutes ses missions de conseil en stratégie achats, et la proposer aux entreprises à la recherche d’une solution « simple et économique ». En ligne avec les logiciels Loda, qui continueront à être commercialisés mais uniquement sur Internet, Okaveo propose une cartographie consolidée des dépenses, une gestion des plans d’actions achats, un suivi des contrats et des marchés, un tableau de bord achats et des reporting à destination des clients et de la direction générale.

Un trophée de la modernisation pour BPCE Achats. Parmi les lauréats des Trophées des Achats 2016, le GIE de BPCE a reçu la médaille d’or dans la catégorie « Modernisation & Numérisation des processus achats » pour son application Rapid : Ratios d’achat et partage d’informations avec les dirigeants du groupe. En fournissant les indicateurs essentiels au pilotage des dépenses, l’outil permet non seulement d’identifier et de prioriser les actions d’optimisation à engager, mais il assure également la promotion de la filière achats et de sa contribution à la performance globale. Dans la même catégorie, la médaille d’argent est revenue à HRS et Schneider Electric (partenariat), et celle de bronze à la centrale d’achat territoriale Approlys. Source : Acxias

Pileje dématérialise ses factures fournisseurs. Société du Groupe Pileje, le laboratoire éponyme spécialisé dans la micronutrition a choisi de passer à la dématérialisation pour optimiser la gestion de ses 15 000 facteurs fournisseurs annuelles. Assuré par une équipe de huit comptables, leur traitement manuel s’étalait jusqu’alors sur deux semaines en moyenne, ralenti par l’étape de validation auprès des nombreux responsables géographiquement éparpillés. La solution d’Esker, interfacée à l’ERP Cegid existant, a permis de diviser ce délai par deux et d’accélérer les paiements, avec à la clé une amélioration de la relation fournisseurs. La mise en œuvre de la solution au sein des huit autres sociétés du groupe est actuellement en cours. Source : Acxias

Les outils TMS peinent à s’imposer. Alors que les solutions TMS (Transport Management System) se multiplient sur le marché, 43 % des entreprises se serviraient encore d’un tableur pour gérer leurs achats de transport. Selon l’étude réalisée par l’éditeur DDS Logistics et l’Ecole Supérieure du Transport (EST), sur un panel rattaché à la fonction logistique et supply chain, elles seraient aussi 60 % à utiliser le téléphone, le fax et la messagerie électronique comme premiers médias d’échanges avec leurs partenaires. Conscients des avantages d’un TMS (optimisation des coûts, traçabilité des flux, pilotage des données en temps réel, analyse prédictive, etc.), 40 % des répondants envisageraient néanmoins de s’équiper à court terme. Source : Acxias

Actualités en bref 6 mai 2016

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Le numérique dans le viseur des achats. Quatre directions des achats sur dix seulement auraient entamé une réflexion sur leur stratégie digitale, selon la 5ème édition de l’enquête annuelle mondiale de Deloitte sur la fonction. Pour autant, la transformation numérique ferait partie des principales préoccupations des 324 directeurs des achats interrogés, dans 33 pays, avec la réduction des coûts, la participation à la croissance, la hausse du niveau de risque et la pénurie de compétences. L’étude révèlerait ainsi une hausse des dépenses dans les technologies informatiques, en particulier dans des solutions cloud et en libre-service, pour accélérer les processus et en améliorer la précision. Les investissements dans le mobile et les réseaux sociaux seraient également en augmentation.

Un module de gestion de projets pour Oxalys. L’éditeur français Oxalys Technologies annonce le lancement d’Oxa.SPM, un nouveau module pour faciliter la gestion des projets et des activités achats. Applicable à toutes les opérations de pilotage et de suivi (consultations, exécution des contrats, innovation, plans de progrès, etc.), en liaison avec les autres modules de la solution, il propose une méthodologie permettant de structurer et de gérer les projets à partir d’un espace unique où un rôle est attribué à chacun des intervenants. En plus de tracer la réalisation des tâches du projet inscrit dans le processus d’achat, Oxa.SPM propose le partage de fichiers et de documents, une bibliothèque de modèles, des diagrammes et rapports, etc. Source : Acxias

General Electric étend l’utilisation d’OBMS. Utilisateur d’OBMS (Opase Business Management Services) depuis dix ans pour la gestion des ressources externes de ses sites de Massy et Montpellier, Alstom puis General Electric Grid Solutions a étendu l’outil à plusieurs autres entités en France. Après deux mois de déploiement sur les sites de Villeurbanne, Saint-Priest et Aix-les-Bains, le groupe dispose désormais d’une base de données unique et mise à jour en temps réel, lui permettant de mieux gérer les négociations tarifaires et de répondre efficacement aux demandes internes de prestations de services. GE Grid Solutions envisage désormais d’étendre OBMS partout en Europe, en commençant par l’Angleterre et l’Allemagne. Source : Acxias

Esker intègre sa solution à JD Edwards. L’éditeur lyonnais spécialisé en dématérialisation de documents annonce l’intégration de sa solution à l’ERP d’Oracle JD Edwards EnterpriseOne, pour apporter à ses utilisateurs davantage d’efficacité et de productivité tout au long du traitement de leurs factures fournisseurs. Grâce notamment à la synchronisation automatique des données des factures et des fournisseurs, la solution globale fluidifie le processus de validation, y compris à partir d’un terminal nomade, et améliore la gestion des erreurs. Les utilisateurs ont également accès aux archives directement à partir de l’ERP, via un lien web, avec la possibilité de visualiser facilement l’image de chaque facture ainsi que l’historique de traitement. Source : Acxias

Actualités en bref 22 avril 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Ressources, Tendances.
Tags: , , , , , ,
add a comment

BravoSolution atteint les 80 millions d’euros de revenus. L’éditeur italien annonce un chiffre d’affaires de 80 millions d’euros en 2015, en croissance de 12,7 %, fort de 80 nouveaux projets pour des clients souhaitant déployer la suite BravoAdvantage ou en étendre la couverture, en particulier autour de la dernière version BA 16 lancée au début de 2016. L’exercice 2015 aurait ainsi été marqué par une augmentation de 40 % des activations de nouvelles plates-formes et de 50 % du nombre d’utilisateurs. Présent dans 12 pays (18 bureaux) sur quatre continents, avec un effectif total de 635 collaborateurs, BravoSolution revendique aujourd’hui quelque 600 entreprises clientes à travers le monde. Source : Acxias

Dématérialisation à plus de 90 % en 2018. Tous processus métiers confondus, seulement 9 % des traitements en moyenne continueront d’être réalisés sur papier dans les deux prochaines années, selon une récente étude de Xerox auprès de 600 décideurs informatiques opérant au sein de grandes entreprises d’Amérique du Nord et d’Europe de l’Ouest. Pour l’heure, environ la moitié des répondants reconnaissent que les processus de leur entreprise restent largement voire entièrement basés sur le papier, en particulier dans le domaine des achats (55 %). L’étude met en lumière les principales préoccupations liées aux processus papier : le coût et la sécurité d’abord, avec 42 % de citations chacun, suivis de la gestion des données (34 %). Source : Acxias

Ivalua publie un guide du source-to-pay. Pour aider les donneurs d’ordre à optimiser leur performance achats, en particulier dans le secteur industriel, l’éditeur français vient de publier un guide consacré à l’automatisation du processus source-to-pay. Après un bref retour sur le périmètre fonctionnel concerné, le document de 25 pages détaille les six raisons de déployer un outil spécialisé : réduction des coûts, amélioration du contrôle, augmentation de l’efficacité, diminution des risques, accélération de l’innovation, soutien de la croissance. Ivalua y présente également les capacités de ses outils dans ce domaine, en particulier pour les achats directs comme les matières premières, ou ceux liés aux équipements de production. Source : Acxias

Sonia Rykiel rhabille sa comptabilité fournisseurs. Pour gagner en productivité et améliorer sa qualité de service, la maison de prêt-à-porter a choisi de centraliser la gestion administrative de ses onze entités juridiques à travers le monde et de dématérialiser le traitement de ses 20 000 factures reçues chaque année. Emanant de 900 fournisseurs, dans des formats différents selon les pays, ces factures étaient jusqu’ici traitées manuellement dans le cadre d’un processus lourd et chronophage qui induisait des pertes, un manque de traçabilité et des délais de règlement trop longs. En plus des bénéfices pour la comptabilité et les achats, le dispositif d’Esker permettra aux fournisseurs de suivre l’avancement des opérations depuis un portail dédié. Source : Acxias