jump to navigation

Les ERP toujours timides dans les achats 8 octobre 2018

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , ,
add a comment

Selon la dernière enquête de satisfaction des utilisateurs de logiciels de gestion, menée cet été par le CXP avec ERP-Infos, de nombreux aspects restent perfectibles. Dans le domaine de la gestion des achats et des approvisionnements, les éditeurs peuvent notamment faire beaucoup mieux, en particulier sur le volet amont de « strategic sourcing » où les pure-players semblent garder la main.

Historiquement bien positionnés sur l’e-procurement, pour gérer les flux transactionnels allant de de la commande au paiement, les ERP sont toujours à la peine sur le volet purement achats. « Pour la gestion des fournisseurs et des consultations, et plus encore pour le pilotage de la fonction, les solutions spécialisées proposées par les pure-players semblent incontournables », estime Patrick Rahali, directeur et market leader ERP du groupe CXP, qui présentait fin septembre, dans le cadre des Salons Solutions, la dernière mouture de son « enquête de satisfaction » utilisateurs. Basé sur 537 réponses, recueillies d’avril à septembre auprès d’organisations de toutes tailles et tous secteurs, l’« ERP Survey » 2018 révèle que le module « achats et e-procurement » est présent dans moins d’un tiers des entreprises. Il est largement devancé par la « finance-comptabilité », qui continue de caracoler en tête avec 80 % de citations, devant les modules « gestion commerciale » et « immobilisations-trésorerie » (voir schéma ci-dessus).

En ce qui concerne l’ancienneté, plus de la moitié (53 %) des ERP en place ont été installés avant 2010, et même 15 % avant 2000. « Alors que près d’un sur dix a été déployé en 2017 ou est en cours de déploiement, on constate une accélération par rapport aux années précédentes, sans doute pour remplacer les systèmes les plus anciens déployés en masse il y a une vingtaine d’années, au moment du passage à l’an 2000 », précise Patrick Rahali. Si six ERP sur dix sont encore « on premise » et 5 % en mode hybride, le Cloud poursuit également sa progression. Précisément : 28 % sont hébergés en SaaS dans un Cloud privé, 7% dans un Cloud public. Surtout, les entreprises qui n’ont pas encore franchi le pas de l’externalisation en Saas n’y sont pas opposées. Près de trois sur quatre pourraient basculer dans les 12 mois (11 %), dans les 24 mois (21 %) ou à plus long terme (42 %).

Quid du niveau de satisfaction des répondants ? Avec une note moyenne de 6,3 sur 10, contre 6,5 l’an dernier, la satisfaction globale vis-à-vis des solutions est en légère baisse, la quasi-totalité des critères perdant entre 0,4 et 0,6 point. « Ce recul s’explique peut-être par l’attente toujours plus forte des utilisateurs, habitués au confort des applications personnelles qui a beaucoup évolué », analyse Patrick Rahali. Dans le détail, les tendances des éditions précédentes de l’enquête restent inchangées : la fiabilité arrive en tête (note de 6,7), talonnée par la richesse fonctionnelle et l’adéquation au besoin, alors que l’ergonomie et la facilité d’utilisation restent perfectibles. Plus surprenant, la possibilité d’utiliser le progiciel en mobilité semble toujours à la peine. « Alors que les éditeurs multiplient les efforts en ce sens, l’ancienneté du parc explique peut-être les réponses du panel », indique Patrick Rahali. Enfin, la note de satisfaction de l’éditeur (5,6) recule également de 0,5 point, les répondants jugeant souvent sévèrement sa capacité à construire une relation de confiance, à intervenir en cas de nouveau besoin et à les accompagner dans leur transformation numérique.

Publicités

Les achats, levier de croissance des ERP 23 mars 2016

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , , ,
add a comment

Alors que le module achats est le plus présent dans les progiciels de gestion déployés dans les entreprises, sa contribution à la performance ne serait pas optimale. Pour rattraper leurs concurrents spécialisés, les éditeurs généralistes doivent encore progresser sur les processus au cœur du métier.

Les achats sont le domaine fonctionnel le plus présent dans les ERP, et plus globalement dans les progiciels de gestion servant de socle au système d’information des entreprises. C’est en tout cas l’un des principaux enseignements de l’enquête de satisfaction du cabinet d’expertise CXP et ERP-Infos, présentés mi-mars en amont des Salons Solutions qui se tiendront du 20 au 22 septembre 2016 à Paris. Cités par 78 % des 747 répondants au questionnaire proposé en ligne entre décembre et février derniers, les achats Etude ERP, CXP, Contribution des modules, adpaté (2)progressent de quatre points sur un an. Ils devancent désormais largement la gestion commerciale (70 %) et la comptabilité (69 %).

Au classement pondéré – en tenant compte de l’ordre de citations – des cinq modules contribuant le plus à la performance de l’entreprise (voir schéma ci-dessus, cliquer pour agrandir), ils cèdent toutefois du terrain, ne se plaçant qu’en deuxième position. Historiquement focalisé sur le volet transactionnel du cycle procure-to-pay (gestion des demandes et des commandes, des catalogues, des flux logistiques, de la facturation, etc.), le module achats des solutions de gestion généralistes pâtit probablement de sa couverture encore limitée du processus de « sourcing stratégique » (analyse des dépenses, appels d’offres et enchères, pilotage de la performance, gestion des contrats, etc.) au cœur du métier. (…)

> Article intégral publié sur Décision-Achats.fr, mars 2016

ETUDE – Les généralistes peuvent mieux faire dans les achats 24 avril 2015

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , ,
add a comment

Si le module dédié aux achats est le plus présent dans les progiciels de gestion déployés dans les entreprises, les utilisateurs n’en seraient pas totalement satisfaits. Pour rattraper leurs concurrents spécialisés, les éditeurs généralistes doivent progresser.

Peut mieux faire. Selon la dernière enquête de satisfaction réalisée par le cabinet d’expertise CXP et ERP-Infos (*), les achats seraient le domaine fonctionnel le plus présent dans les ERP et les logiciels de gestion généralistes déployés dans les entreprises françaises. Cités par près des trois quarts des répondants, ils progressent d’un point sur un an et devancent la gestion commerciale et la GPAO (voir schéma ci-dessous, cliquer pour agrandir). Seulement, au classement – pondéré – des cinq domaines où la valeur ajoutée est la plus forte, ils rétrogradent de deux places, doublés par la gestion commerciale et la comptabilité-finance.

Schema Etude-ERP, CXP, modules-installes - 04-2015Historiquement focalisé sur les transactions d’e-procurement (gestion des demandes et des commandes, des catalogues, des flux logistiques et des stocks, de l’e-facturation etc.), le module achats des solutions intégrées généralistes pâtit probablement de sa couverture insuffisante du processus d’e-sourcing (sélection des fournisseurs, appels d’offres, négociations, etc.), au cœur du métier. Pour autant, les réponses des 757 entreprises participantes, de toutes tailles et tous secteurs d’activité, confirment la position stratégique désormais occupée par la fonction achats et son bon niveau d’informatisation, au moins sur le volet transactionnel.

(suite…)