jump to navigation

Les chatbots, nouveaux amis des acheteurs 6 novembre 2017

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Portés par la vague de l’Intelligence artificielle, les agents conversationnels ou « chatbots » commencent à investir le monde de l’e-achat. Leur rôle est d’apporter à la fois des réponses aux questions que peuvent se poser les acheteurs lors de l’exécution de leurs missions et une assistance dans l’utilisation des outils.

Sur le terrain de l’intelligence artificielle (IA), en attendant le lancement à grande échelle de fonctionnalités métiers « augmentées », c’est sur un créneau bien particulier que se concentrent aujourd’hui les réalisations des éditeurs e-achats : les chatbots. Il faut dire que l’intérêt des entreprises pour ces « robots conversationnels », qui répondent à des questions à travers des mécanismes de compréhension du langage, s’est renforcé l’an dernier principalement en raison de leur intégration aux applications sur smartphone. Sans doute, aussi, parce que les Gafa (Google, Amazon, Facebook, Apple), les quatre géants américains du numérique, se sont rapidement positionnés sur ce terrain, avec leur propre solution : Now pour Google, Echo et Alexa pour Amazon, M pour Facebook, Siri pour Apple. Sans oublier Microsoft avec Cortana.

Si le concept d’agent conversationnel remonte à plusieurs années, l’innovation réside dans l’intégration de technologies comme le traitement du langage naturel et le machine learning (apprentissage automatique). Grâce à elles, ces interfaces de dialogue s’améliorent au fur et à mesure en fonction des questions, apportant une réelle assistance aux utilisateurs. La dynamique dans ce domaine est telle que le cabinet d’études Gartner prédit que « d’ici 2019, 40 % des entreprises utiliseront activement les chatbots pour faciliter les processus métier en proposant des interactions en langage naturel ». L’intérêt grandissant des éditeurs de progiciels va effectivement dans le sens de cette prévision. Sur le marché des progiciels de gestion généralistes, plusieurs acteurs ont déjà intégré ce type d’outil ou s’apprêtent à le faire (…)

> Article intégral publié dans les Actualités e-achats d’Acxias, octobre 2017

Publicités

Actualités en bref 15 juin 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Pluie d’annonces lors de Coupa Inspire 2017. A l’occasion de son événement Coupa Inspire 2017, qui s’est tenu fin mai à San Francisco, l’éditeur américain a annoncé la disponibilité de la version 18 (R18) de sa suite e-achat. Principales innovations mises en avant : l’intégration de Coupa Payments (uniformisation des processus de paiement dans 170 pays et 140 devises), d’InvoiceSmash (optimisation de la facturation-paiement), de Perfect Fit Insights (indicateurs de performance), de Risk Aware (pilotage des risques) et de Services Maestro (gestion des services complexes, ainsi que le lancement de Coupa Open Buy avec Amazon Business. Coupa a également annoncé l’acquisition de Riskoby (agrégation de données) et sa collaboration avec Sabre.

Partenariat entre IBM et SAP Ariba. SAP Ariba et IBM annoncent une alliance stratégique visant à proposer des solutions e-achats « cognitives » couvrant l’ensemble de la chaîne source-to-settle. En exploitant les technologies SAP Leonardo et IBM Watson spécialisées dans l’intelligence artificielle (IA) et l’Internet des objets (IoT), ces solutions, basées sur la plate-forme Ariba, promettent d’apporter une aide à la décision avancée aux équipes achats dans les domaines de la gestion des fournisseurs, des contrats et des appels d’offres. Dans son communiqué, IBM annonce aussi qu’il travaillera avec SAP pour migrer ses clients actuels et à venir, y compris ceux exploitant la solution e-achat Emptoris rachetée fin 2011, vers Ariba. Source : Acxias

Le Conseil national des achats fait peau neuve. Le CDAF devient le CNA : l’occasion des Universités des Achats 2017, Marc Sauvage, président du Conseil national des achats, a officialisé le changement de sigle de l’organisation et dévoilé son nouveau logo. Au-delà de ces transformations de façade, il a réaffirmé la stratégie actuelle et la volonté d’étendre les actions au-delà des frontières du pays. Au plan national, le CNA a récemment été reconnu d’utilité publique, avec un renforcement de son engagement dans le domaine des achats responsables et de sa dimension normative. Enfin, un groupe de travail a été engagé avec la DFCG sur l’évaluation de la contribution des achats à la performance financière, grâce notamment aux outils. Source : Acxias

Exercice de transition pour Basware. Pour son exercice 2016, Basware annonce un chiffre d’affaires de 148 millions d’euros, en croissance de 3 % sur un an, après les 143,4 millions d’euros réalisés en 2015. Selon l’éditeur finlandais, cette faible progression serait essentiellement liée au changement de modèle, pour faire évoluer l’offre du mode on-premise au SaaS. L’activité autour des solutions dans le cloud aurait d’ailleurs bondi de 95 %. Présent dans une vingtaine pays (Europe, Etats-Unis, Australie) dont la France, en plus de la Finlande, Basware compte aujourd’hui environ 1 400 collaborateurs. Son offre se décline en trois volets : solutions procure-to-pay, network (1 million d’entreprises actives), services financiers. Source : Acxias