jump to navigation

Un SI unique pour tous les acheteurs de l’armée 3 juillet 2018

Posted by thparisot in Actualités, Projets, Reportages.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Pour supprimer les procédures lourdes et complexes, le ministère des Armées a entamé le déploiement d’un système d’information dédié aux achats. Baptisé Alpha, et utilisé à terme par quelque 7 000 acheteurs et prescripteurs, il permettra d’harmoniser les pratiques et d’automatiser les opérations.

Dix ans après le lancement d’un vaste programme de professionnalisation, la filière achats du ministère des Armées (ex Défense) a inauguré mi-mars son nouveau système d’information unique, Alpha. Destiné dans un premier temps aux « emplettes » hors armement, qui représentent un peu moins du quart des 18,5 milliards dépensés chaque année auprès de 29 000 fournisseurs, dans plusieurs centaines de catégories de produits et services (fournitures de bureaux, uniformes, équipements informatiques, contrats d’entretien, etc.), ce système doit permettre de simplifier les processus et d’assurer l’interopérabilité, en particulier avec le progiciel financier Chorus et la plateforme de dématérialisation des procédures de marché de l’État. « Après avoir investi sur la procédure de passation des marchés, nous voulions mettre l’accent sur le volet amont, propre au métier d’acheteur, pour permettre aux équipes de se concentrer sur des tâches à valeur ajoutée, notamment le sourcing et le pilotage », explique Jean-Paul Duffaud, chef du pôle processus et outils à la mission achats du ministère, la structure chargée de tous les aspects support de la filière.

De fait, le fonctionnement était jusqu’ici plutôt anarchique, engendrant de nombreux « irritants ». « Une dizaine de chaînes spécialisées par grandes familles d’achats, chapeautant une trentaine d’entités au total, opéraient sans coordination ni visibilité, à partir d’applications anciennes et de multiples bases MS Access, décrit-il. Dans cette configuration, les acheteurs passaient 20 % de leur temps à rendre compte de leur travail, dans des fichiers Excel, sans modèles communs ni processus de validation automatisé. En ce qui concerne le pilotage de la performance achats, si le système Impact utilisé par les contrôleurs de gestion offrait un premier niveau de mesure, c’était uniquement sur les aspects comptables et en fin d’année ». Principaux bénéfices attendus d’Alpha : une harmonisation des pratiques, une amélioration du pilotage de la fonction et une automatisation des tâches. Et au final, des gains financiers à la fois par des économies sur les achats et par une baisse des coûts opérationnels. « Ce nouveau système, c’est aussi un signe supplémentaire vers tous les fournisseurs », a complété la ministre des Armées, Florence Parly, lors de la cérémonie d’inauguration, faisant notamment référence au respect des délais de paiement.

(…)

> Article intégral publié dans IT for Business, mai 2018

Publicités

Actualités en bref 30 octobre 2016

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Tendances.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

Determine propose un calculateur de ROI. Sur son site internet récemment relooké, l’éditeur américain propose un calculateur de retour sur investissement (ROI) pour un projet de mise en place d’une solution de gestion des achats et des approvisionnements. En distinguant les différents segments du processus (gestion fournisseurs, sourcing & analyse des dépenses, gestion des contrats, procure-to-pay, gestion financière), l’outil se base sur une estimation des économies à attendre en comparaison des pratiques en vigueur dans l’entreprise. S’il reconnait que les résultats de la simulation dépendent de chaque situation, Determine explique qu’en déployant des modules adéquats, la durée d’amortissement peut être réduite.

Les solutions de SAP plébiscitées. Dans l’enquête de l’association des Utilisateurs SAP francophones (USF) présentée à l’occasion de sa convention annuelle d’octobre, l’éditeur recueille 80 % d’options favorables pour la performance de ses solutions. Réalisée par TNS-Sofres au printemps dernier, auprès de 210 entreprises clientes, cette seconde édition révèle par ailleurs une meilleure évaluation des capacités d’adaptation et une plus grande satisfaction du service de maintenance et de support. La perception de la stratégie de SAP en matière d’innovation est elle aussi très positive, avec 53 % à 73 % d’avis positifs selon les items. En revanche, la transparence des règles commerciales et la capacité d’écoute resteraient à améliorer. Source : Acxias

Hausse de 23 % du nombre d’e-factures en Europe. Selon une récente étude de l’EESPA, l’association européenne des prestataires de services de facturation électronique, près de 767 millions d’e-factures auraient été échangées dans la sphère professionnelle (entreprises et services publics) en 2015, un chiffre en augmentation de 23,4 %. Comparée au +3 % de 2014, cette forte hausse s’explique par l’évolution de la réglementation européenne pour obliger les entreprises travaillant avec le secteur public à passer à la dématérialisation. L’EESPA souligne également le rôle des opérateurs de réseaux d’échanges entre acheteurs-fournisseurs, qui leur évitent les liaisons directes et apportent des services à valeur ajoutée. Source : Acxias

Nouveaux services sur le TBN de Perfect Commerce. Un an après l’acquisition de Hubwoo, l’éditeur annonce trois nouveaux services sur The Business Network (TBN), sa plate-forme collaborative entre acheteurs et fournisseurs. En complément de l’outil de création de factures sur le portail dédié, les petits fournisseurs peuvent désormais, après une rapide procédure d’inscription, charger des documents pdf qui pourront ensuite être traités automatiquement. Par ailleurs, en plus de la signature électronique, un environnement conforme aux exigences de la piste d’audit fiable est disponible. Enfin, le réseau TBN a été connecté à Chorus Portail Pro, la plate-forme de l’Etat qui offre aux acheteurs publics un point d’échange unique avec leurs fournisseurs. Source : Acxias

Actualités en bref 20 novembre 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Ressources.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Le Cigref œuvre pour l’ouverture. Le Cigref (réseau de grandes entreprises) vient de publier deux documents dans lesquels les directions des achats trouveront des pistes pour tirer parti au maximum des outils numériques. Le premier, consacré à « l’open innovation », présente quelques éléments clés pour mener à bien cette démarche, comme les moyens financiers, techniques et managériaux à mettre en place. Le second document, un rapport sur « les projets collaboratifs inter-entreprises », met en avant les bonnes pratiques et des recommandations pour adopter avec succès ces nouveaux modes de fonctionnement. Au niveau des achats, les deux analyses répondent notamment aux enjeux liés à l’échange d’information avec toutes les parties prenantes du processus.

Ariba monte en puissance. Près d’une centaine de clients, prospects et partenaires de l’éditeur ont assisté, mardi 3 novembre, à l’étape parisienne de l’Ariba Commerce Summit 2015. En plus des présentations de Concur et Fieldglass, ainsi que quelques témoignages, SAP a détaillé les dernières innovations des applications et du Business network : Ariba Pay (gestion des paiements via un tiers de confiance), Collaborative Supply Chain (gestion des flux d’approvisionnement) ou encore Spot Buy, « un module permettant de se connecter à d’autres communautés », notamment eBay. La mobilité, l’ergonomie (écrans simplifiés, aide contextuelle, recherche intuitive, etc.) et l’interfaçage SAP-Ariba ont également été améliorés. Source : Acxias

Chronopost passe sous OBMS. Membre de DPDgroup, le réseau international de livraison de colis du Groupe La Poste, Chronopost a choisi de s’associer à Opase en retenant sa solution OBMS (Opase Business Management Services) d’achats et de gestion des ressources externes : intérimaires, consultants, prestataires de services, etc. L’entreprise entend ainsi rationnaliser ses processus depuis l’expression de la demande et son traitement par les équipes achats et financières (validation budgétaire, sourcing, appels d’offres, analyse des réponses, etc.) jusqu’au suivi logistique, contractuel, financier et qualitatif des prestations fournies. Après l’assistance technique, Chronopost souhaite étendre l’outil aux projets en forfait. Source : Acxias

Lancement de Chorus Portail Pro. Fin octobre, l’AIFE (Agence pour l’informatique financière de l’Etat) a présenté Chorus Portail Pro, la plate-forme mise à disposition des fournisseurs dans le cadre du passage obligatoire à la dématérialisation des factures adressées à la sphère publique, à partir de 2017. Ce portail, qui sera utilisé par 18 organismes pilotes dès l’été 2016, concerne environ 80 000 entités publiques et 1 million de fournisseurs, pour un total de près de 100 millions de factures par an. Comme le module Chorus Factures du système financier de l’Etat, qu’il remplacera, Chorus Portail Pro proposera plusieurs modes de transmission : échanges EDI, dépôt de PDF simples ou signés, saisie en ligne. D’autres sont à l’étude. Source : Acxias

Actualités en bref 29 juin 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

Cinq technologies de rupture pour les achats. Dans un récent rapport intitulé « Procurement’s next frontier », Accenture identifie cinq technologies de rupture qui pourraient bouleverser la structuration et le fonctionnement des organisations achats dans les cinq à sept ans à venir, en permettant de collecter et d’analyser en temps réel des données plus nombreuses et plus riches. Le cabinet détaille ainsi les concepts de centre commercial virtuel, de système « analytics » dédiés aux achats-approvisionnements, d’espace de travail avec les partenaires, de plate-forme de gestion virtuelle des projets achats, et de réseau fournisseurs. Ces technologies conduiraient à la mise en place d’organisations hybrides, entre les modèles décentralisés et centralisés classiques.

GFI Informatique s’offre Ordirope. Le groupe de services informatiques et logiciels annonce l’acquisition de 100 % du capital de l’éditeur Ordirope dont le produit phare, l’ERP Minos, couvre en partie la gestion des achats à travers un module dédié. Adressant en priorité le monde de la grande distribution, en particulier les négociants et les fournisseurs du secteur, Ordirope emploie plus de 100 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 10 millions d’euros principalement réalisé en France. Avec cette acquisition, GFI Informatique entend renforcer son offre et accélérer les déploiements de Minos à l’international, notamment en Europe (Belgique, Espagne, Luxembourg, Portugal, Suisse) et en Afrique. Source : Acxias

Cofely Endel déploie un portail fournisseurs. Dans la continuité de la mise en œuvre de la solution e-achats de B-pack, la filiale du groupe Engie, spécialisée dans la maintenance industrielle et les projets autour des grands équipements d’infrastructures, a renouvelé sa confiance à l’éditeur pour déployer son portail fournisseurs. Face à la complexité des normes et la diversité de ses métiers, elle souhaitait disposer d’un outil permettant une gestion unique des documents administratifs et des certifications, ainsi qu’un moyen simple de suivre les interactions au jour le jour. Le portail propose également des fonctionnalités de pilotage des plans d’actions et un système de notation basé sur l’envoi de questionnaires. Source : Acxias

Spécifications pour le portail national d’e-facturation. L’Agence pour l’informatique financière de l’Etat (AIFE) a publié les spécifications externes du portail national de facturation électronique qui sera mis gratuitement à disposition des fournisseurs en remplacement de Chorus Factures, le module dédié qui était jusqu’ici intégré au système financier de l’Etat. La mise en œuvre de Chorus Portail Pro 2017 s’inscrit dans le cadre du passage à la dématérialisation des factures adressées aux organismes de la sphère publique, à partir du 1er janvier 2017 pour les grandes entreprises, puis progressivement jusqu’en 2020. A terme, l’AIFE vise un volume total de 95 millions de factures transmises électroniquement chaque année. Source : Acxias

ACTU – Bercy se mobilise pour l’e-facturation 14 novembre 2014

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Le ministère des Finances et des Comptes publics incite les fournisseurs de l’administration à s’intéresser dès aujourd’hui à la dématérialisation pour anticiper l’obligation progressive de transmettre leurs factures au format électronique à partir de 2017.

Comme l’an dernier avant l’été, l’Agence pour l’informatique financière de l’État (AIFE) a profité d’un grand colloque, organisé cette fois mi-novembre, pour faire un point sur la dématérialisation des factures dans les marchés publics et inciter les fournisseurs à franchir le pas rapidement. Il faut dire qu’avec la loi du 2 janvier 2014 de simplification et sécurisation de la vie des entreprises, autorisant le gouvernement à prendre toute mesure pour permettre, en l’occurrence, le développement progressif de la facturation électronique dans la sphère publique, tout s’est accéléré.

Non seulement les services de l’État, obligés d’accepter les factures au format électronique depuis 2012, ne sont plus les seuls concernés, puisque la facturation électronique s’impose désormais aussi aux collectivités territoriales et aux établissements publics, soit 78 000 entités. Mais, par l’ordonnance du 26 juin 2014, le 20141112_140826 - recadreecalendrier de l’obligation progressive a fixé les dates de basculement pour les fournisseurs, en fonction de leur taille : 2017 pour les grandes entreprises et les personnes publiques, 2018 pour les entreprises de taille intermédiaire (ETI), 2019 pour les petites et moyennes entreprises (PME), 2020 pour les microentreprises. « La feuille de route est claire », a souligné Christian Eckert, secrétaire d’État au Budget (photo ci-dessus), dès l’entame de son allocution d’ouverture.

En jeu, 95 millions factures et d’importants gains attendus, en particulier sur les coûts et le temps de traitement. Mais aussi une réduction des délais de paiement, particulièrement attendue par les plus petites entreprises, que l’État s’est engagé à abaisser à 20 jours d’ici à 2017. Précision intéressante : le fournisseur aura la possibilité de suivre l’avancement du traitement de sa facture et bénéficiera de services professionnalisés. « Nous allons bien au-delà de nos obligations européennes, qui n’imposent que l’acceptation des factures dématérialisées », s’est félicité Christian Eckert, en conclusion de son intervention, rappelant au passage que le programme de dématérialisation s’applique aussi aux procédures douanières et de passation des marchés publics.

(suite…)

Actualités en bref 30 avril 2013

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Ressources.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Gestion d’activité : Per Angusta simplifie le pilotage des achats. Créée il y a six mois par Pierre Laprée, la société Per Angusta lance un outil simple et abordable de pilotage de l’activité et de la performance achats.

En bref > GDF Suez : un nouveau SI achats pour favoriser les synergies – SAP : Chorus passe au temps réel – Smile : Guide de l’open source 2013 – CWT : gestion participative des voyages

> Articles publiés dans LDA (2013)