jump to navigation

Actualités en bref 23 janvier 2019

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Ressources.
Tags: , , , , , , , , , , ,
add a comment

L’éditeur Kimoce devient Oslo. Comme l’ensemble des filiales du Groupe Emplio, qu’elle a rejoint à l’automne dernier, la société alsacienne notamment éditrice de Kimoce Achats est devenue Oslo au début de 2019. Ce changement de nom, pour opérer sous une marque unique et conjuguer les savoir-faire, s’accompagne d’une réorganisation du groupe autour de six directions régionales et d’un recentrage des activités, en deux volets : les logiciels et les services. Le portefeuille logiciel, toujours focalisé sur les domaines fonctionnels historiques du groupe (distribution, installation-travaux-maintenance-SAV, achats-facility management), représente désormais la moitié du chiffre d’affaires. Dans le même temps, Pierre-Olivier Thomas a été nommé directeur général de l’ex Kimoce et des autres filiales.

Livre blanc sur les achats cognitifs. L’éditeur américain Jaggaer publie un livre blanc d’une dizaine de pages, en anglais, sur le « cognitive procurement ». Insistant sur la nécessité de libérer les équipes des tâches répétitives et fastidieuses, pour leur permettre de se concentrer sur des missions génératrices de véritable valeur ajoutée (analyse de marché, échange avec les fournisseurs, accompagnement des clients internes, etc.), le document présente de façon succincte les différentes technologies d’intelligence artificielle applicables aux achats. Il évoque notamment les chatbots, ou agents virtuels, pour assister les utilisateurs dans leurs démarches, mais pointe également les possibilités des autres systèmes cognitifs pour anticiper des demandes, identifier des tendances, détecter des risques, etc.

Boulanger s’équipe d’un outil e-achat. Avec une organisation et des processus achats très décentralisés, l’enseigne spécialisée dans les équipements de la maison en électroménager et multimédia a choisi d’unifier ses outils pour optimiser la gestion des commandes et des fournisseurs. En centralisant la gestion des achats et des catalogues, autour d’une base fournisseurs rationalisée et de processus prédéfinis, la solution de Determine, qui aurait également été retenue pour son ergonomie, doit permettre aux utilisateurs de gagner du temps. Boulanger en attend aussi une amélioration de la visibilité sur ses dépenses réalisées et engagées, pour affiner sa stratégie. Le déploiement se limitera d’abord à la direction informatique, puis à une filiale, avant une extension à tout le groupe.

Tradeshift renforce ses fonctionnalités RSE. La plate-forme Tradeshift annonce son association à FRDM (ex Made in a free world) pour aider les entreprises à détecter et à limiter le trafic humain dans leurs chaînes d’approvisionnement mondiales, à travers une application dédiée. Conçue pour analyser les données achats et les fournisseurs, cette application vise à diminuer les risques et à protéger les valeurs de l’entreprise, tout en garantissant la conformité avec les règlementations internationales. Elle permet d’effectuer une surveillance à toutes les étapes de la chaîne, des matières premières aux produits finis. Parallèlement, Tradeshift a annoncé l’acquisition de Babelway et de sa technologie qui facilitera l’intégration « as a service » de solutions tierces à la plate-forme.      

Publicités