jump to navigation

Actualités en bref 8 février 2016

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

Les éditeurs trop frileux à l’international. Il existe une corrélation forte entre le succès des éditeurs français, notamment dans le domaine de l’e-achat, et leur développement à l’international. Ce constat, mis en exergue dans la première étude sur le sujet, a conduit la Direction générale des entreprises (DGE) et l’Association française des éditeurs de logiciels et solutions Internet (Afdel), avec le soutient des cabinet KMPG et CXP Group, à formuler une série de recommandations. Pour réussir, il est nécessaire de développer une culture internationale dans l’entreprise, d’identifier les destinations au plus fort potentiel (sans se limiter aux pays limitrophes), de rechercher un financement adapté et de s’appuyer sur un homme de terrain.

TF1 optimise ses achats de prestations. Le groupe audiovisuel a retenu Opase et sa solution OBMS (Opase Business Management Services) pour optimiser son processus d’achat de prestations intellectuelles informatiques. L’outil, qui permet de faire collaborer les différents acteurs impliqués dans la chaîne de traitement (donneurs d’ordres, acheteurs spécialisés, contrôleurs de gestion, etc.), assure notamment la gestion des appels d’offres et le suivi d’exécution des prestations, en lien avec SAP. Il va également permettre d’optimiser les processus de gestion des ressources externes (intérimaires, consultants, prestataires de services, etc.) du groupe et de ses sept filiales. En 2009, TF1 avait choisi la solution Oalia SPM, comme surcouche à SAP, pour couvrir ces catégories d’achats spécifiques.

SAP en ligne avec ses objectifs. A l’occasion de la publication de ses résultats préliminaires pour le dernier trimestre 2015, mi-janvier, l’éditeur allemand a indiqué que son chiffre d’affaires pour l’ensemble de l’exercice avoisinerait 20,8 milliards d’euros, en hausse de 18 % (10 % à taux de change constant). Les revenus issus de la vente des solutions en mode Cloud, notamment autour de l’offre Ariba, représentent 2,3 milliards d’euros : ils ont plus que doublé (+109 %, +82 % à taux de change constant) par rapport à 2014. Selon les prévisions, ce segment devrait encore enregistrer la plus forte croissance cette année, SAP tablant sur un chiffre d’affaires autour de 3 milliards d’euros, soit une progression de +33 %. Source : Acxias

TPI automatise ses achats avec Sylob. Suite à sa cession par le groupe Areva, TechnoPlus Industries (TPI) a retenu et déployé l’ERP de Sylob pour gérer la totalité de ses activités, notamment le processus achats allant de l’appel d’offres à la commande et au règlement. Du fait de la spécialisation de la société dans la mécanique de précision, principalement pour les secteurs du nucléaire et de l’aéronautique, la précision d’exécution et la fiabilité étaient des critères fondamentaux de choix. TPI avait également une exigence forte en matière de traçabilité. En incluant l’étude de marché et l’important travail de transfert de données depuis l’ERP d’Areva, le projet s’est échelonné sur six mois. Aucun développement spécifique n’a été réalisé. Source : Acxias

Publicités

La Lean pour optimiser le SI achats 8 janvier 2016

Posted by thparisot in Actualités, Ressources, Tendances.
Tags: , , ,
1 comment so far

Après une première session de présentation de l’approche « Lean management », mi-2015, le cabinet Acxias a poursuivi son cycle des « 20 minutes de l’e-achat » consacré au sujet en détaillant un exemple d’application dans le cadre d’un projet d’e-procurement.

Pour illustrer de façon concrète ce que le Lean peut apporter aux achats, Acxias avait décidé de s’appuyer sur un cas réel, en l’occurrence celui visant à améliorer l’utilisation de l’outil d’e-procurement déployé par un grand groupe de l’industrie métallurgique. Le contexte : un environnement applicatif combinant Ariba (gestion des catalogues, Ariba Network) et SAP (modules PM, SRM, MM), destiné à une cible de 600 utilisateurs mais peu exploité. L’approche Lean a été adoptée alors que les effectifs du département achats étaient en diminution et que l’usine cherchait à réduire les coûts d’acquisition des pièces de rechange, en termes de TCO (coût total). La démarche Lean pour améliorer le recours à la solution et étendre l’utilisation des catalogues, a été décomposée en 5 étapes : définir, mesurer, analyser, améliorer, contrôler. Cela, afin de clarifier l’approche et fixer des jalons. (…)

> Article intégral publié dans les comptes rendus des « 20 minutes de l’e-achat » d’Acxias, mai 2015

Actualités en bref 20 novembre 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Ressources.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Le Cigref œuvre pour l’ouverture. Le Cigref (réseau de grandes entreprises) vient de publier deux documents dans lesquels les directions des achats trouveront des pistes pour tirer parti au maximum des outils numériques. Le premier, consacré à « l’open innovation », présente quelques éléments clés pour mener à bien cette démarche, comme les moyens financiers, techniques et managériaux à mettre en place. Le second document, un rapport sur « les projets collaboratifs inter-entreprises », met en avant les bonnes pratiques et des recommandations pour adopter avec succès ces nouveaux modes de fonctionnement. Au niveau des achats, les deux analyses répondent notamment aux enjeux liés à l’échange d’information avec toutes les parties prenantes du processus.

Ariba monte en puissance. Près d’une centaine de clients, prospects et partenaires de l’éditeur ont assisté, mardi 3 novembre, à l’étape parisienne de l’Ariba Commerce Summit 2015. En plus des présentations de Concur et Fieldglass, ainsi que quelques témoignages, SAP a détaillé les dernières innovations des applications et du Business network : Ariba Pay (gestion des paiements via un tiers de confiance), Collaborative Supply Chain (gestion des flux d’approvisionnement) ou encore Spot Buy, « un module permettant de se connecter à d’autres communautés », notamment eBay. La mobilité, l’ergonomie (écrans simplifiés, aide contextuelle, recherche intuitive, etc.) et l’interfaçage SAP-Ariba ont également été améliorés. Source : Acxias

Chronopost passe sous OBMS. Membre de DPDgroup, le réseau international de livraison de colis du Groupe La Poste, Chronopost a choisi de s’associer à Opase en retenant sa solution OBMS (Opase Business Management Services) d’achats et de gestion des ressources externes : intérimaires, consultants, prestataires de services, etc. L’entreprise entend ainsi rationnaliser ses processus depuis l’expression de la demande et son traitement par les équipes achats et financières (validation budgétaire, sourcing, appels d’offres, analyse des réponses, etc.) jusqu’au suivi logistique, contractuel, financier et qualitatif des prestations fournies. Après l’assistance technique, Chronopost souhaite étendre l’outil aux projets en forfait. Source : Acxias

Lancement de Chorus Portail Pro. Fin octobre, l’AIFE (Agence pour l’informatique financière de l’Etat) a présenté Chorus Portail Pro, la plate-forme mise à disposition des fournisseurs dans le cadre du passage obligatoire à la dématérialisation des factures adressées à la sphère publique, à partir de 2017. Ce portail, qui sera utilisé par 18 organismes pilotes dès l’été 2016, concerne environ 80 000 entités publiques et 1 million de fournisseurs, pour un total de près de 100 millions de factures par an. Comme le module Chorus Factures du système financier de l’Etat, qu’il remplacera, Chorus Portail Pro proposera plusieurs modes de transmission : échanges EDI, dépôt de PDF simples ou signés, saisie en ligne. D’autres sont à l’étude. Source : Acxias

Actualités en bref 18 septembre 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Un centre d’expertise Ariba chez Acxias. Afin de répondre à la demande croissante de ses clients, le cabinet de conseil en e-achats a choisi de se doter d’une équipe d’experts pour accompagner les entreprises dans leurs projets d’intégration, d’implémentation, d’administration de données et de support autour des solutions Ariba (groupe SAP). « Cette configuration ne remet pas en cause l’indépendance du cabinet vis-à-vis des éditeurs de solution, mais vise à mieux valoriser notre expertise dans ce domaine et à mutualiser nos compétences au profit de plusieurs clients », précise Bertrand Gabriel, directeur général d’Acxias. L’équipe d’une dizaine de personnes, dont la direction technique est confiée à Erika Perrotin-Berthet, sera progressivement renforcée.

Deutsche Telekom renforce son système. Souhaitant optimiser son système d’information achats, le géant allemand des télécoms aurait décidé de déployer l’ensemble de la suite d’Ivalua pour remplacer ou compléter la solution d’Emptoris, passée en 2012 dans le giron d’IBM. Le périmètre couvert reste à préciser, sachant que les achats de production (terminaux, équipements réseaux, services de plates-formes, etc.) de Deutsche Telekom sont gérés depuis 2011 par Buyin, une co-entreprise détenue à parts égales avec France Telecom. Cette mutualisation excluait quelques familles d’achats locales, comme les travaux publics, les catégories indirectes et les achats de capacité de réseaux auprès d’autres opérateurs.

DPii optimise l’e-facturation fiscale. La société DPii Télécom & Services, spécialisée dans les outils et les services de dématérialisation, dévoile une nouvelle solution permettant d’optimiser la gestion des factures fournisseurs et de réduire leur temps de traitement. Baptisée EDC Finder, cette solution évite la « piste d’audit », nécessaire pour prouver l’authenticité de l’origine, l’intégrité et la lisibilité des documents, en garantissant le contrôle et l’intégration des zones (code fournisseur, taux de TVA, etc.) des factures conformes à la certification RGS. Une fois les factures électroniques envoyées par les fournisseurs à une adresse dédiée, EDC Finder permet de les signer légalement, puis d’effectuer le suivi et l’archivage. Source : Acxias

L’Oréal confie la gestion de sa vigilance à Provigis. Désireux de travailler avec des entreprises en règle et sécurisées, L’Oréal a choisi Provigis pour l’aider dans sa démarche RSE et la lutte contre le travail illégal. Pour gérer l’obligation de vigilance du groupe de cosmétiques, le prestataire prend en charge la collecte et la vérification des documents réglementaires et légaux de ses fournisseurs et sous-traitants, et permet à ses équipes d’y accéder en temps réel via un tableau de bord unique ou directement depuis ses systèmes internes. En complément, Provigis peut fournir des notations ou proposer une mise à jour des données grâce à des partenariats avec plusieurs acteurs de l’information financière et RSE. Source : Acxias

ACTU – Ariba passe à la vitesse supérieure 12 août 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre.
Tags: , ,
add a comment

En annonçant une mise à niveau de ses solutions, l’éditeur historique sur le marché de l’e-achat a rassuré ses clients et rappelé par la même occasion à la concurrence qu’il faudrait encore composer avec lui.

Depuis son rachat par SAP, en 2012, Ariba était resté très discret. A tel point que le marché commençait à se poser de sérieuses questions quant à sa stratégie et à l’évolution de son offre. Mais en l’espace de quelques semaines, une série d’annonces vient de relancer la machine. Une nouvelle version de l’Ariba Network est d’abord disponible depuis le 18 juillet. Sans modifier les instances déployées par les clients (personnalisation, choix d’options, etc.), elle prend notamment en compte de nouveaux formats de document, comme la dernière version de cXML, le Commerce eXtensible Markup Language. Selon les derniers chiffres communiqués par SAP, l’Ariba Network référencerait aujourd’hui quelque 1,8 million d’entreprises dans 190 pays, pour un volume de transactions annuel dépassant les 600 milliards de dollars. Plus impactante, en termes de confort et de simplicité d’utilisation, la seconde annonce concerne une refonte à compter du 25 juillet des interfaces des applications Ariba : tableau de bord de navigation générale, pages de présentation des workflows, rapports d’analyse. Sur ce dernier point, SAP a également annoncé l’intégration de sa technologie de base de données « In Memory » HANA dans les outils de reporting d’Ariba, pour simplifier l’architecture et permettre des analyses en temps réel. En complément, de nouvelles versions des fonctionnalités proposées en mode nomade, sur plate-forme iOS actuellement, sont disponibles. Leur déclinaison pour Android est en préparation.

Source : Acxias

ETUDE – Les éditeurs e-achats passés au crible 19 juin 2015

Posted by thparisot in Actualités, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,
1 comment so far

La nouvelle édition du baromètre Acxias des solutions e-achats et e-procurement met en exergue les forces et les faiblesses des principaux éditeurs présents sur le marché français. Elle identifie par la même occasion diverses pistes d’amélioration pour mieux conduire et réussir les projets d’informatisation de la fonction.

Couverture, Barometre Acxias 06-2015 - recadreeS’il faudra attendre le livre blanc de septembre pour les résultats détaillés, Acxias a présenté mardi 16 juin les grandes tendances de son Baromètre 2015 des solutions e-achats et e-procurement. Réalisée en ligne via un questionnaire proposé de mi-mars à mi-avril dernier, l’enquête mesure la satisfaction des entreprises utilisatrices vis-à-vis de leur principal outil de gestion des achats et des approvisionnements, et surtout de leur éditeur. Globalement, les réponses des 68 répondants (directeurs et responsables achats, acheteurs, chefs de projet, responsables de systèmes d’information achats, etc.), représentant un panel de soixante entreprises de tous secteurs et de toutes tailles (60 % de grands groupes), se veulent plutôt encourageantes. Néanmoins, le cabinet souligne une grande disparité entre les évaluations des quinze acteurs cités (*), et une dégradation parfois importante pour certains d’entre eux, sur quelques aspects, par rapport à l’édition précédente de 2012-2013. Le baromètre s’achève aussi sur un bilan étonnant : s’il fallait recommencer, plus d’une entreprise sur cinq (21 %) ne ferait pas le même choix de solution et d’éditeur, une proportion en hausse de 7 points en trois ans. (…)

(*) Ariba (groupe SAP), B-pack, BravoSolution, Capgemini-IBX, Coupa, IBM-Emptoris, Ivalua, Oalia, Per Angusta, Perfect Commerce, Saleforce, SAP (hors Ariba), Seres, Sievo, SynerTrade

> Article intégral publié dans les Actualités e-achats d’Acxias, juin 2015

ACTU – Le grand soir des systèmes d’information achats 5 juin 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , , , ,
add a comment

A l’occasion de la soirée organisée fin mai par la CDAF (Compagnie des dirigeants et acheteurs de France) sur le thème de l’efficience et de l’innovation de la fonction achats à travers ses outils, une poignée d’éditeurs et d’entreprises utilisatrices ont fait un point sur le marché. Entre conseils et doléances, chacun a pu partager son expérience et échanger avec les autres, devant un auditoire impressionnant.

Plus de 500 décideurs achats, DAF et DSI avaient coché la date dans leur agenda. Jeudi 21 mai au soir, c’est Soiree CDAF - 21-05-2015donc devant une salle comble que six éditeurs et prestataires e-achats (BravoSolution, Coupa, Ivalua, MyProcurement, SAP-Ariba, SynerTrade) ont pu exposer leur vision de l’offre et des projets, en préambule de la présentation d’un Livre blanc consacré aux systèmes d’information de la fonction. Avant eux, les décideurs achats de quatre entreprises utilisatrices, que certains auront jugées trop grandes et exemplaires pour représenter le marché, avaient planté le décor en présentant leur chantier d’informatisation et les vertus des outils.

« Nous sommes passés d’une gestion amatrice à une gestion professionnelle », a tranché d’emblée Arnaud Minvielle, directeur général du GIE en charge des achats au sein du groupe BPCE, soutenu dans son analyse par Claude Bordier, chargé de mission SI achats à la RATP : « Les outils rendent la vie de l’acheteur plus simple, en facilitant notamment la transversalité amont et aval ». Ils permettent « la standardisation et la simplification des processus », a renchéri Michel Jullien, vice president, procurement financial control & administration chez Sanofi, citant également l’enjeu de conformité et de gestion du risque. Pour Jean-Pierre Vignes, directeur des achats non marchands chez Carrefour, la mise en place d’outils répond d’abord à un enjeu d’efficacité, pour ne pas dire de productivité, dans le but d’« augmenter le volume négocié par collaborateur ». (…)

> Article intégral publié dans les Actualités e-achats d’Acxias, juin 2015

 

Actualités en bref 1 juin 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

Ivalua, champion de la croissance. Avec des ventes en progression de plus de 40 % en 2014, l’éditeur e-achats arrive au 5ème rang des entreprises aux plus fortes croissances du Top 100 Digital, le classement des acteurs français du logiciel, des services internet et du jeu vidéo de l’Afdel, le SNJV et PwC. L’an dernier, ces acteurs ont totalisé 8,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires (hors conseil et intégration), en hausse de 13 % sur un an. Ivalua se classe également dans le Top 20 des entreprises ayant enregistré la plus forte hausse sur le marché du SaaS, avec 14 millions d’euros pour un chiffre d’affaires total de 19 millions d’euros. Il est devancé par deux autres spécialistes (Esker et Hubwoo) et deux éditeurs d’ERP couvrant les achats (Proginov et Generix Group).

BravoSolution de positionne sur le procure-to-pay. Au terme de la grande soirée sur les SI achats organisée mi-mai par la CDAF (Compagnie des dirigeants et acheteurs de France), Patrick de Coucy, directeur général France de BravoSolution, a annoncé qu’une solution « en propre » couvrant l’ensemble du cycle source-to-pay serait bientôt disponible. Avec une offre cantonnée au volet amont du processus achats (analyse des dépenses, e-sourcing, contrats, etc.) et à la « gestion du capital fournisseurs », en plus de prestations de service (conseil, intégration, support), l’éditeur italien s’appuyait jusqu’ici sur son partenariat mondial avec Basware pour couvrir l’e-procurement et pouvoir proposer une solution e-achats globale. Source : Acxias

Ariba distingué par le groupe Auchan. Lors de la première édition de sa convention fournisseurs « Win Together », organisée fin avril, la direction des achats indirects du groupe Auchan a récompensé l’éditeur Ariba (groupe SAP) au titre de l’Innovation « 2.0 ». La solution est aujourd’hui utilisée par plus de 10 000 collaborateurs et 15 000 fournisseurs au sein de 28 entités. Deux autres Trophées « Innovations fournisseurs » ont été remis, d’une part à Schneider Electric (programme d’efficience énergétique), d’autre part à Lafortezza (meuble de caisse dernière génération). Les 250 sociétés qui avaient fait le déplacement à Villeneuve-d’Ascq ont pu découvrir les orientations et les besoins du distributeur pour les années à venir. Source : Acxias

Bouygues Telecom passe à l’e-facturation fiscale. Pour intégrer plus facilement les factures fournisseurs dans son système d’information, et ainsi réduire les délais et les coûts de traitement, l’opérateur télécom déploie la dématérialisation fiscale en s’appuyant sur la plate-forme Global Information Services (GIS) de Cegedim. Sur les 3 000 fournisseurs actifs, le projet cible en priorité les 20 % produisant 80 % des flux, pour un total qui approcherait les 250 000 factures par an. En plus du traitement des documents reçus au format EDI ou PDF signé et de leur archivage dans un coffre-fort électronique, le prestataire accompagnera Bouygues Télécom pendant deux ans dans son travail d’affiliation des fournisseurs. Source : Acxias

Actualités en bref 30 avril 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

Air France-KLM migre vers Tradeshift. Près de six ans après avoir démarré la dématérialisation des factures, à travers la plate-forme InvoiceWorks­ de l’International Air Transport Association (Iata) fonctionnant sous SAP/B-process, Air France-KLM a décidé de migrer vers Tradeshift. Dans un premier temps, la solution se limitera aux fournisseurs à l’origine des plus importants volumes, pour un total d’un demi-million de factures par an, avec comme objectif de réduire les temps et les coûts de traitement. Au-delà, la compagnie aérienne entend aussi s’appuyer sur la plate-forme pour gérer ses flux d’approvisionnement et pouvoir se rapprocher des quelque 500 000 sociétés référencées sur le réseau de Tradeshift dans 190 pays. Source : Acxias

Ivalua garde le rythme. Avec un chiffre d’affaires 2014 en progression de « plus de 45 % », à environ 19 millions d’euros, l’éditeur français reste dans la dynamique des +50 % enregistrés en 2013. Cette performance s’explique par un taux de fidélisation de 98 % et des accords avec plus de trente nouveaux clients, dont une dizaine autour de la suite complète, en France mais aussi à l’étranger. Au cours des douze derniers mois, Ivalua a en effet accéléré son développement à l’international, en ouvrant notamment des bureaux au Brésil et au Canada. Du fait de cette expansion rapide, les effectifs ont également bondi, pour dépasser la barre des 150 collaborateurs à travers le monde après 15 années d’existence. Source : Acxias

Quatre leaders en procure-to-pay. Selon la dernière étude de Gartner consacrée aux suites « procure-to-pay » pour les achats indirects, Coupa et Ariba (groupe SAP) apporteraient les meilleures réponses, respectivement en tête sur l’axe de la « vision » et celui des « capacités d’exécution ». À leurs côtés dans la catégorie des « Leaders », figurent également Basware et SciQuest. Au total, le Magic Quadrant 2015 du cabinet américain positionne vingt acteurs, parmi lesquels trois « Visionnaires » (B-pack, JCatalog, Verian) et un « Challenger » (Ivalua). A noter que la couverture fonctionnelle (commandes-approvisionnements, catalogues, facturation électronique, règlement-réconciliation) et la présence géographique de l’éditeur seraient déterminantes pour les clients. Source : Acxias

Basware lance le paiement anticipé. L’éditeur finlandais annonce Basware Discount, une solution de financement anticipé des fournisseurs directement par les acheteurs, via le réseau Basware Commerce Network, sans intervention d’un établissement financier. Cette solution, qui s’inscrit dans la continuité du service Basware Pay de « supply chain finance » (affacturage inversé) proposé avec Mastercard, permet aux fournisseurs de maîtriser de façon plus fiable leurs créances, d’augmenter les flux de trésorerie et de réduire le délai moyen de paiement. Du côté des acheteurs, en plus d’améliorer les relations avec les fournisseurs, ce paiement par anticipation offre la possibilité de négocier des escomptes. Source : Acxias

ETUDE – New deal sur le marché des outils de sourcing 13 février 2015

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

Dans la version 2015 de son rapport sur les suites de sourcing, le cabinet d’études américain Gartner dresse une photographie resserrée des acteurs les plus actifs sur ce marché. Compte tenu des stratégies et des innovations de chacun, les leaders se comptent désormais sur les doigts d’une main.

La dernière analyse de Gartner consacrée au marché des suites de « strategic sourcing » a fait l’effet d’une petite bombe. Un an et demi après la précédente édition, le nouveau Magic Quadrant repositionne totalement les acteurs, avec quelques belles surprises mais surtout des rétrogradations aussi spectaculaires qu’étonnantes. Résultat : de grands sourires d’un côté, des grincements de dents de l’autre. Il faut dire que ce marché, qui cible les solutions couvrant à minima l’analyse des dépenses, l’e-sourcing, la gestion des contrats et le pilotage du panel fournisseurs, représente un enjeu majeur. A 1,1 milliard de dollars en 2014 selon Magic Quadrant, Gartner, Strategic Sourcing - 02-2015Gartner, il devrait connaître un taux de croissance annuelle moyen de l’ordre de 8 % jusqu’en 2018 pour atteindre 1,5 milliard de dollars.

Pour le panorama façon « New Deal » proposé cette année, Gartner a resserré son spectre d’analyse en positionnant seulement 14 acteurs (voir schéma ci-contre, cliquer pour agrandir), contre plus du double (29 acteurs) en 2013. Si l’éviction de nombreuses petites sociétés apporte de la clarté, certaines absences s’expliquent difficilement. Parmi les éditeurs présents sur le marché français, MFG.com et sa suite LiveSource, mais aussi Perfect Commerce ou Pool4Tool sortent du radar. Du côté des bonnes surprises, Ivalua est le principal gagnant, grâce à l’enrichissement de sa suite Buyer (innovations fonctionnelles, modèle SaaS, etc.) et à sa stratégie d’internationalisation, notamment aux États-Unis. Après être passé du statut de « Niche Player » à celui de « Challenger » en 2013, il rejoint le carré des « Leaders », aux côtés d’Ariba (SAP), de BravoSolution et de Zycus. « La progression régulière d’Ivalua depuis 2010 est une indication forte de la qualité et de l’excellence de notre solution », se délecte Gérard Dahan, son directeur général EMEA.

(suite…)