jump to navigation

Actualités en bref 5 décembre 2018

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

VM Building Solutions change son procure-to-pay. Suite à la modification de son actionnariat, le groupe français spécialisé dans les produits pour la toiture et l’enveloppe du bâtiment, a adopté la solution procure-to-pay de Determine pour l’ensemble de ses commandes d’achats directs et indirects. Interfacée à SAP, la solution apporte une plate-forme unique qui facilite la réconciliation comptable et donne une visibilité sur l’ensemble du processus. Elle optimise aussi la gestion de la relation fournisseurs, pour suivre notamment leur performance à travers des tableaux de bord préconfigurés et des indicateurs personnalisés. À terme, plus de 20 000 commandes seront passées sur l’outil chaque année par plus de 200 utilisateurs.

Flunch optimise son pilotage budgétaire. La chaîne française de restauration en libre service, du groupe Agapes, a déployé un nouveau système pour centraliser ses budgets, fiabiliser les investissements et assurer un suivi à partir de tableaux de bord et d’indicateurs. Initialement sélectionnée pour la gestion des achats d’équipements et de prestations, la solution de l’éditeur alsacien Kimoce, récemment racheté par le Groupe Emplio, est devenue le « référentiel des dépenses » qui optimise la gestion des achats et des investissements d’exploitation des 265 restaurants Flunch. Grâce à la version v6, l’enseigne dispose d’une vision globale et fiable des dépenses liées au développement de son réseau, avec un meilleur pilotage de sa performance.

Six leaders en analyse des dépenses. Selon la dernière étude du cabinet Spend Matters, combinant les scores attribués par les entreprises utilisatrices et les analystes, six éditeurs occuperaient les avant-postes en termes de fonctionnalités avancées d’analyse des dépenses (spend analytics) : Anadata Solutions, Ivalua, Jaggaer (solution Jaggaer Indirect), Sievo, Simfoni et SpendHQ. Si Determine et SynerTrade parviennent à limiter les dégâts, le positionnement de Zycus et de Jaggaer (solution Jaggaer Advantage, héritée de BravoSolution) déçoivent, particulièrement mal notés par leurs clients. A l’inverse, malgré un score moyen de la part des analystes, SAP Ariba s’en sort honorablement grâce à de bons retours du terrain.

SAP met la main sur Contextor. L’éditeur allemand annonce le rachat de Contextor, l’un des tout premiers éditeurs français sur le marché des outils de Robotic process automation (RPA), pour enrichir son portefeuille de solutions d’intelligence artificielle (IA) Leonardo Machine Learning. Fondé en 2000 et basé à Orsay, Contextor est le deuxième éditeur français du secteur de l’IA acquis par SAP cette année après la start-up Recast.AI, issue du campus parisien Station F et spécialisée dans la mise au point de robots conversationnels (Chatbot). Il aurait déjà déployé plus de 100 000 robots logiciels chez ses clients pour automatiser des processus métiers, notamment sur la chaîne achats-approvisionnement-finances. Source : Acxias

Actualités en bref 14 septembre 2018

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Ressources, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , , , ,
add a comment

Easypics intègre la note de risque. Quelques mois après le lancement d’un système de notation accessible depuis les tableaux de bord de sa plate-forme, Easypics annonce l’intégration de la note de risque de solvabilité, ainsi que son historique. Alors qu’avec la montée de la RSE (Responsabilité sociale et environnementale) et l’émergence des lois Sapin 2 et Devoir de vigilance il devient de plus en plus important de pouvoir sécuriser ses achats-approvisionnements, cette information délivre un indice de probabilité qu’un partenaire commercial rencontre un problème de trésorerie au cours des douze prochains mois. Il s’agit d’un score reposant sur une note universelle et internationale de 1 à 100, calculée avec le concours de Creditsafe.

Nouvelle version de la suite Jaggaer. L’éditeur américain, qui s’est renforcé avec les acquisitions de Pool4Tool l’an dernier puis BravoSolution, annonce la sortie de la nouvelle version de sa suite e-achats. Cette version Advantage 18.1 offre notamment la possibilité de conduire des opérations de Category management, avec une visibilité complète pour chaque catégorie, des prévisions, de la planification stratégique et de la gestion de projet, de manière transverse dans la solution. Selon l’éditeur, cette fonctionnalité permet aux équipes de déterminer et gérer collaborativement les risques, de définir les leviers stratégiques, d’évaluer la demande et de définir des méthodes de réduction des coûts.

La signature électronique se démocratise. Hormis la banque-assurance et l’immobilier, précurseurs dans ce domaine, de nombreux secteurs d’activité adoptent aujourd’hui la signature électronique, selon une récente étude du prestataire spécialisé Universign. Si les motivations varient selon les spécificités des secteurs et que chaque cas d’usage nécessite une solution adaptée, la signature électronique est un gage de sécurité lors de la contractualisation, qui permet par ailleurs de s’affranchir des coûts liés à l’impression, l’envoi postal et l’archivage des documents. En termes de processus métiers, les achats n’échappent pas au mouvement, pour tous les documents de la chaîne d’exécution, et en particulier les contrats avec les fournisseurs et les commandes.

Livre blanc sur le « Predictive procurement ». L’éditeur Synertrade, du groupe Econocom, publie un livre blanc sur l’Intelligence artificielle (IA) aux achats, notamment sur ses apports en matière de gestion anticipative des dépenses, ou « Predictive spend ». Après deux chapitres d’introduction consacrés à la digitalisation (objectifs, moteurs de transformation, bénéfices aux achats, etc.), le document d’une quinzaine de pages revient sur l’arrivée des technologies d’IA dans les entreprises, présentant deux approches d’ores et déjà en cours de déploiement : la Robotic process automation (RPA) et les assistants virtuels (Bots). Au-delà, SynerTrade estime qu’il s’agit désormais d’exploiter l’IA pour dépasser la simple analyse et aller vers le prédictif, afin d’anticiper les dépenses.

Actualités en bref 22 octobre 2014

Posted by thparisot in Actualités, Offre, Ressources, Tendances.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Le big data s’immisce aux achats. Près d’un décideur sur trois issus des directions finance-achats indique mener une réflexion ou des projets sur le big data, selon une récente étude de Markess. Cet intérêt pour les technologies décisionnelles appliquées à de grands volumes s’explique d’abord par une finesse d’information toujours plus grande, dans des domaines de plus en plus variés (finance, juridique, logistique, études, etc.), mais aussi par une volonté grandissante d’analyser les données sur plusieurs années.

Ivalua renforce l’analyse des dépenses. L’éditeur d’e-achat français vient d’ajouter plusieurs fonctionnalités au module d’analyse des dépenses de sa suite Ivalua Buyer, en particulier pour faciliter le travail sur deux plans : classification (priorisation de critères, suggestion de règles, etc.) et dédoublonnage des fournisseurs (filtres de recherche paramétrables). Dans la dernière version, une nouvelle console d’analyse permet aussi de créer des tableaux de bord avancés.

Les gains de productivité en question. Un quart des entreprises estiment que les solutions d’e-achat ne permettent pas d’améliorer la productivité, voire la réduisent, dans une enquête du cabinet de conseil Topline Strategy Group réalisée aux États-Unis auprès de quelque 250 acheteurs et approvisionneurs de sociétés de plus de 500 millions de dollars de chiffre d’affaires. Parmi celles qui pensent le contraire, près des deux tiers (47 % du panel global) attendent des gains plus importants.

Les métiers, acteurs de l’e-performance. Le Cigref, Réseau de grandes entreprises, a profité de son assemblée générale pour présenter son dernier ouvrage intitulé « Entreprise 2020 à l’ère du numérique, enjeux et défis ». Dans la postface, Jean-François Phelizon, DG adjoint de Saint-Gobain, explique qu’il constitue « un support de dialogue avec les administrateurs, les directions générales et les métiers » pour élaborer les conditions de réussite de la stratégie en matière de systèmes d’information.

ETUDE – La maîtrise des données fournisseurs, gage d’efficacité 30 septembre 2014

Posted by thparisot in Actualités, Ressources.
Tags: , , , , , ,
add a comment

La bonne gestion des dossiers fournisseurs serait capitale pour optimiser le processus achats et maîtriser les risques, selon la dernière enquête « Tendances Achats » d’Ivalua.

« Une gestion efficace de l’information fournisseurs permet de nombreux gains de performance pour les directions des achats, tant sur le plan opérationnel, en réduisant la charge de travail pour les équipes, qu’au plan stratégique, en termes d’aide à la décision et de maîtrise des risques ». C’est en tout cas le constat dressé par Gérard Dahan, directeur général EMEA d’Ivalua, à la lecture des résultats de la dernière enquête trimestrielle de l’éditeur spécialisé, sur les outils de gestion de la relation fournisseurs et du référentiel associé.

Selon les 283 professionnels (directeurs des achats, acheteurs, responsables SI achats, etc.) européens et nord-américains qui ont répondu entre juin et septembre, un outil de gestion de la relation fournisseurs présente deux avantages principaux : anticipation et maîtrise des risques associés, citées par 75 % d’entre eux, et standardisation des processus au niveau de l’entreprise (72 %). Viennent ensuite le partage d’une vision commune (55 %), l’enrichissement et la mise en qualité des informations (55 %) et l’adoption d’indicateurs de performance globaux pour les fournisseurs (52 %). L’optimisation du portefeuille fournisseurs et la réalisation d’économies arrivent loin derrière.

(suite…)

ETUDE – Des suites de strategic sourcing pour tous 31 décembre 2013

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , , , , ,
2 comments

Dans son Magic Quadrant 2 013 des suites de strategic sourcing, le cabinet Gartner positionne 29 éditeurs mondiaux selon l’étendue de leur couverture fonctionnelle et leur approche globale des enjeux achats. Ce marché, qui englobe quatre grands segments fonctionnels (e-sourcing, pilotage des contrats, gestion de la performance et des données fournisseurs, analyse des dépenses), regroupe des sociétés et des solutions de tailles et caractéristiques très variées. Mais qui, selon Gartner, s’adressent toutes plutôt à des grands comptes. Depuis la dernière édition, en 2010, 16 nouveaux éditeurs ont été ajoutés. Dans le groupe de tête – les leaders – figurent BravoSolution, GEP, Iasta, IBM (Emptoris), SAP (SAP et Ariba), SynerTrade et Zycus. Mais le challenger français Ivalua tire son épingle du jeu, notamment en termes de couverture fonctionnelle, aux côtés de Perfect Commerce et Scanmarket. De même, Pool4Tool, PowerAdvocate et Vortal se positionnent plus qu’honorablement parmi les « visionnaires » sur l’axe de l’approche métier.

> Article publié dans LDA (2013)

Analyse des dépenses : Une question de méthodologie et de données 31 mars 2013

Posted by thparisot in Enquêtes, Gestion des contrats, Gestion des risques, Pilotage de la performance, Référentiels.
Tags: , , , , ,
add a comment

Considérée comme le socle de toute stratégie achats, l’analyse des dépenses fait actuellement l’objet de nombreux projets. Mais les entreprises estiment que les systèmes atteignent leurs limites qui, au-delà des fonctionnalités décisionnelles, se situent le plus souvent au niveau des données, faute d’une vraie réflexion en amont.

Zoom > Analyse financière : Mesure de la contribution des achats aux résultats

Emmanuel Brayda, Sodiaal : « La segmentation est la base de tout »

SFR : Rapprocher données achats et financières

Jean-Michel Gras, TF1 : « Ne pas se focaliser sur la couche technique »

> Article publié dans LDA (2013)

Reverse factoring : L’e-achat soutient la trésorerie 31 mars 2011

Posted by thparisot in Enquêtes, Relation fournisseurs.
Tags: , , , , ,
add a comment

Dans son extension à des fonctions connexes, le système d’information achats investit petit à petit la finance. Avec toujours le même objectif : proposer des fonctionnalités permettant de générer des gains supplémentaires. Mis en place depuis plusieurs années par quelques grands groupes, le reverse factoring est l’un des axes d’investigation montants.

Catherine Langreney, Lafarge :  » Un projet achats, finance et informatique  »

Jean-Pierre Vignes, Carrefour  :   » Un mécanisme associé à des services en ligne  »

Zoom > Les éditeurs d’e-achat légitimes sur le sujet

LDA n°193

Tendances 2011 : L’e-achat étend sa zone d’influence 31 décembre 2010

Posted by thparisot in Enquêtes, Ergonomie, Pilotage de la performance, Relation fournisseurs.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

Après avoir mis du liant dans leur solution, les éditeurs d’e-achat planchent sur de nouvelles fonctionnalités. D’abord pour combler leurs lacunes et renforcer certains modules, tout en soignant l’ergonomie. Mais surtout pour dépasser les frontières de la fonction et toucher tous les intervenants du processus achats, dans et hors de l’entreprise.

Interview > Joël Aznar (Schneider Electric), Crésia :  » Intégrer les processus, les acteurs et les systèmes connexes à la fonction  »

Tableaux des fonctionnalités (décisionnel, e-sourcing, e-procurement)

LDA n°190

Décisionnel : Des données, oui, mais de qualité 31 mars 2010

Posted by thparisot in Enquêtes, Référentiels.
Tags: , , , , ,
add a comment

Aujourd’hui matures et à la recherche d’une plus grande efficacité, les directions des achats veulent tirer un maximum de performance de leurs systèmes d’information. Cela passe par la mise en qualité des données, souvent négligée mais pourtant cruciale pour identifier des axes de progrès.

Ludovic Granese, Generali France :  » Etre force de proposition nécessite des données fiables  »

Spie batignolles : Vérifier l’application des accords-cadres pour renforcer les économies

DSM : La classification automatique améliore l’analyse des dépenses

LDA N°182

L’e-achat face à la crise : Priorité à l’efficacité 28 février 2009

Posted by thparisot in Enquêtes, Pilotage de la performance.
Tags: , , , , ,
add a comment

Si les systèmes d’information n’échappent pas à la politique d’économie actuelle, certaines solutions d’e-achat font partie des leviers pour faire face à la crise. Les outils d’analyse des dépenses, de gestion de la trésorerie et de travail collaboratif, notamment, permettent d’agir efficacement et à court terme.

Les offres anti-crise des éditeurs

Evolution des investissements IT aux achats (schéma)

LDA n°170