jump to navigation

Actualités en bref 25 juin 2018

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , , , ,
add a comment

SynerTrade renforce son équipe de direction. Près de trois ans après son entrée dans le groupe Econocom, l’éditeur e-achat se dote d’une nouvelle organisation, caractérisée par le remaniement de son équipe de direction. Après l’arrivée d’un nouveau directeur général, Patrick Samama, en provenance de Dassault Systèmes après être passé par de nombreux groupes (Accenture, Capgemini, etc.), SynerTrade France annonce la nomination d’Anne Tessier-Chênebeau au poste de directrice commerciale. Diplômée en affaires internationales et sciences politique, elle a auparavant travaillé chez Bull, Atos et dernièrement Linedata, qu’elle avait rejoint en 2016. Sa mission : renforcer la proximité avec les clients et accélérer la dynamique du groupe.

SAP et Coupa creusent l’écart. Toujours en tête du Magic Quadrant de Gartner consacré aux suites procure-to-pay, SAP (Ariba et Fieldglass) et Coupa distancent cette année leurs poursuivants. Parmi les « Leaders », ils devancent Basware et Jaggaer, ex Sciquest renforcé par les acquisitions de Pool4Tool et BravoSolution. Suivent Ivalua, en léger repli sur l’axe « Completeness of vision », GEP, Wax Digital, ainsi que Tradeshift et SynerTrade (groupe Econocom) absents de l’édition 2016. Autres entrées remarquées, celles de deux acteurs du monde de l’ERP : Oracle et Comarch. Gartner a enfin placé Proactis et Perfect Commerce, désormais réunis, ainsi qu’OpusCapita (JCatalog inclus) et Determine dans les « Niche Players ». Source : Acxias

Tradeshift lève 250 millions de dollars. L’éditeur américain annonce une levée de fonds de 250 millions de dollars, principalement auprès de Goldman Sachs et PSP Investments, pour développer le volume de transactions sur sa plate-forme de gestion des interactions entre entreprises et poursuivre son expansion en Europe et en Asie. Il entend aussi investir dans des technologies émergentes comme la blockchain et l’intelligence artificielle via son incubateur Frontiers ouvert en début d’année. Mi-mai, l’éditeur avait d’ailleurs annoncé le lancement de Tradeshift Pay, une solution de gestion de la Supply chain incluant le financement et le paiement, et notamment des services de financement mettant en œuvre les technologies de blockchain. Source : Acxias

Ouverture du service Dume. La Direction des affaires juridiques (DAJ) des ministères de Bercy et l’Agence pour l’informatique financière de l’Etat (AIFE) viennent d’annoncer l’ouverture du service Dume, un outil à destination des acheteurs publics et de leurs fournisseurs pour dématérialiser les candidatures à un marché sur le territoire de l’Union. Mis en place par la Commission européenne, le Dume (Document unique de marché européen) est une déclaration sur l’honneur harmonisée permettant d’automatiser la transmission des principaux documents délivrés par les administrations. Si le service est accessible sur le portail Chorus Pro, l’AIFE envisage aussi un partenariat avec des éditeurs de solutions spécialisées. Source : Acxias

Publicités

Actualités en bref 8 décembre 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

Vinci Energies dématérialise ses factures et commandes. La filiale du groupe Vinci, spécialisée dans les services liés aux technologies des énergies et de l’information, déploie un système pour rationaliser et dématérialiser les processus de traitement des factures et des commandes de ses 1 600 entités autonomes implantées dans 52 pays. Ce système, basé sur les solutions de Basware, doit permettre de gagner en productivité et en visibilité en centralisant et optimisant les traitements. Sur les flux entrants, après une extension progressive du périmètre fonctionnel et géographique du dispositif, Vinci Energies table sur un total de trois millions de factures fournisseurs et environ un million de commandes d’achats traitées avec la même solution à l’horizon 2022, à l’échelle mondiale.

Baiya agrège les données fournisseurs. La start-up toulousaine vient de lancer une plate-forme web de gestion de la relation fournisseurs, qui propose notamment un référentiel agrégeant des informations enrichies et mises à jour, à partir de différentes sources : open data, sites internet, réseaux sociaux, prestataires spécialisés, etc. Selon Alexandre et Fanny Lemaître, les cofondateurs de la société, en février dernier, les donneurs d’ordres peuvent par exemple y trouver des indications sur le niveau de risques financiers ou la conformité RSE de leurs partenaires commerciaux, en plus des données administratives. Il leur est aussi possible de compléter la base en ajoutant des fournisseurs dans certaines catégories, pour optimiser le sourcing.

BravoSolution dans le viseur de Jaggaer. L’Italien BravoSolution, l’un des principaux éditeurs sur le marché français de l’e-achat, pourrait passer sous pavillon américain après que Jaggaer (ex Sciquest) a annoncé son projet de rachat auprès de la holding Italmobiliare. En combinant leurs offres, les deux sociétés entendent construire une « super suite » métier, avec des versions spécialisées dans une dizaine de secteurs, dont le public. Une fois l’acquisition finalisée, le nouvel ensemble comptera plus de 1 850 clients connectés à un réseau de 3,7 millions de fournisseurs dans 70 pays, avec l’appui de bureaux en Amérique du Nord, en Amérique Latine, en Europe, en Asie-Pacifique et au Moyen-Orient. Il emploiera près de 1 000 personnes pour un chiffre d’affaires avoisinant 220 millions de dollars. Source : Acxias

Démarrage réussi pour Chorus Pro. A l’occasion du colloque « Facturation électronique, vecteur de performance publique » qui s’est tenu le 22 novembre à Paris, l’Agence pour l’informatique financière de l’Etat (AIFE) a annoncé que 9 millions de factures ont été traitées sur le portail Chorus Pro depuis le 1er janvier dernier , première étape de l’obligation de dématérialisation pour les fournisseurs des 150 000 entités du secteur public : collectivités locales, établissements publics, services de l’Etat. Si cette obligation ne concerne pour l’heure que les grandes entreprises, en 2020 ce seront près de 100 millions de factures qui devraient transiter chaque année via Chorus Pro, en provenance d’un million de fournisseurs. Source : Acxias

Actualités en bref 20 novembre 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Ressources.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Le Cigref œuvre pour l’ouverture. Le Cigref (réseau de grandes entreprises) vient de publier deux documents dans lesquels les directions des achats trouveront des pistes pour tirer parti au maximum des outils numériques. Le premier, consacré à « l’open innovation », présente quelques éléments clés pour mener à bien cette démarche, comme les moyens financiers, techniques et managériaux à mettre en place. Le second document, un rapport sur « les projets collaboratifs inter-entreprises », met en avant les bonnes pratiques et des recommandations pour adopter avec succès ces nouveaux modes de fonctionnement. Au niveau des achats, les deux analyses répondent notamment aux enjeux liés à l’échange d’information avec toutes les parties prenantes du processus.

Ariba monte en puissance. Près d’une centaine de clients, prospects et partenaires de l’éditeur ont assisté, mardi 3 novembre, à l’étape parisienne de l’Ariba Commerce Summit 2015. En plus des présentations de Concur et Fieldglass, ainsi que quelques témoignages, SAP a détaillé les dernières innovations des applications et du Business network : Ariba Pay (gestion des paiements via un tiers de confiance), Collaborative Supply Chain (gestion des flux d’approvisionnement) ou encore Spot Buy, « un module permettant de se connecter à d’autres communautés », notamment eBay. La mobilité, l’ergonomie (écrans simplifiés, aide contextuelle, recherche intuitive, etc.) et l’interfaçage SAP-Ariba ont également été améliorés. Source : Acxias

Chronopost passe sous OBMS. Membre de DPDgroup, le réseau international de livraison de colis du Groupe La Poste, Chronopost a choisi de s’associer à Opase en retenant sa solution OBMS (Opase Business Management Services) d’achats et de gestion des ressources externes : intérimaires, consultants, prestataires de services, etc. L’entreprise entend ainsi rationnaliser ses processus depuis l’expression de la demande et son traitement par les équipes achats et financières (validation budgétaire, sourcing, appels d’offres, analyse des réponses, etc.) jusqu’au suivi logistique, contractuel, financier et qualitatif des prestations fournies. Après l’assistance technique, Chronopost souhaite étendre l’outil aux projets en forfait. Source : Acxias

Lancement de Chorus Portail Pro. Fin octobre, l’AIFE (Agence pour l’informatique financière de l’Etat) a présenté Chorus Portail Pro, la plate-forme mise à disposition des fournisseurs dans le cadre du passage obligatoire à la dématérialisation des factures adressées à la sphère publique, à partir de 2017. Ce portail, qui sera utilisé par 18 organismes pilotes dès l’été 2016, concerne environ 80 000 entités publiques et 1 million de fournisseurs, pour un total de près de 100 millions de factures par an. Comme le module Chorus Factures du système financier de l’Etat, qu’il remplacera, Chorus Portail Pro proposera plusieurs modes de transmission : échanges EDI, dépôt de PDF simples ou signés, saisie en ligne. D’autres sont à l’étude. Source : Acxias

Actualités en bref 29 juin 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , ,
add a comment

Cinq technologies de rupture pour les achats. Dans un récent rapport intitulé « Procurement’s next frontier », Accenture identifie cinq technologies de rupture qui pourraient bouleverser la structuration et le fonctionnement des organisations achats dans les cinq à sept ans à venir, en permettant de collecter et d’analyser en temps réel des données plus nombreuses et plus riches. Le cabinet détaille ainsi les concepts de centre commercial virtuel, de système « analytics » dédiés aux achats-approvisionnements, d’espace de travail avec les partenaires, de plate-forme de gestion virtuelle des projets achats, et de réseau fournisseurs. Ces technologies conduiraient à la mise en place d’organisations hybrides, entre les modèles décentralisés et centralisés classiques.

GFI Informatique s’offre Ordirope. Le groupe de services informatiques et logiciels annonce l’acquisition de 100 % du capital de l’éditeur Ordirope dont le produit phare, l’ERP Minos, couvre en partie la gestion des achats à travers un module dédié. Adressant en priorité le monde de la grande distribution, en particulier les négociants et les fournisseurs du secteur, Ordirope emploie plus de 100 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 10 millions d’euros principalement réalisé en France. Avec cette acquisition, GFI Informatique entend renforcer son offre et accélérer les déploiements de Minos à l’international, notamment en Europe (Belgique, Espagne, Luxembourg, Portugal, Suisse) et en Afrique. Source : Acxias

Cofely Endel déploie un portail fournisseurs. Dans la continuité de la mise en œuvre de la solution e-achats de B-pack, la filiale du groupe Engie, spécialisée dans la maintenance industrielle et les projets autour des grands équipements d’infrastructures, a renouvelé sa confiance à l’éditeur pour déployer son portail fournisseurs. Face à la complexité des normes et la diversité de ses métiers, elle souhaitait disposer d’un outil permettant une gestion unique des documents administratifs et des certifications, ainsi qu’un moyen simple de suivre les interactions au jour le jour. Le portail propose également des fonctionnalités de pilotage des plans d’actions et un système de notation basé sur l’envoi de questionnaires. Source : Acxias

Spécifications pour le portail national d’e-facturation. L’Agence pour l’informatique financière de l’Etat (AIFE) a publié les spécifications externes du portail national de facturation électronique qui sera mis gratuitement à disposition des fournisseurs en remplacement de Chorus Factures, le module dédié qui était jusqu’ici intégré au système financier de l’Etat. La mise en œuvre de Chorus Portail Pro 2017 s’inscrit dans le cadre du passage à la dématérialisation des factures adressées aux organismes de la sphère publique, à partir du 1er janvier 2017 pour les grandes entreprises, puis progressivement jusqu’en 2020. A terme, l’AIFE vise un volume total de 95 millions de factures transmises électroniquement chaque année. Source : Acxias

ACTU – Bercy se mobilise pour l’e-facturation 14 novembre 2014

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Le ministère des Finances et des Comptes publics incite les fournisseurs de l’administration à s’intéresser dès aujourd’hui à la dématérialisation pour anticiper l’obligation progressive de transmettre leurs factures au format électronique à partir de 2017.

Comme l’an dernier avant l’été, l’Agence pour l’informatique financière de l’État (AIFE) a profité d’un grand colloque, organisé cette fois mi-novembre, pour faire un point sur la dématérialisation des factures dans les marchés publics et inciter les fournisseurs à franchir le pas rapidement. Il faut dire qu’avec la loi du 2 janvier 2014 de simplification et sécurisation de la vie des entreprises, autorisant le gouvernement à prendre toute mesure pour permettre, en l’occurrence, le développement progressif de la facturation électronique dans la sphère publique, tout s’est accéléré.

Non seulement les services de l’État, obligés d’accepter les factures au format électronique depuis 2012, ne sont plus les seuls concernés, puisque la facturation électronique s’impose désormais aussi aux collectivités territoriales et aux établissements publics, soit 78 000 entités. Mais, par l’ordonnance du 26 juin 2014, le 20141112_140826 - recadreecalendrier de l’obligation progressive a fixé les dates de basculement pour les fournisseurs, en fonction de leur taille : 2017 pour les grandes entreprises et les personnes publiques, 2018 pour les entreprises de taille intermédiaire (ETI), 2019 pour les petites et moyennes entreprises (PME), 2020 pour les microentreprises. « La feuille de route est claire », a souligné Christian Eckert, secrétaire d’État au Budget (photo ci-dessus), dès l’entame de son allocution d’ouverture.

En jeu, 95 millions factures et d’importants gains attendus, en particulier sur les coûts et le temps de traitement. Mais aussi une réduction des délais de paiement, particulièrement attendue par les plus petites entreprises, que l’État s’est engagé à abaisser à 20 jours d’ici à 2017. Précision intéressante : le fournisseur aura la possibilité de suivre l’avancement du traitement de sa facture et bénéficiera de services professionnalisés. « Nous allons bien au-delà de nos obligations européennes, qui n’imposent que l’acceptation des factures dématérialisées », s’est félicité Christian Eckert, en conclusion de son intervention, rappelant au passage que le programme de dématérialisation s’applique aussi aux procédures douanières et de passation des marchés publics.

(suite…)

Actualités en bref 31 octobre 2013

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , , , , , , ,
1 comment so far

Stratégie : B-pack veut se renforcer en Europe. Après s’être concentré sur les États-Unis, à travers sa filiale créée il y a quatre ans, l’éditeur français entend renforcer sa position sur le marché européen.

E-facturation : l’État réfléchit à une obligation. A l’occasion d’un colloque organisé mi-juin, l’Agence pour l’informatique financière de l’État (AIFE) a fait un point sur l’e-facturation dans les marchés publics.

En bref > Marchés publics : l’Europe vise le tout électronique – Dématérialisation : les documents achats mis au coffre – Référentiel fournisseurs : le casse-tête des grands comptes – Ivalua : APRR se dote d’un SI achats – StepBIstep : Canal + optimise ses référentiels – Sylob : une solution pour l’aéronautique.(…)

> Articles publiés dans LDA (2013)