jump to navigation

ACTU – Orgasoftware fait son entrée sur le marché 25 septembre 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre.
Tags: , , , , ,
add a comment

Filiale du cabinet de conseil Corporate Solutions, l’éditeur Orgasoftware lance une nouvelle solution sur le marché de l’e-achat, centrée sur la gestion de la relation fournisseurs et destinée à des structures de taille intermédiaire.

Engagé depuis six ans dans le développement d’une solution e-achat pour plusieurs filiales du groupe Eiffage, le cabinet de conseil tourangeaux Corporate Solutions annonce sa commercialisation, via une structure créée pour l’occasion, Orgasoftware. Cette solution, baptisée Orgasourcing et accessible en mode Saas, Orgasoftware, capture-ecranse définit comme une plate-forme de service achats connectée à toute l’entreprise (services opérationnels, comptabilité-finance, juridique, qualité, etc.), principalement pour les dépenses de production et de sous-traitance. Elle se focalise sur la relation fournisseurs (référencement, déclaration, contrôle de conformité, etc.), mais propose aussi la gestion des appels d’offres et l’évaluation des données de facturation. Y compris en mobilité, puisqu’un module smartphone est également disponible. En revanche, pas d’e-procurement, de gestion des contrats ni d’analyse des dépenses. « En fonction de la réponse du marché, nous seront amenés à étendre la couverture fonctionnelle, en développant de nouveaux modules ou en intégrant d’autres solutions, indique André Brabant, président d’Orgasoftware. Nous sommes d’ailleurs en discussion avec plusieurs éditeurs ».

Plutôt destinée aux ETI ou aux filiales de grands groupes, Orgasourcing pourrait aussi élargir sa cible de clientèle. « Au-delà de la taille, notre solution apporte une réponse aux primo-accédants qui souhaitent automatiser les principaux volets du processus achats, en s’appuyant sur un outil simple, rapide à déployer et peu coûteux », explique Guillaume Dutey-Harispe, directeur associé de la société, par ailleurs gérant de Corporate Solutions. Le tarif d’abonnement, indépendant du nombre d’utilisateurs, a été fixé à 2 000 euros par mois pour les entreprises référençant moins de 1 000 fournisseurs, et à 4 000 euros par mois au-delà de ce seuil. « Les fonctionnalités sont vendues en un seul package, précise André Brabant. Libre ensuite aux entreprises de les activer ou pas, pour une partie ou l’ensemble de leurs collaborateurs et partenaires ». Une version basique, en cours de finalisation, limitée à trois modules élémentaires (référencement, déclaration, évaluation), proposera une solution d’entrée encore moins onéreuse, autour de 500 euros par mois. Sur cette base, Orgasoftware table sur une vingtaine de clients dans les dix-huit mois.

Actualités en bref 11 octobre 2019

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Offre, Projets.
Tags: , , , , , , , , , , ,
add a comment

Altares propose la commande de documents officiels. Le fournisseur d’informations Altares annonce le lancement d’inDoc, une plate-forme bilingue dédiée à la commande de documents officiels sur les entreprises de 220 pays. Destinée notamment aux directions achats, juridiques ou financières, elle délivre notamment les rapports annuels, les Kbis, les différents actes et statuts, les certificats de conformité, les déclarations annuelles concernant les actionnaires, administrateurs et dirigeants, etc., issus de sources officielles et fournis sous garantie de 7 types de certifications. En proposant la commande via un guichet unique, avec une réponse par mail en moins d’une heure pour la plupart des documents, Altares entend faire gagner énormément de temps aux utilisateurs.

Nouveau Country leader pour Oracle France. Oracle annonce la nomination de Karine Picard (48 ans, diplôme en finance et droit des entreprises à ESLSCA Business School Paris) à la tête de sa filiale française, en remplacement de Fabio Spoletini, qui assurait la fonction depuis plus d’un an suite au départ de Gérald Karsenti chez SAP. Entrée dans le groupe en 2008, Karine Picard occupait depuis deux ans le poste de vice président EMEA Applications strategy & Sales development, qu’elle conserve au-delà de ses nouvelles responsabilités de Country leader. Avant de rejoindre Oracle, elle a travaillé chez plusieurs éditeurs, notamment Hyperion absorbé par Oracle en 2007, Outlooksoft et SAP, ainsi que dans le domaine du conseil, chez Visea Consulting et Deloitte.

Six éditeurs font stand commun. Face aux mastodontes du marché des solutions digitales achats, six éditeurs spécialisés ou de taille modeste avaient choisi de se regrouper sur un espace commun lors des Salons Solutions, qui se sont tenus du 1er au 3 octobre à Paris. Sur ce stand mutualisé, baptisé Village « solutions achats nouvelle génération », se côtoyaient EasyPics (Spend analysis), ECDY OpenLab (Innovation management), Per Angusta (Performance management), Orgasoftware (Supplier relationship management), Market Dojo (e-Sourcing), Silex (Supplier sourcing). En arrivant sur un marché qui a fortement évolué au cours des dernières années, ces nouveaux acteurs considèrent qu’ils « bousculent les codes traditionnels ».

Norauto passe à la facture électronique. Engagé depuis un an et demi dans la digitalisation de son processus Procure-to-pay, le groupe spécialisé dans l’entretien et l’équipement automobile étend son projet au traitement des factures. Visant à améliorer la fluidité-traçabilité des flux et à répondre aux exigences de contrôle interne, l’activation du module dédié dans la plate-forme de Corcentric-Determine doit notamment permettre de garantir une meilleure application des procédures, de sécuriser le paiement, d’automatiser le contrôle des factures et la génération des provisions. Plus de 25 % des factures seraint d’ores et déjà gérées dans la plate-forme qui compte au total 780 utilisateurs allant du service achats aux chefs de centres et ateliers, en passant par la comptabilité et le contrôle de gestion.

Actualités en bref 11 février 2019

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

Sephora valorise ses achats indirects. Dans le cadre de son approche de consolidation des achats indirects et d’optimisation des coûts, la chaîne française de vente de parfums et de produits cosmétiques adopte une solution de pilotage des projets et de la performance achats. Retenue après avoir été testée par les équipes, la solution de Per Angusta doit permettre d’améliorer la communication achats au sein du groupe, en simplifiant, fiabilisant et centralisant l’information sur une seule plate-forme, accessible par tous, pour partager les bonnes pratiques. Elle accélérera notamment les échanges avec la finance et les clients internes, pour une meilleure compréhension transverse et davantage de transparence sur la contribution de la fonction. La légitimité des achats s’en trouvera renforcée, selon Sephora.

Partenariat entre Orgasoftware et Itesoft. L’éditeur Itesoft, spécialisé dans la dématérialisation et l’automatisation des processus, annonce un partenariat avec Orgasoftware pour ajouter de nouvelles fonctionnalités à son portail fournisseurs. Avec le renforcement de la réglementation (respect des délais de paiement, devoir de vigilance, etc.), les entreprises ont en effet besoin de connaître et suivre plus finement leurs fournisseurs, mais aussi de développer une relation plus collaborative. Si Itesoft va pouvoir proposer des fonctions telles que le référencement, la gestion des contrats et documents légaux, ou l’évaluation des fournisseurs, Orgasoftware entend aussi s’appuyer sur l’expertise de son partenaire pour par exemple ajouter à son offre le traitement dématérialisé des factures.

PSA suit les conteneurs de ses fournisseurs. Pour suivre en temps réel le transport de pièces entre ses fournisseurs et ses usines de montage, le groupe automobile français a choisi la technologie IoT (Internet des objets) et co-développé une solution avec IBM et Sigfox. Avec cette solution, Track&Trace, l’objectif est d’assurer la traçabilité en temps réel des conteneurs équipés de capteurs, en suivant leur position de manière individuelle et détaillée, pour prévenir les incidents et optimiser les boucles de rotation. Techniquement, le dispositif s’appuie sur l’intelligence de la solution IBM Watson IoT pour exploiter les données remontant via le réseau international « 0G » de Sigfox spécialisé dans ces problématiques. Le déploiement est en cours sur plusieurs sites du groupe PSA.

Arkema remplace sa solution e-achat. Le chimiste français, acteur de la chimie de spécialités et des matériaux de performance, présent dans 55 pays avec notamment 136 sites industriels, a choisi de remplacer son outil e-achat actuel par une solution plus flexible et performante. Pour choisir la plate-forme de Determine, Arkema a retenu sa capacité à s’adapter à ses problématiques métier et à la complexité de son organisation. La convivialité de l’outil et son ergonomie, avec une utilisation proche de celle des sites d’e-commerce, selon l’équipe projet, ont également été des éléments déterminants. Grâce à ce projet, mené en collaboration avec Xoomworks, le groupe entend mettre en valeur le rôle de l’acheteur, en impliquant davantage les équipes et s’appuyant plus largement sur leur expertise métier.

Actualités en bref 25 septembre 2017

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Ressources.
Tags: , , , , , , , , ,
add a comment

Le Groupe Châtel passe à l’e-facturation. Pour optimiser sa comptabilité, gagner en efficacité et améliorer le suivi des opérations, la société de transport et logistique a opté pour la dématérialisation de ses 20 000 factures fournisseurs annuelles. Auparavant, les traitements s’effectuaient manuellement, après récupération des flux de documents en provenance des dix sociétés du groupe réparties sur sept sites. En choisissant la solution d’Esker, interfacée à l’ERP Cegid, le Groupe Châtel a pu accélérer le traitement des factures, avec notamment un gain de temps dans le circuit validation qui compte une cinquantaine d’intervenants et 4 à 6 niveaux d’approbation, sécuriser le processus grâce à une meilleure traçabilité et mieux gérer ses mouvements de trésorerie.

Les 100 éditeurs à connaître ou à suivre. Le site Spend Matters vient de publier ses 50 « to Know » et « to Watch », deux listes d’éditeurs que les décideurs métiers devraient connaître et suivre en 2017-2018. Plutôt complets, ces index non classés font toutefois une large place aux sociétés anglo-saxonnes et oublient à l’inverse nombre d’outsiders. Parmi les absents français figurent notamment Groupe Achats, Oalia, Orgasoftware, Oxalys Technologies ou Per Angusta. De même, aux côtés d’Oracle et SAP, des généralistes comme Kimoce, Microsoft ou Qualiac auraient mérités d’être référencés. En termes de roadmap, Spend Matters souligne la percée des technologies disruptives, telles l’intelligence artificielle ou la blockchain. Source : Acxias

Proactis finalise l’acquisition de Perfect Commerce. Un mois après l’annonce préliminaire, Proactis vient de finaliser le rachat de Perfect Commerce, suite à l’approbation de l’opération par leurs actionnaires respectifs et les autorités de contrôle. Siégeant à Londres, le nouvel ensemble compte environ 450 collaborateurs, au service de plus de 1 000 entreprises dans une centaine de pays, pour un chiffre d’affaires dépassant les 50 millions de livres (55 millions d’euros). Le rapprochement des deux portefeuilles applicatifs permettra d’offrir une solution complète source-to-pay adossée à un business network de plus de 2 millions de fournisseurs. Avec ce rachat, Proactis entend doper ses activités en Amérique du Nord, en Asie et à travers toute l’Europe. Source : Acxias

Livre blanc sur les données de voyages. L’Association française des travel managers (AFTM) publie un livre blanc traitant de l’importance de la donnée dans le cadre de la gestion des déplacements professionnels. Recueillies au fil du processus, de l’expression de la demande au retour du collaborateur, « ces données constituent une richesse qui permet d’étudier l’efficacité des outils et de mesurer la conformité aux différentes procédures internes, dont la politique voyage », rappelle le document édité sous forme de fiches pratiques. L’enjeu serait double : disposer d’informations normées, compréhensibles et répondant aux clés de lecture établies par l’entreprise, d’une part, travailler à leur raffinage et leur enrichissement en continu, d’autre part. Source : Acxias

Editeurs 21 février 2014

Posted by thparisot in .
add a comment

ADDENDA SOFTWARE – Editeur français multilogiciels, dont ERP

ADP – Editeur américain de logiciels métiers

AMADEUS

AMERICAN EXPRESS GBT (KDS inclus) –

AXISCOPE (groupe LMG) – Editeur français de logiciels métiers

BASWARE – Editeur finlandais de logiciels métiers

BEELINE – Editeur américain de logiciels métiers (en France ?)

BIRSCHRTEET – (en France ?)

BOTTOMLINE TECHNOLOGIES – Editeur américain de logiciels métiers

BUREAU VAN DIJK – Autre (activité d’édition minoritaire)

BUY MADE EASY – Editeur français de logiciels achats

CARLABELLA

CEGEDIM

CLIPACK

COMARCH – Editeur polonais d’ERP

CONTRACTSIDE

CORCENTRIC (DETERMINE/B-PACK inclus) – Editeur américain de logiciels achats

COUPA SOFTWARE – Editeur américain de logiciels achats

CROP AND CO – Autre (activité d’édition minoritaire), société française

DASSAULT SYSTEMES – Editeur français multilogiciels

DDS LOGISTICS – Editeur français de logiciels achats

D-SIGHT – Editeur belge de logiciels achats (en France ?)

DETERMINE – Editeur américain de logiciels métiers

DIMO SOFTWARE

DIRECTSKILLS

DIVALTO – Editeur français d’ERP

E-INTEGRATION

EASYPICS

EMERITOR

EPICOR SOFTWARE – Editeur américain d’ERP

EPROC FACTORY

ESKER – Editeur français de logiciels métiers

GENERIX GROUP – Editeur français multilogiciels, dont ERP

GEP – Editeur américain de logiciels achats

GOODWEASE

GROUPE ACHATS / PERFORMANCE ACHATS – Editeur français de logiciels achats

HITECHPROS – Autre (activité d’édition minoritaire), société française

IAVENIR – Editeur français de logiciels achats

IBM (IBM EMPTORIS inclus) – Autre (activité d’édition minoritaire), société américaine

ICEB – Editeur français de logiciels métiers

IFS – Editeur suédois d’ERP

IMD INFORMATIQUE

INFOR – Editeur américain multilogiciels, dont ERP

INFORMATICA – Editeur américain multilogiciels

ITESOFT – Editeur français de logiciels métiers

IVALUA – Editeur français de logiciels achats

JAGGAER (ex SCIQUEST, BRAVOSOLUTION et POOL4TOOL inclus) – éditeur américain de logiciels achats

JP MORGAN – Autre (activité d’édition minoritaire), société américaine

KOFAX – Editeur américain de logiciels métiers

KUHN ORGANISATION

LEGISWAY

LIVESOURCE – Editeur américain de logiciels achats

MARKET DOJO – Editeur anglais de logiciels achats (en France ?)

MERCADO ELETRONICO – Editeur brésilien de logiciels achats (en France ?)

MERCATEO – Place de marché allemande

MFG (LIVESOURCE exclus) – Place de marché américaine

MICROSOFT – Editeur américain multilogiciels, dont ERP

MYPROCUREMENT- Autre (activité d’édition minoritaire), société française

NEOGRID – Editeur américain de logiciels métiers (en France ?)

NIPENDO – Editeur israëlien de logiciels achats

NOUT

OALIA – Editeur français de logiciels achats

OPASE – Editeur français de logiciels métiers

OPENTEXT DOCUSIGN – Editeur canadien multilogiciels

OPTIACHATS – Editeur français de logiciels achats

OPUSCAPITA (JCATALOG inclus) – Editeur norvégien multilogiciels

ORACLE – Editeur américain multilogiciels, dont ERP

ORDIGES – Editeur belge de logiciels achats

ORDIROPE (groupe GFI INFORMATIQUE) – Editeur français d’ERP

ORGASOFTWARE – Editeur français de logiciels achats

OSLO (ex KIMOCE inclus) – Editeur français multilogiciels

OXALYS TECHNOLOGIES – Editeur français de logiciels achats

PER ANGUSTA – Editeur français de logiciels achats

PERTILIENCE Editeur français de logiciels achats

PIXID

POET

PROACTIS (PERFECT COMMERCE inclus) – Editeur anglais de logiciels achats

PROGINOV – Editeur français d’ERP

PROVIGIS – Editeur français de logiciels achats et prestataire de conseil

QAD

QUAEST

QUALIAC (groupe CEGID) – Editeur français multilogiciels

READSOFT (groupe LEXMARK) – Editeur français multilogiciels

SABRE – Américain

SAGE – Editeur anglais multilogiciels, dont ERP

SAP (SAP ARIBA inclus) Editeur allemand multilogiciels, dont ERP

SCANMARKET – Editeur danois de logiciels achats

SERES (DOCAPOST, Groupe LA POSTE) –

SIEMENS PLM – Editeur allemand multilogiciels

SIEVO – Editeur finlandais de logiciels achats

SILOG (groupe FORTERRO) – Editeur français d’ERP

SOURCEDOGG – Editeur irlandais de logiciels achats (en France ?)

SPENDLEAD

SPENDMAP – Editeur canadien de logiciels achats (en France ?)

SYLOB (groupe FORTERRO) – Editeur français d’ERP

SYMFACT – Editeur américain de logiciels métiers

SYNERTRADE (DIGITAL DIMENSION, groupe ECONOCOM) – Editeur français de logiciels achats

TEJARI – Editeur émirien (coentreprise de BravoSolution et Istithmar World) de logiciels achats

TESI – Editeur italien de logiciels achats

TRADESHIFT (CAPGEMINI-IBX inclus) – Editeur américain (origine danoise) de logiciels achats

TRADEX TECHNOLOGIES – Américain (en France ?)

TRANSPOREON

TRAVELDOO

UNIT4 – Editeur néerlandais d’ERP

UNITEDLEX – Américain (en France ?)

VINIMAYA – Américain (en France ?)

VORTAL – Portugais (en France ?)

WALLMEDIEN – Allemand (en France ?)

XCHANGING – Autre (activité d’édition minoritaire), société anglaise

ZEROCHAOS – Editeur américain multilogiciels

ZYCUS – Editeur indien de logiciels achats

Plusieurs éditeurs adressant le secteur public, dont l’offre couvre la gestion des marchés, complètent cette liste : AGYSOFT, ARPEGE, BERGER-LEVRAULT, CEGID, CIRIL, GFI INFORMATIQUE, JVS MAIRISTEM, MAGNUS, ODYSEE INFORMATIQUE, SIS MARCHES, etc.

Plusieurs solutions ERP open source couvrant la gestion des achats, complètent cette liste : ADEMPIERE, COMPIERE, DCOMPIERE, ERP5, NEOGIA, ODOO (ex OPENERP), OFBIZ, OPENBRAVO, etc.