jump to navigation

Actualités en bref 19 décembre 2019

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Ressources.
Tags: , , , , , , , , , ,
trackback

Coupa s’échappe sur le Procure-to-pay. Six mois après Gartner, Forrester confirme à son tour le leadership de Coupa dans sa dernière étude sur le marché des plates-formes Procure-to-pay, parue mi-décembre. L’éditeur américain devance Basware et Ivalua, les deux autres « Leaders », alors que GEP et Zycus rétrogradent dans les « Strong performers », de même que SAP (solution SAP Ariba Buying and Invoicing) désormais dans la catégorie des simples « Contenders ». Derrière le trio de tête, suivent également Jaggaer, Synertrade et Tradeshift, retenus parmi les douze éditeurs sélectionnés par le cabinet sur la base de 31 critères d’évaluation autour des caractéristiques de la solution et du profil de la société, mais toujours pas Determine. Cette édition 2019 de l’étude pointe enfin l’entrée des ERP Infor et Workday, aux côtés d’Oracle.

LiveSource et MFG se séparent. Historiquement rattaché au groupe américain MFG, LiveSource opère désormais de façon autonome, en développant son activité d’éditeur en gestion des achats, des fournisseurs, de la logistique, de la qualité, etc., principalement dans le monde de l’automobile et de l’aéronautique. Les actionnaires ont entériné cette décision souhaitée dès l’origine par les équipes de LiveSource et recapitalisé la nouvelle entité afin de lui permettre d’atteindre ses objectifs. La séparation s’est faite en deux temps. En 2018, d’abord, la création d’une « spin-out » a été officialisée, mais LiveSource a continué à maintenir le site web supportant l’activité de place de marché de MFG. Puis, il y a quelques mois, les deux sociétés se sont définitivement séparées, n’ayant plus que certains actionnaires en commun.

Tendance à la personnalisation des prix. Avec le développement du numérique, la discrimination par les prix, déjà pratiquée aujourd’hui pour certaines catégories de produits ou services, en fonction du profil de l’acheteur ou de la localisation du vendeur, pourrait franchir un pas décisif. C’est en tout cas l’analyse de la « Fondation pour l’innovation politique » dans sa récente étude et publication sur le sujet, expliquant que grâce au big data, chaque client se verrait proposer un prix particulier, en fonction de sa disposition individuelle à payer. Certes, dans le monde professionnel, les services achats permettent de contrôler ces pratiques pour en tirer le meilleur avantage. Mais d’une façon générale, le think tank recommande aux entreprises d’avancer avec prudence dans cette voie pour ne pas générer défiance et incompréhension.

Bonne dynamique du marché des logiciels. Dans un communiqué publié mi-décembre, Syntec numérique confirme ses prévisions, tant pour l’activité du secteur en 2019 que pour les perspectives 2020. Sur le marché de l’édition de logiciels, la croissance devrait s’établir à 6,6 % sur les douze derniers mois, à 14,2 milliards d’euros, et être identique lors du prochain exercice. Selon le syndicat professionnel, la croissance est tirée par les projets de transformation numérique, notamment autour des technologies « Smacs » (social, mobilité, analytics, cloud, sécurité) qui progressent de 15,7 % en 2019, et par trois secteurs d’activité : industrie, banque-assurance-finance, services aux professionnels. Également en progression constante, l’offre SaaS devrait croître de 20 % en 2020 et représenter 32 % du marché, soit 4,5 milliards d’euros. Source : Acxias

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :