jump to navigation

TABLE RONDE – La mise en œuvre d’un outil e-achats, un travail d’équipe 9 juillet 2015

Posted by thparisot in Acteurs, Actualités, Projets, Tendances.
Tags: , , , , , , ,
trackback

Mi-juin, en écho à la présentation des résultats de son baromètre des solutions e-achats et e-procurement, Acxias avait invité les principaux éditeurs évalués à venir exposer leur point de vue. Sans nier une part de responsabilité dans les difficultés parfois rencontrées, ils estiment aussi, sans surprise, que les entreprises ne mettent pas tout en œuvre pour favoriser la réussite des projets.

Pour les six éditeurs (B-pack, BravoSolution, Ivalua, Per Angusta, Perfect Commerce, SynerTrade) venus débattre des tendances 2015 du Baromètre acxias, mi-juin dans le cadre des salons Ladurée, la nature des projets constitue la première surprise de l’enquête. De façon unanime, ils s’étonnent du moindre intérêt des entreprises pour les modules d’analyse des dépenses et de pilotage de la fonction, à l’aulne de la mouvance observée ces dernières années. « Dans les projets que nous menons, ces deux domaines occupent encore une place importante, pour cartographier les achats et identifier des pistes d’optimisation, mais aussi pour renforcer la maîtrise des risques », a assuré Franck Le Tendre, directeur général de SynerTrade.

Partageant ce constat, Benoît Levy, business manager chez BravoSolution, voit deux explications au grand retour des projets d’e-sourcing et d’e-procurement : les chantiers de première informatisation d’une part, dans lesquels la priorité est donnée aux modules directement liés aux opérations, les projets de renouvellement ou d’enrichissement des systèmes de première génération d’autre part. « Les directions des achats qui se sont informatisées il y a plusieurs années souhaitent non seulement mettre à niveau leurs outils mais aussi aller plus loin que les fonctionnalités de base », a-t-il précisé, soutenu dans son analyse par Martial Gérardin, directeur général Europe de Perfect Commerce : « Dans une logique de renouvellement, beaucoup de clients cherchent à améliorer la qualité d’exécution, en particulier dans le domaine de l’e-procurement pour maîtriser davantage la dépense indirecte ». Pour Pierre Laprée, fondateur et dirigeant de Per Angusta, « la dématérialisation est aussi une dimension qui monte en puissance, pour optimiser encore ces volets les plus opérationnels de l’e-achat ». (…)

> Article intégral publié dans les Actualités e-achats d’Acxias, juillet 2015

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :