jump to navigation

ETUDE – Le CLM, nouveau moteur des achats 17 mars 2015

Posted by thparisot in Actualités, Tendances.
Tags: , , ,
trackback

Depuis plusieurs années, le marché des solutions des gestion des contrats ne cesse de progresser, notamment tiré par le développement de modules dédiés dans les suites e-achats. En offrant un meilleur suivi, ces outils permettent de sécuriser le processus et de générer des économies ou des gains supplémentaires.

Alors que le contexte économique pousse les entreprises à sécuriser leurs processus, le marché des solutions de CLM (Contract Lifecycle Management) a le vent en poupe. L’an dernier, selon le cabinet d’études Forrester, les ventes mondiales ont progressé de 16 %, pour s’établir à 678 millions de dollars. Elles devraient dépasser la barre des 760 millions en 2015. À elles seules, les solutions de gestion des contrats d’achat – contrats passés avec les fournisseurs, par opposition aux contrats de vente, avec les clients – représentent un marché de 434 millions de dollars (481 millions attendus en 2015), tiré par une demande de plus en plus Schema etude Forrester, marche CLM  - 03-2015 - adaptepressante des directions des achats (voir schéma ci-contre, cliquer pour agrandir).

Sur le plan fonctionnel, la contrathèque et les modèles de documents constituent le socle minimum, que proposent une large majorité des spécialistes e-achats. Mais pour apporter une réelle valeur ajoutée, les systèmes doivent aller plus loin, en offrant notamment une assistance à la rédaction complétée par des mécanismes de sécurisation (vérification des éléments, sauvegardes, suivi des versions, contrôle des accès, etc), ainsi que des alertes sur des événements et des dates clés (résiliation, renouvellement, etc.). En outre, des fonctionnalités de suivi d’exécution, en lien avec les systèmes e-achats et financier, peuvent assurer un rapprochement automatique entre l’engagement contractuel (prix fixé, volume, délai de livraison, etc.) et son application.

Sur cette base, Forrester a donc limité son étude à quinze éditeurs, dont une poignée seulement positionnés sur le marché de l’e-achat : IBM-Emptoris, Ivalua, OpenText, Oracle, SAP, Sciquest, Selectica-Iasta. Mais alors que pratiquement toutes les suites métiers disposent aujourd’hui d’un module de CLM, plus ou moins poussé, le cabinet a complété son rapport d’analyse d’une liste d’éditeurs spécialisés qui auraient pu être intégrés, parmi lesquels BravoSolution, GEP, Perfect Commerce et Zycus. En y ajoutant ceux qui ont un module encore trop limité mais envisagent de l’étoffer, ou ceux qui ne manqueront pas d’investir ce segment prometteur de l’e-achat, la prochaine édition de l’étude de Forrester devrait réserver de belles surprises.

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :