jump to navigation

Pierre & Vacances : Les contrats sous contrôle 26 février 2015

Posted by thparisot in Actualités, Projets, Reportages.
Tags: , , , , ,
trackback

Pour optimiser ses achats, le groupe de loisirs et d’immobilier s’est doté d’un outil de gestion automatisée des contrats fournisseurs, offrant une approche collaborative à ses acheteurs. Connectée à SAP, la solution couvre l’ensemble du cycle de contractualisation, de la rédaction jusqu’à la fin de vie, en passant par le suivi d’exécution.

Pierre et Vacances, village, redimensionne - 02-2015Parallèlement à Win 2016, le plan stratégique groupe annoncé il y a deux ans, le direction des achats de Pierre & Vacances Center Parcs (1,4 milliard d’euros de chiffre d’affaires, 12 000 collaborateurs) s’est dotée d’un schéma directeur avec comme objectif d’accroître la maturité et l’efficacité de la fonction. Comment ? « En structurant davantage le processus métier et en mettant en place des outils nécessaires à la gestion opérationnelle des activités et au pilotage de la performance », résume Martin de Neuville, le directeur des achats (photo ci-dessous), qui gère environ 80 % des 650 millions d’euros de biens et de services achetés chaque année par le groupe.

Alors que le système d’information achats, très orienté SAP, couvre principalement les aspects transactionnels (gestion des demandes et des commandes, approvisionnements, facturation-paiement) et décisionnels (veille fournisseurs, mesure de la performance, etc.), la priorité a été Martin de Neuville, Pierre et Vacances - 2 - 02-2015, copyrightmise sur le volet e-sourcing, sous-équipé. Mais fin 2013, avant de déployer une solution de gestion des appels d’offres et des négociations, pour remplacer Excel, le groupe de loisirs et d’immobilier a décidé de se concentrer d’abord sur le processus de contractualisation. « Mieux contrôler l’établissement, la diffusion et l’exécution des contrats, notamment en dehors des contrats-cadres, nous a semblé prioritaire pour éviter les dysfonctionnements ou les litiges, mais aussi limiter les risques liés à des changements dans les équipes, explique Martin de Neuville. Le déploiement d’un outil dédié était aussi l’occasion de vérifier les contrats existants et d’identifier des synergies, notamment pour tous les achats gérés localement, afin de dégager des gains supplémentaires ». Il y a un an, après un rapide tour du marché, le choix s’est porté sur l’outil d’Ivalua. « Face à la multitude des solutions existantes, nous avons pris notre décision après avoir consulté une douzaine de confrères, déjà équipés, raconte Martin de Neuville. Mais sans s’arrêter aux fonctionnalités de gestion des contrats, puisque nous sommes depuis le départ dans une logique d’extension de l’outil ». (…)

> Article intégral publié dans ERP-Infos.com, mars 2015

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :