jump to navigation

ACTU – SaaS passe moins bien 26 mai 2014

Posted by thparisot in Autres.
Tags: , , , ,
trackback

Cloud computing - 1, Everystockphoto - 05-2014 - carréLe marché du cloud computing, et plus particulièrement le modèle SaaS, marque le pas. C’est en tous cas l’une des tendances révélées lors de la 9ème édition des États Généraux du Cloud, organisée mi-mai à Paris par l’association EuroCloud France.

« Avec plus de 4 milliards d’euros, le marché français est dans le peloton de tête, sinon le plus dynamique, en Europe ». Dès son allocution de lancement des États Généraux, Pierre-José Billotte, président d’EuroCloud France, a tenu à souligner la réussite hexagonale dans le domaine du cloud computing. Cette réussite, à laquelle contribue l’écosystème de l’e-achat, est toutefois à nuancer. D’abord, parce que le marché reste principalement porté par les grandes entreprises, en particulier sur le segment du SaaS : « 100% des groupes du CAC 40 utilisent au moins une application délivrée selon ce modèle », a-t-il en effet indiqué.

Surtout, comme l’a souligné Sylvie Chauvin, présidente du cabinet d’études Markess International, venue présenter le dernier « Baromètre de l’activité des prestataires de solutions de cloud computing en France », réalisé en avril dernier auprès de 130 acteurs du marché (éditeurs, hébergeurs, opérateurs, etc.), un ralentissement est en train de se produire. « On observe une contraction de la demande, notamment dans les grandes entreprises et les TPE, mais aussi dans le secteur public où la situation est catastrophique, marquée par un net décrochage ». Une situation que Pierre-José Billotte a également pointé du doigt. « L’État doit mener une politique volontariste et ambitieuse en matière d’achats de cloud computing, a-t-il insisté, pour améliorer sa performance et maîtriser ses coûts, mais aussi pour stimuler l’économie du secteur ».

Pour autant, ce ralentissement pourrait être bénéfique. « Le tassement de la demande conduit à une compétitivité accrue entre les acteurs, et stimule donc l’innovation voire la concentration », a expliqué Sylvie Chauvin. Les analystes de KPMG et de Pierre Audoin Consultants également invités à débattre, tablent d’ailleurs sur une poursuite de la hausse du marché, à condition d’aller davantage vers des solutions clés en main, ou de proposer plus de services. Pour soutenir le marché du cloud, les répondants du Baromètre de Markess privilégient plutôt la signature de partenariats ou la verticalisation sectorielle des solutions, avec chacune plus de 50% de citations. Viennent ensuite la mise au point d’offres hybrides et le développement de canaux de distribution ciblant les TPE-PME (40 à 50% de citations), puis l’internationalisation des activités et la création de programmes pour les revendeurs (30 à 40%).

La délicate transition vers le SaaS

Si le modèle SaaS représente actuellement 70% en moyenne du chiffre d’affaires des éditeurs d’e-achat, la proportion tombe autour de 10% pour l’ensemble des acteurs du logiciel. La majorité d’entre eux veulent pourtant avancer dans cette voie. Mais le sujet fait peur. Parce que cela nécessite d’adapter ou de redévelopper l’applicatif. Mais surtout à cause des contraintes techniques en termes de ressources machines, de réseaux, de dispositifs sécuritaires, etc. Sans oublier les engagements de niveau de services, de réversibilité ou de respects des règles internationales. La clé ? Faire appel à un opérateur, qui prendra en charge ces aspects, en faisant valoir toutes les certifications nécessaires.

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :